Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La Fée-Nixe : du pain dur à la bière

Communauté d'Agglomération de Saintes

4 avenue de Tombouctou
17100 Saintes
Christine Medina
c.medina@cyclad.org
Illustration de l’opération :

Bière Fée-Nixe

(Crédits de l'image : CYCLAD)

contexte

La Fée-Nixe est une bière fabriquée par Arnaud Clavurier, artisan brasseur à Nuaillé-d’Aunis en Charente-Maritime. Elle est brassée avec le pain invendu de la boulangerie du Palais des Gourmandises de Surgères.

La Fée-Nixe est l’aboutissement d’un partenariat initié par CyclaB. Il a permis la rencontre du brasseur de La Rieuse et du boulanger, Christian Piet, qui mettent en commun leurs valeurs autour de l’économie circulaire et de la créativité pour porter ce projet de réutilisation du pain dur.

Le Palais des Gourmandises est une boulangerie déjà engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et la valorisation des déchets. Le pain durcissant rapidement, la boulangerie le transforme en croûtons vendus en sachet. Cependant, il arrive parfois que du pain ne soit pas transformé en crouton, il est donc trié avec les biodéchets alimentaires pour être transformé en compost.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Détourner des biodéchets, le pain dur de boulangerie
  • Sensibiliser les consommateurs
  • Réduire la quantité de malt en le remplaçant par du pain dur
Objectifs quantitatifs :
  • Sensibilisé par une approche plaisante à la lutte contre le gaspillage du pain. 
Résultats quantitatifs :
  • Valorisation de 150 baguettes pour 800 litres de bière
  • Bière vendue dans 26 points de vente
  • Bière vendue dans les points de vente des "Pépites"
Résultats qualitatifs :
  • Pérénisation du projet : le brasseur intègre cette bière dans sa gamme

Mise en oeuvre

Description de l'action :

La Fée-Nixe est l’aboutissement d’un partenariat initié par CyclaB. Il a permis la rencontre du brasseur de La Rieuse et du boulanger, Christian Piet, qui mettent en commun leurs valeurs autour de l’économie circulaire et de la créativité pour porter ce projet de réutilisation du pain dur.

Planning :

Décembre 2018 : Rencontre avec le brasseur

De février à avril 2018 : recherche d'une recette

Mai 2018 : récupération du pain invendu par le brasseur

Mai 2018 : brassage

De mai à juin 2018 : fermentation

Juin 2018 : mise en bouteille, puis vente

Juillet 2018 : nouveau brassage

Moyens humains :
  • Pas de moyen humain supplémentaire pour la brasserie 
  • CyclaB : Alice MICHAUD, cheffe de projet, a suivi l'opération dans son intégralité.
Moyens financiers :
  • Le boulanger donne gratuitement son pain invendu au brasseur.
Moyens techniques :
  • Le pain est tranché et toasté par le boulanger.
Partenaires moblisés :

- Un artisan boulanger-pâtissier 

- Un brasseur 

- La presse :

Charente Libre

Sud-Ouest

France Bleu 

L'Hebdo 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Le boulanger, déjà impliqué pour la collecte des biodéchets, n’a pas hésité à stocker son pain dur et à le toaster pour que le brasseur puisse tester la fabrication d’une nouvelle bière dans laquelle il vient remplacer une partie du malt.

Difficultés rencontrées :

Le pain dur est une matière nouvelle pour le brasseur, qui ne pouvait connaitre à l'avance le goût de la bière.