Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Animation pour les classes de sixième : "Stop au gaspillage alimentaire"

Illustration de l’opération :

Atelier groupe - Du champ à l'assiette

(Crédits de l'image : Illustration fournie par le Syded du Lot)

contexte

En tant que syndicat départemental en charge du traitement des déchets ménagers et assimilés, le SYDED assure aussi toutes les actions de communication qui s’y rattachent. Un des axes forts de ces actions concerne la sensibilisation du public scolaire. Elle s’appuie sur une convention établie depuis 2010 avec la Direction Des Services Départementaux de l’Education Nationale du Lot (DSDEN du Lot). Dans ce cadre, le SYDED propose aux enseignants du cycle 3 des animations pédagogiques sur plusieurs thématiques : « Jetons moins, trions mieux », « A la découverte du compostage », « L’eau, une ressource à préserver » … Ces animations s’adressent aux classes de CM. Leur contenu, ainsi que les supports utilisés en classe, ont été construits en accord avec un groupe d’enseignants volontaires qui les ont testés avant un déploiement général. Cette approche permet de répondre au mieux aux attentes des programmes pédagogiques.

Dans le cadre du programme TZDZG, le SYDED a souhaité aborder le thème du gaspillage alimentaire auprès du public scolaire. Ainsi, une nouvelle animation a été mise au point, sur les mêmes principes, sur cette thématique. Il a été décidé de la destiner aux élèves de 6ème pour deux raisons principales :

- elle aborde une partie du programme de ce niveau scolaire, notamment dans le domaine de la SVT

- les collèges sont équipés d’un système de restauration collective, lieu qui permet d’observer un exemple concret de situation potentielle de gaspillage alimentaire, de chercher des solutions par rapport à une situation vécue et d’agir à leur échelle.

Par ailleurs, les élèves sont en âge de comprendre plus facilement les enjeux (écologique, économique, social) de ce combat, de pouvoir agir par leur comportement direct et de former leur esprit critique.

A chaque rentrée, la DSDEN du Lot fait un courriel à l’ensemble des établissements scolaires concernés pour les inviter à solliciter ces interventions pédagogiques, qui peuvent s’intégrer dans leurs projets d’Education au Développement Durable (EDD).

Comme prévu dans la convention bipartite, un bilan est dressé à la fin de chaque année scolaire et, si besoin, des ajustements sont apportés sur le fond ou la forme des animations.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

- Faire prendre conscience aux élèves les multiples impacts du gaspillage alimentaire 

- Amener les élèves à trouver des solutions pour l'éviter, dans le cadre familial et scolaire. 

Objectifs quantitatifs :

- Déployer l'intervention sur tous les collèges du département (20 collèges)

- Selon le cas, déclencher des actions en aval pour corriger les comportements des convives. Le but est de réduire la part alimentaire jetée avec les ordures ménagères (réduction des déchets).   

Résultats quantitatifs :

Participation sur l'année scolaire 2017-2018 (année de test) : 

- 5 collèges

- 15 classes

- 364 élèves de 6ème.

A ce jour, participations sur l'année scolaire 2018-2019 (effectuées et prévues) : 

- 7 collèges

- 14 classes

- 389 élèves de 6ème. 

Résultats qualitatifs :

Satisfaction des professeurs

Les professeurs ont eu à remplir une fiche d’évaluation permettant de regrouper les idées, propositions et bien sûr, de recueillir leurs impressions, de connaître leurs intérêts et ce qu’ils ont pensé des supports et des notions abordées.

- La majorité des professeurs est convaincue de l’importance de cette intervention

- Ils souhaitent la renouveler l’année suivante

- Quelques observations et conseils donnés ont été pris en compte (durée de certaines parties, visibilité, participation et organisation des groupes…)

- Les supports utilisés conviennent aux professeurs.

Mise en oeuvre

Description de l'action :

Réunions 

Pour développer cette animation, plusieurs rencontres ont été faites dès la fin de l’année scolaire 2017 pour permettre un développement rapide avant l’échéance de Janvier 2018.

Les réunions avaient pour but :

- de permettre d’établir une ébauche des éléments clés à faire ressortir à travers cette animation

- de définir la direction à prendre avec l’analyse des risques et opportunités

- d’établir un planning de déploiement

- de travailler le contenu de l’animation et les outils à prévoir.

Spécificités de l’animation

L’animation s’effectue sur une durée de 2h00 pour coller au mieux au rythme du collège avec notamment :

- un professeur pour encadrer et apporter des éléments qui lui semblent intéressants, qui se rapportent au programme du collège.

- deux animateurs du SYDED impulsent une succession de cadence dans les activités, permettant d’obtenir une meilleure attention des élèves, une aide au sein des groupes de travail et enfin pour faciliter le rangement du matériel…

Pour cette animation, il n’est pas nécessaire d’effectuer un travail au préalable, cependant, le professeur peut décider que cette animation fasse partie intégrante de son cours par un travail en amont et/ou en aval (notion de circuit court, par la production d’affiches, une exposition ou encore un travail directement au sein du self) mais aussi en lien avec les actions de l’établissement. Un document de présentation de l’animation a été réalisé afin de susciter l’intérêt des professeurs et de l’établissement.

Cette animation s’est développée autour de l’idée que l’élève soit acteur de son apprentissage par le biais de différents supports et manières d’amener le sujet ou encore par le travail de groupe ou individuel.

Une partie de l’animation reste théorique afin de préciser les éléments essentiels tels que des chiffres et définitions clés pour comprendre l’utilité de cette intervention et fixer les concepts élémentaires. Cela s’enchaîne avec des activités de groupe, ou plus individuelles avec l’utilisation d’outils tels que des boitiers de vote permettant de varier les supports. Les boîtiers permettent d’analyser en direct les réponses des élèves et, suivant ces dernières, laisser place à des précisions et à des compléments d’informations. Les thèmes abordent au plus près le vécu des élèves. Leur esprit critique est mis en avant car chacun peut, grâce à cette intervention, identifier dans son environnement proche des situations de gaspillage alimentaire et mettre en pratique ce qui a été abordé en classe.

Voici un aperçu de l’animation à travers les activités-clés :

- Le constat : dans cette partie, les éléments essentiels sont présentés sous forme de PowerPoint (quantité de nourriture jetée chaque année dans le Lot, en France, dans le monde…). Ce PowerPoint est le fil conducteur tout au long de l’intervention, permettant les corrections des activités et la visualisation d’images supports aux propos.

- Du champ à l’assiette : à l’aide de plateau de jeu et cartes, les élèves doivent retracer le parcours d’un produit industriel et local (cf. Photo de présentation). Si je jette ma tomate, qu’est-ce que je gaspille en plus ?

- La gaspillage alimentaire à la maison : les élèves suivent les situations de gaspillage alimentaire de la famille Gaspillard à travers une fiche-contexte, ils doivent identifier et trouver des solutions à la situation proposée.

- Le gaspillage alimentaire au collège : les élèves doivent constater, identifier des situations de gaspillage, trouver des actions à mettre en œuvre pour une sensibilisation des autres élèves du collège.

- Test ! A l’aide des boitiers de vote, les élèves répondent aux questions se rapportant à l’intervention mais aussi en faisant appel à leur réflexion.

Pour une bonne communication et diffusion au sein des différents établissements, il est nécessaire d’avoir au préalable, une personne responsable-ressource qui aura pour charge la transmission de l’existence de l’animation grâce à un carnet d’adresse de tous les collèges visés. Dans ce cas, il s'agit de la référente départementale du Comité Académique EDD.

Planning :

- Juin 2017 : lancement du projet, réunions de travail intermédiaires (juillet, août, septembre, octobre, novembre 2017).

- Janvier à mai 2018 : phase de test.

- Juin 2018 :  bilan du test.

- Rentrée scolaire 2018-2019 : mise en place de l’intervention permanente.

Moyens humains :

- 1 animateur et 1 Responsable Service Communication pour l’élaboration et vérification de l’animation : 16 jours

- 1 Infographiste à l’élaboration des supports d’animation : 6 jours

- 2 animateurs en intervention : 2h par classe + le temps de trajet.

Moyens financiers :

Investissements : Achat de boîtier de vote (Pack de 31 boîtiers "Je lève les mains" (15 boutons) : prix  749€ HT). Aucune autre dépense à prévoir par an. Dépenses à envisager dans quelques années : matériel à renouveler et changement de piles en fonction de l’état. Matériel informatique à entretenir ou renouveler (vidéoprojecteur, ordinateur).

Moyens techniques :

Malette d’animation pour le transport du matériel

Matériel informatique : ordinateur ; vidéoprojecteur ; rallonge ; multiprise ; boîtiers de vote

Matériel spécifique à l’animation : vidéos « au self » et « soirée entre amis » ; PowerPoint ; plateaux « Du champ à l’assiette » ; cartes jeu « Du champ à l’assiette » ; Fiches jeu groupe « Famille Gaspillard »

Matériel divers : stylos effaçables ; feuilles de brouillon, stylos

Matériel d’évaluation : fiche « Votre avis nous intéresse » par professeur

Matériel déroulement de l’animation : fiche récapitulative du déroulement de l’animation ; réponses au jeu « Famille Gaspillard » ; livret modèle

Matériel à distribuer : un livret pour chaque élève retraçant les éléments essentiels de l’animation. 

Partenaires moblisés :

Partenaires actifs

- Education nationale

- Professeurs de SVT

- Directeurs des établissements

- Département du Lot

Partenaires de communication

- La Dépêche

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Eléments favorables

- Le SYDED du Lot, un territoire dans une optique d'Economie Circulaire

- Partenariat avec la DSDEN

- Implication des professeurs qui permettent de poursuivre le travail après les phases d'animation

- Vidéoprojecteur dans les classes d'SVT, support blanc pour vidéo projection

- Intervention interactive et ludique.

Eléments défavorables

- Horaires des collèges qui peuvent faire varier la durée de l'intervention entre 1h45 et 2h

- Salle des SVT peu pratique pour le travail en groupe

- Trop de luminosité pour la vision des documents vidéo projetés.

Difficultés rencontrées :

Lors de l’animation

Difficultés rencontrées 

- Durée de l’intervention prévue pour 2h et un temps réduit dans la réalité

- Matériel informatique sur place pas toujours présent, ni adapté.

Solutions apportées

- L’amélioration de la gestion du temps par activité a permis de remédier et d’ajuster la durée de l’animation au temps réel

- Matériel informatique apporté par les animateurs afin d’éviter les problèmes liés à son installation avec ceux sur place (compatibilité des appareils, longueur de câble…).

En aval

Difficultés rencontrées 

- Rassembler les professeurs ayant vu l’intervention afin d’établir le bilan du test et définir ensemble les éléments à modifier et à améliorer

- Mise en pratique au self compliquée car le personnel ne dépend pas de l’éducation nationale mais du Département. Les démarches ne se déroulent pas au même rythme.

Solutions apportées

- Analyse de l’ensemble des fiches d’évaluation « Votre avis nous intéresse » remplies par les enseignants à la fin de l’intervention

- Partenariat en cours avec le Département pour retenir un ou deux collèges pilotes pour la mise en place d’actions anti-gaspillage en cuisine avec l’aide d’un animateur territorial du SYDED.

 

Recommandations éventuelles :

Recommandations éventuelles

- Veiller à demander les horaires exacts des cours.

- S’assurer de la disponibilité de la salle quelques minutes avant pour l’installation du matériel.