Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Opérations foyers témoins éditions 2011 et 2012

Organom

Norelan, 231 Avenue de Parme Cs 60127
01000 Bourg-en-Bresse
David Thomas
d.thomas@organom.fr

contexte

 

L’opération Foyers témoins a été mise en œuvre dans le cadre de la première campagne nationale « Réduisons vite nos déchets ça déborde » de l’ADEME et s’inscrit dans le cadre du grenelle de l’environnement.

 

Dispositif mis en place par Organom dans le cadre de son programme local de prévention et de réduction des déchets, l’opération  « Foyers Témoins »  vise à mobiliser les ménages au sujet des quantités de déchets ménagers produits au quotidien : un véritable enjeu de société tant financier qu’environnemental.

 

Elle consiste concrètement à accompagner des foyers volontaires durant une période de cinq à six mois  dans la réduction à la source de leur production de déchets en appliquant des gestes de prévention prédéfinis (au moins trois gestes à choisir parmi les dix proposés et en choisissant des gestes qui n’étaient pas appliqués jusqu’alors). Ces foyers ont pendant et après l’opération un rôle de porte-parole sur la réduction des déchets ménagers.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Les objectifs de l'opération sont de :

  • Porter et soutenir en local les actions nationales de sensibilisation sur la prévention de la production de déchets en s'appuyant sur des partenaires locaux et des témoignages concrets.
  • Diminuer la nocivité et la toxicité des déchets pour améliorer leur caractère valorisable.
  • Mobiliser les citoyens en s’appuyant sur des relais locaux par des témoignages concrets dans la presse et les médias.
  • Mesurer, identifier des leviers d’actions et communiquer sur l'efficacité des gestes de prévention.
Résultats quantitatifs :

Neuf communautés de communes ont choisi de participer aux opérations

 

Les deux éditions représentent 130 foyers témoins participants. Les résultats présentés ci-dessous sont issus de l’exploitation de 110 carnets complets en fin d’opérations.

Vingt familles n’ont pas terminé l’opération et ont rendu des carnets incomplets.  Les raisons de ces arrêts en cours d’opérations sont diverses : naissance, problème de santé, manque de temps, désintérêt pour l’opération.

 

Après cinq mois d’opération, les résultats montrent une réduction du poids des déchets résiduels de 25,39 % et une diminution de 12,94 % pour les déchets recyclables.

Cela représente une évolution de 341 g de déchets produits (tout confondu) par personne et par jour durant la période sans geste à 292 g de déchets en moyenne par personne et par jour durant la période avec gestes.

 
Résultats qualitatifs :

Le geste le plus efficace sur la prévention des déchets est le geste N°8 « Fabriquer du compost ». Les déchets organiques représentent, selon l’ADEME, en moyenne un tiers du poids de nos poubelles. Avec plus de deux tonnes de fermentescibles détournés par les 110 foyers, Ce geste est responsable à lui seul de 26,5 % de la diminution globale.

 

De tous les gestes testés, on constate que ce sont les plus choisis qui sont les plus efficaces. Néanmoins, l’opération montre que la réalisation des gestes ne peut être parfaite.

 

Ce sont 48 kg de publicités non adressées qui ont été trouvés dans les boîtes aux lettres malgré l’apposition d’un stop-pub. Ce sont 444 sacs non réutilisables qui ont été jetés, de nombreuses familles regrettent l’utilisation obligatoire de sacs plastiques pour l’achat de fruits et légumes dans les grandes surfaces. 411 bouteilles plastiques ont été mises au tri en partie dû à la consommation d’eau gazeuse. Les piles non rechargeables sont le fléau des fêtes de Noël avec près de 50 % des 314 piles jetées à cette période de l’année.

 

Ce sont 533 produits éco-labelisés achetés au cours de l’opération, soit 1,5 produits par personne. Ce sont principalement des lessives, des produits d’entretien et de salle de bain.

Mise en oeuvre

Planning :

L’opération s’est déroulée de novembre 2010 à mai 2011 pour la première édition et de novembre 2011 à avril 2012 pour la seconde.

 

Elle est composée de 4 phases :

1.Le recrutement des intercommunalités et des foyers

2.Le lancement de l’opération

3.La période sans gestes (3 semaines)

4.La période avec gestes (5 à 6  mois)

 

A la fin de l’opération, un événement de clôture présente les résultats finaux :

  • Réduction des déchets globaux
  • Réduction des déchets résiduels
  • Réduction des déchets triés
  • Gestes plébiscités et impacts
  • Bilan par intercommunalité

Cet événement de clôture se veut convivial avec la remise de diplômes aux communautés de communes : « Poubelle de bronze » ; « Poubelle d’argent » ; « Poubelle d’or ». D’autres diplômes plus spécifiques sont remis en fonction des résultats des équipes. Il y a notamment une mention spéciale « Prix de l’encouragement » pour les collectivités qui ont obtenu les moins bons résultats.  Lors de la seconde édition, l’évènement de clôture s’est déroulé au Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes.

Moyens humains :
  1. La préparation et le montage du partenariat avec Hélianthe : 10 jours ETP (Organom)
  2. Le lancement de l’opération et le recrutement des foyers : 14 jours ETP (Hélianthe + Organom)
  3. L'accompagnement des familles : 32 jours ETP (Hélianthe) + 20 jours ETP (Organom)
  4. Le bilan + rapport : 4 jours ETP (Hélianthe)
Moyens financiers :

Budget : entre 15 et 20 k€ par opération (hors temps passé du chargé de mission estimé à 1,5 mois à temps plein)

Soit entre  200€ et 500€ par foyer selon le nombre de participants

 

Moyens techniques :

Matériel pour chaque foyer :

- peson : 6€ TTC

Selon les gestes choisis :
- chargeur de pile : 25€ TTC +4 piles rechargeables à 15€ TTC

- couches lavables : pack découverte + lingettes douces : 55€ TTC

- composteurs : 50€ TTC en moyenne (fournis par les comcom)

Partenaires moblisés :

L'association Hélianthe pour l'accompagnement de l'opération

L'ADEME et le Conseil général de l'Ain por le financement

Les EPCI participants pour le recrutement et l'accompagnement

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Ce genre d'actions a déjà été mené par d'autres collectivités et associations.

Difficultés rencontrées :

Il s'agit ici d'une action en 2 phases réunissant plus de 100 foyers sur un territoire étendu (17 EPCI) avec 9 intercommunalités en relais.

Recommandations éventuelles :

L'animation, le suivi et l'accompagnement sont très importants.

Penser à relancer les foyers un an après afin de savoir où ils en sont.