Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Développement de la filière bois-énergie

Syded du Lot

les Matalines
46150 Catus
Armelle Moreau
amoreau@syded-lot.fr

contexte

Depuis le 1er janvier 2005, les missions du SYDED ont été étendues à l’activité "Bois-Energie". A ce titre, le SYDED, désormais opérateur départemental pour la réalisation de réseaux de chaleur bois, est en mesure d’assurer pour le compte de ses collectivités membres, la valorisation des déchets de bois collectés en déchèterie grâce à la construction et à l’exploitation de chaudières bois

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

  Disposer de filières pour la valorisation de déchets de bois (ménagers ou industriels).

  Créer et exploiter des réseaux de chaleur au bois garantissant un standard et un approvisionnement au niveau départemental.

  Proposer aux usagers une énergie de qualité à des tarifs plus avantageux que celle produite traditionnellement à partir des énergies fioul ou gaz (Objectif : 20 % moins cher que l’énergie la moins chère, le fioul).

  Développer l’utilisation des énergies renouvelables.

 

L'opération ainsi engagée par le SYDED s'articule autour de 4 axes visant à :

 

1 - Construire et exploiter des réseaux de chaleur communaux

2 - Structurer la ressource bois dans le département

3 - Améliorer et contrôler la production du combustible "bois"

4 - Promouvoir cette forme d’énergie.

 

Résultats quantitatifs :

Le SYDED exploite ses propres chaudières bois pour chauffer ses bureaux ainsi que ses 3 centres de tri.

 

Il fournit également du combustible, fabriqué à partir des déchets de bois collectés en déchèteries, pour l’alimentation des

chaufferies de :

-          Nuzéjouls (46),

-          Caylus (82),

-          Conseil Général du Lot.

 

Depuis que cette mission a été confiée au SYDED, de nombreux projets de réseaux de chaleur ont été étudiés.

 

2007 a été l’année de mise en service des premiers réseaux de chaleur à :

CAILLAC : 46 abonnés - longueur réseau 2 026 m (bâtiments communaux, clinique, 13 logements sociaux, 26 habitations individuelles)

QUATRE ROUTES du LOT : 80 abonnés - longueur réseau 2 100 m (bâtiments communaux, maison de retraite, 33 logements HLM42 habitations individuelles

 

  • 1300 tonnes de déchets de bois transformées en combustible en 2007
  • 4300 tonnes de gisement estimé auprès des professionnels du bois

 

Le SYDED assure la fabrication du combustible bois au niveau de 3 plates-formes de valorisation (Catus, Figeac et St Jean Lagineste). Le combustible produit provient de la transformation des déchets de bois non traités (palettes-cagettes) collectés via son réseau de déchèteries.

 

Afin d’assurer l’alimentation des réseaux de chaleur programmés, le SYDED doit assurer la maîtrise et la pérennisation de la ressource en bois, pour cela :

 

1) De nombreux contacts ont été noués avec les professionnels de l’industrie du bois dans le Lot. Un projet de partenariat est actuellement à l’étude afin de permettre au SYDED de récupérer la ressource disponible estimée à 4 300 tonnes (auprès de professionnels de la récupération de déchets de bois, de scieurs, …). Par ailleurs, le SYDED devra se doter des équipements et du matériel nécessaires à la transformation des déchets de bois en combustible.

 

2) Des hangars sont en cours de construction afin d’abriter le combustible avant sa livraison aux chaudières bois (limiter l’humidité) et améliorer  la fabrication du produit,

 

 

Résultats qualitatifs :

Une démarche qualité afin d’améliorer l’activité "Valorisation du bois".

Le SYDED a mis en place des procédures de travail pour :

- optimiser le dispositif de transformation des palettes en combustible,

-  assurer une meilleure information des usagers sur le bon tri des déchets de bois en déchèterie (mise en place de panneaux d’information).

 

Promotion du "Bois-énergie"

- Dans les réunions à portée locale ou à portée nationale,

- Au sein des communes projetant de réaliser un réseau de chaleur (selon les résultats des études de faisabilité), et lors des réunions publiques afin de présenter les avantages de cette forme d’énergie et d’inciter les habitants à se raccorder à ce type d’installation.

 

Les sollicitations des communes Lotoises pour la mise en œuvre d’un tel projet sont nombreuses. Ceci démontre le vif intérêt des communes rurales pour ce mode de chauffage à la fois écologique et économique.

 

Valorisation des résultats

- Dans le bilan d’activité du SYDED.

- Sur le site Internet (attente d’actualisation).

 

Mise en oeuvre

Planning :

2005 : 5 projets de réseaux de chaleur dont

-          1 étude de projet et lancement des travaux

-          1 étude de projet

-          3 études de faisabilité

 

2006 : 3 projets de réseaux de chaleur (dont 2 extensions)

 

2007 : 4 projets de réseaux de chaleur

 

Les missions du SYDED.

 

• Etude des projets, avec les différents opérateurs, de la réalisation d'un réseau de chaleur au bois : analyse, faisabilité, sélection

 

• Financement des travaux de construction des réseaux,

 

• Exploitation et entretien des installations,

• Facturation de l’énergie consommée,

 

• Fabrication du combustible à partir des déchets de bois,

 

• Approvisionnement des chaudières bois en combustible,

 

• Mobilisation de l’ensemble de la filière "bois-énergie" du département.

 

Moyens humains :

-

Moyens financiers :

Prévisionnels :

- 2005 : 450 000 €

- 2006 : 5 545 400 €

- 2007 : 7 742 550 €

- 2008 : 2 862 500 €

Finance:ment :

ADEME - REGION - FEDER : 30 à 50 % pour 2005 - 2006 et pour les dossiers ultérieurs selon les modalités en vigueur au moment du montage de l’opération

Conseil Général : 10 à 20 %

 

Moyens techniques :

-

Partenaires moblisés :
  • Communes du Lot

  • QUERCY ENERGIE

  • ADEME

  • Conseil Régional Midi-Pyrénées
  • Conseil Général du Lot

  • Industriels du bois et forestiers

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

-

Difficultés rencontrées :

-

Recommandations éventuelles :

Avec la mise en place des nouveaux réseaux de chaleur, les besoins en combustible augmentent et le SYDED ne sera plus autosuffisant : la fabrication de combustible à partir de nouveaux produits ayant des caractéristiques à la fois techniques et financières intéressantes pour faire fonctionner les réseaux de chaleur devient nécessaire. Les nouveaux produits visés sont les produits connexes de scierie tels que les délignures, les écorces ou encore la plaquette forestière.