Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Don de broyat de branches gratuitement en déchetteries

SIRTOMAD

Rue de l'Hôtel de Ville
BP 764
82013 Montauban
Illustration de l’opération :

Distribution du broyat de branches gratuit

(Crédits de l'image : SIRTOMAD - syndicat de traitement des déchets)

contexte

Sur le Grand Montauban​, l​​​​​a collecte des déchets verts des usagers s’articule uniquement autour des 2 déchetteries du territoire. L’exutoire des déchets verts collectés est la plateforme de compostage d’ECOSUD (Zone Albasud à Montauban). La plateforme de compostage est ouverte aux habitants du GMCA et aux professionnels exerçant une activité sur le territoire. La facturation des professionnels est gérée par le SIRTOMAD en régie. En 2018, avec 8853 tonnes de déchets verts traités, les quantités de déchets verts apportées ont diminué de 2% par rapport à 2017.

Cependant depuis 2012, les tonnages de déchets verts traités sur la plateforme de compostage ne cessent d'augmenter.

Sur la communauté de communes Terres des Conlfuences (TDC), les déchets verts issus des déchetteries sont ensuite traités par une plateforme de compostage privée. Sur le territoire TDC il y a 3 déchetteries acceptant les déchets verts des particuliers et une seule déchetterie acceptant les déchets verts des professionnels (La Biarne à Saint Nicolas de la Grave).

Un service de déchetterie mobile proposant la dépose d’une benne pour les déchets verts sur une place de village pour les communes les plus éloignées des déchetteries.  Actuellement une benne de 30 m3 est placée tous les 15 jours en alternance sur 3 villages. 

L'évolution des tonnages collectés est impressionnante car elle représente +45% de tonnes collectées en 2018 par rapport à 2017.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Réduire les tonnages de déchets verts collectés sur les déchetteries du territoire

Objectifs quantitatifs :

Les objectifs quantitatifs de détournement des déchets verts,visé par le SIRTOMAD sont les objectifs prévus dans le PRPGD, à savoir:

  • Réduire de 20 % les tonnages de déchets verts en 2025 (par rapport à 2015) soit :
  • - 15,9 kg/hab.an de déchets verts (pour TDC)
  • - 14 kg/hab.an de déchets verts (pour GMCA)
  • 581 tonne/an prévisionnel détourné (sur le SIRTOMAD d’ici 2025)
Résultats quantitatifs :

en cours d'élaboration - structure des sites des déchetteries à adapter pour détourner plus de gisements (dépot des déchets verts à plat au sol pour faciliter le tri des branches / autres déchets verts).

Résultats qualitatifs :

Retour très positifs sur ces opérations par les usagers et les services espaces verts des communes du territoire

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Le SIRTOMAD a souhaité développer et mutualiser l’utilisation de son broyeur végétaux de la marque NEGRI R340 afin de réduire une partie des tonnages de déchets verts collectés sur les déchetteries du territoire. Il a été choisi de mutualiser cet outil pour les habitants du territoire et pour les services espaces verts des communes (et toutes autres entités qui le demandait comme des syndicats d'entretien des cours d'eau, lycée, collège...etc).

Le projet a été initié en 2015. L’utilisation mutualisée du broyeur du SIRTOMAD a été un réel succès auprès de tous les utilisateurs qui sont de plus en plus nombreux chaque année.

L’objectif 1er était de mutualiser l'outil sur le territoire pour réduire les tonnages de déchets verts collecté en déchetteries.

En ce qui concerne les opérations de broyage de branches menées à destination des usagers, la réflexion a cheminé et a évolué à 4 reprises en s'adaptant au fur et à mesure à la demande des administrés et des moyens dont disposait le SIRTOMAD.

Le SIRTOMAD ne disposant pas de personnel pour réaliser les sessions de broyage de branches, nous avons mis en place un partenariat avec 2 ESAT du territoire pour réaliser ces prestations pour le compte du syndicat.

Chaque utilisateur du broyeur SIRTOMAD (ESAT, personnels mairies, personnels de syndicat d'entretien des cours d'eau, personnels des lycées, collèges...etc) a au préalable suivi une formation obligatoire, dispensée par le fabricant du broyeur (marque NEGRI). Une feuille de présence a été signée avec le nom des personnes formées.

Après plusieurs sessions de broyage des branches des usagers aux abords des déchetteries sur les communes de Montauban, Castelsarrasin et Saint Nicolas de la Grave, nous avons pu tirer quelques conclusions de ces 1ères expérimentations (2017/2018) :

Pour information, les premières sessions organisées prévoyaient que les usagers viennent sur les déchetteries avec des branchages et repartent avec leur broyat de branches pour l'utiliser en paillage et/ou compostage. Les sessions de broyage se sont limitées aux abords des déchetteries du territoire, lieux où les habitants ont pour habitude d’apporter leurs déchets verts depuis des années.

  • 20 usagers/journée d’opération en moyenne ont utilisé le service de broyage gratuitement,
  • Seulement quelques habitants ont souhaité repartir avec leurs propres branches broyées,
  • Des habitants sont venus exprès pour récupérer uniquement du broyat (sans apporter leurs branches),

Constat : Les demandeurs de broyats de branches ne sont pas forcément ceux qui ont des branches à broyer chez eux,

  • En 4h de temps, l’ESAT peut broyer 3 à 4 bennes de 30m3 de branches maximum,
  • Une benne 30 m3 de branches (non tassée par un packmat en déchetterie) pèse environ 1 tonne,

Un sondage a été réalisé lors des journées de broyage de branches et les personnes ayant refusé d’utiliser le service gratuit de broyage ont mis en avant les arguments suivants :

    1. Je n’ai pas l’utilité du broyat,
    2. J’utilise déjà le compost gratuit de la plateforme de compostage située juste en face de la déchetterie,
    3. Je préfèrerais récupérer du broyat au printemps prochain (pour potager et plantes),
    4. Je n’ai pas de branchage en ce moment car j’ai déjà effectué toutes mes tailles d’arbres en octobre,

La seconde phase de cette opération a permis de communiquer sur le « don de broyat de branches gratuitement » plutôt que sur le fait de venir broyer ses propres branches. Par contre, cette action implique un pré tri des branches par les agents des déchetteries ce qui n’est pas toujours facile et respecté par les usagers.

Malgré tout ce choix est un réel succès auprès des usagers qui sont demandeurs de broyats plus que ce que l’action n’en produit. Le gisement de broyat (environ 5 à 6 m3 maxi) disponible à chaque opération tous les 15 jours sur la période Novembre / Avril est généralement distribué en moins de 24h. Ce gisement de broyat de branches est équivalent à 4 ou 5 bennes de branches collectées en 15 jours (non tassées).

Ces actions sont reconduites chaque année depuis 2018 sur l’ensemble du territoire SIRTOMAD.

Planning :

2015 : réflexion générale sur des opérations de broyage des déchets verts

2016 : réflexion sur la solution de broyage le plus adaptée à notre territoire et pour les habitants

1er semestre 2017:

  • acquisition d'un broyeur végétaux monté sur chassis routier
  • mise en oeuvre d'un partenariat avec deux ESAT du territoire pour les prestations de broyage des branches avec le broyeur SIRTOMAD
  • Organisation des formations des utilisateurs du broyeur SIRTOMAD 

2 ième semestre 2017 :

  • Communication aux mairies du territoire sur la mutualisation du broyeur SIRTOMAD
  • Mise en oeuvre des premières journées de session de broyage de branches aux abords des déchetteries du territoire

2018 :

  • réalisation d'un sondage auprès des habitants demandeurs de broyat de branches,
  • expérimentation du tri des branches / des autres déchets verts, en déchetterie pour optimiser le broyage des branches,
  • Optimisation de l'organisation des sessions de broyage de branches en fonction des constats faits sur les 1ère journées,

2019 : mise en oeuvre d'une distribution de broyat de branches en "libre service" tous les 15 jours sur chaque déchetterie du territoire et jusqu'à épuisement des stock

2020 : poursuite des distributions du broyat (beaucoup de demandes d'habitants pour connaitre les nouvelles sessions de l'automne)

 

Moyens humains :

1 animateur ZDZG (10 jours par an)

1 référent sur place pour la logistique des prêts du broyeur aux mairies, ESAT et autres utilisateurs (20heures pour 40 sorties du broyeur/an sur 5 mois).

ESAT : une équipe de 5 personnes par session de broyage (4h de temps)

 

Moyens financiers :

achat du broyeur : 25 000 € HT

Maintenance broyeur (en moyenne) : 500 € HT/an

Une session de formation des utilisateurs (3h  de formation) : 500 € (2 sessions/an organisées sur 2018 & 2019)

prestation ESAT : 9 000 € HT /an 

communication (flyers, kakémonos) : 500 €

Moyens techniques :

local municipal pour le stockage abrité du broyeur

véhicule avec atellage indispensable pour pouvoir tracter le broyeur

permis EB (+ 750kg)

Partenaires moblisés :

ESAT, mairies, lycées, syndicat d'entretien des cours d'eau, cellule opérationnelle rivière de Montauban pour la gestion de la logistique du broyeur

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

fréquence de l'opération

implication du service "cellule opérationnel rivière" de la ville de montauban pour la gestion des prêts du broyeur

Suivi des demandes prêt par l'animateur ZDZG (nombreuses et condensées sur la même période de Novembre à Avril) 

Difficultés rencontrées :

respect du matériel par les utilisateurs

logistique contraignante tout de même pour certains utilisateurs du broyeur situés à 45 kms de Montauban.

changement du personnel dans les structures utilisatrices = les personnes formées (formation obligatoire) à l'usage du broyeur ne sont pas forcément présentes l'année suivante

Recommandations éventuelles :

Définir le matériel à acquérir en amont de l'action adapté à son besoin

Prévoir une communication importantes, via plusieurs canaux de communication (même si celui qui fonctionne le mieux est le journal communal + réseau social)