Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Limiter l'usage des phytosanitaires par les agents techniques

Communauté de Communes Mad et Moselle

2 Bis Rue Henri Poulet
54470 Thiaucourt-regniéville

contexte

En 2010, la communauté de communes du Chardon Lorrain a lancé une étude sur les pratiques de désherbage. Cette étude a été réalisée par la FREDON Lorraine (fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles de Lorraine).

 

Cette étude a permis de faire un point sur les produits utilisés et leurs conditions d'utilisation sur 16 communes volontaires.

 

Suite à cela, des propositions d'amélioration ont été proposées comme le désherbage thermique ou mécanique ou bien le balayage mécanisé.

 

Après étude, la communauté de communes du Chardon Lorrain a décidé de mettre en place un service de balayage intercommunal adapté afin de répartir l'investissement sur les communes adhérentes.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Stopper l'utilisation de phytosanitaires sur les caniveaux car cela engendre une forte pollution des eaux.
  • Mettre en place un service de balayage intercommunal.
  • Mettre en place une démarche "zéro phyto".
     
Résultats quantitatifs :
  • 2012 : 17 communes adhérentes au service de balayage.
  • 2013 : 2 nouvelles communes adhérentes au service.
     
Résultats qualitatifs :
  • Arrêt de l'utilisation des phytosanitaires par les communes adhérentes au service.
  • Non renouvellement de l'agrément pour l'utilisation des phytosanitaires de la CC : atteinte de l'objectif "zéro phyto".
  • Les déchets de balayage sont recyclés par la société Lingenheld.

     

Mise en oeuvre

Planning :
  • 2010 : réalisation de l'étude par la FREDON Lorraine.
  • 2011 : étude interne pour la mise en place du service de balayage intercommunal.
  • 1er janvier 2012 : lancement du service de balayage.
  • 2013 : poursuite du projet et non renouvellement de l'agrément phytosanitaire de la collectivité.
     
Moyens humains :
  • Gestion administrative par le responsable des services techniques.
  • Recrutement d'un chauffeur.
     
Moyens financiers :
  • Achat de la balayeuse : 126 700 € moins 76 000 € d'aides soit 50 700 €.
  • Pour le bilan en fonctionnement (carburant, entretien, personnel, etc.), voir le rapport 2012.
  • Financement du service par les communes adhérentes (coût horaire par tranche d'heure - cf. rapport).
     
Moyens techniques :
  • Balayeuse.
     
Partenaires moblisés :
  • Agence de l'eau Rhin-Meuse (aide de 53 000 €).
  • Conseil général de Meurthe-et-Moselle (aide de 23 000 €).
     

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Durant les premières années, des comités de pilotage sont réalisés pour définir si le service est reconduit l'année suivante.

 

Difficultés rencontrées :
  • Coût réduit grâce à la mutualisation du service.
  • Adaptation des fréquences de balayage sur demande des communes.
  • Adaptation de la prestation sur demande des communes (balayage ponctuel de la cours d'école par exemple).

     
Recommandations éventuelles :
  • Bien choisir des brosses à poils durs afin que le désherbage soit complet.
  • Prévoir une formation du chauffeur à l'écoconduite afin de limiter la consommation de carburant.