Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Promotion du jardinage durable

Smitvad

Mairie - Bp 14
76760 Yerville
Mathias Eusebe
mathias.eusebe@smitvad.fr

contexte

Complémentaire du compostage domestique, la promotion du jardinage durable s’oriente vers 2 composantes que sont la limitation de l’utilisation des produits phytosanitaires et le développement de pratiques telles que le broyage ou le mulching permettant de réduire les tonnages de déchets verts apportés en déchèteries.

 

En effet, depuis le début du programme, le tonnage de déchets verts par habitant a progressé de près de 30%, certaines collectivités ayant des valeurs de l’ordre de 400 kg/hab/an, et ceci malgré le développement du compostage.

 

De plus, d’après l’enquête initiale réalisée en 2010, plus de 60% des particuliers déclarent utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien de leur jardin.

 

Pour l’heure, l’action a été orientée vers la promotion du broyage et du mulching par l’intermédiaire de bons de réduction, puis de gratuité, accordés pour la location de matériel, ainsi que sur la sensibilisation des services techniques des collectivités à la démarche 0 phyto et à la charte d’entretien des espaces publics, en collaboration avec le Fredon.

 

En année 5, divers partenariats ont été initiés avec les pépinières Lecuyer à Héricourt en Caux, l’établissement de formation en horticulture « Hortithèque » de Fauville en Caux, le Syndicat d’eau d’Yerville…

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Activité (en fin de programme) :

15 évènements organisés sur le thème du jardinage durable

25 partenaires professionnels formés

250 prêts de broyeurs de déchets verts

 

Impact (en fin de programme) :

75 % des habitants déclarant ne pas utiliser de produits phytosanitaires

50 services techniques n'utilisent plus de produits phytosanitaires

Résultats quantitatifs :

9 évènements organisés sur le territoire (plusieurs milliers de visiteurs)

1 partenariat avec une entreprise de location de matériel de jardinage

1 partenariat avec un syndicat d'eau pour le prêt d'un broyeur professionnel aux communes

150 partenaires professionnels formés à l'entretien des espaces publics sans produits phytos lors d'une journée de formation organisée en partenariat avec la Fredon

14 services techniques n'utilisant plus de produits en 2016

Résultats qualitatifs :

Augmentation du % d'habitants n'utilisant plus de produits phytos (de 40% en 2011 à 54% en 2016)

Lancement progressif d'une dynamique sur le jardinage durable auprès de divers publics (particuliers, professionnels, collectivités)

Mise en oeuvre

Planning :

Août-octobre 2015 : sollicitation de partenariats parmi les jardineries, associations de jardinage...

Septembre 2015 : organisation d'une journée de l'entretien des espaces publics avec la Fredon

Octobre 2015 : animations lors des "journées d'automne" organisées aux pépinières Lecuyer à Héricourt en Caux

Depuis janvier 2016 : partenariat avec entreprise Technivert pour bon de gratuité proposés pour la location de broyeurs de végétaux

Depuis janvier 2016 : partenariat avec le syndicat d'eau d'Yerville pour prêter gratuitement leur broyeur professionnel aux communes adhérentes

Mai-juin 2016 : enquête sur les comportements des usagers en matière de déchets et jardinage

Moyens humains :

5% d'un ETP

Moyens financiers :

Les conventions signées avec les partenaires prennent en charge les prêts de broyeurs pour 1000 à 2000€ annuels.

Moyens techniques :

Nécessité d'être formé aux techniques du jardinage durable pour être crédible et écouté lors des animations et évènements.

Partenaires moblisés :

Partenariats divers et complémentaires :

 

- 1 pépiniériste,

- 1 entreprise de location de matériel de jardinage,

- 1 syndicat d'eau

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action, pour l'instant centrée essentiellement sur le secteur d'Yerville (2 des partenaires y sont situés) pourrait tout à fait essaimer dans d'autres communautés de communes et franchir ainsi un cap.

 

 

Difficultés rencontrées :

L'originalité de cette action réside peut-être dans les approches complémentaires initiées auprès de partenaires variés, dans l'idée que tout petit point d'entrée peut être intéressant.

Les prêts de broyeurs sont pour l'instant anecdotiques (une dizaine en 6 mois) mais pourraient être amenés à se développer dans la mesure où la problématique des déchets verts va devenir de plus en plus centrale pour atteindre les objectifs.

Recommandations éventuelles :

Cette action, qui a vraiment commencé à prendre son essor en dernière année du PLPD semble essentielle, d'autant plus avec l'élargissement des objectifs de réduction aux déchèteries dans le cadre des nouveaux PLPDMA.

Offrir aux usagers et aux professionnels un moyen de réutiliser leurs déchets verts sur site est intéressant non seulement en terme de réduction de déchets mais aussi d'évolution des habitudes en matière de jardinage et de retour au sol de la matière organique.

Une piste d'amélioration qui permettrait sans aucun doute de passer un cap serait que la collectivité propose un service de broyage de déchets verts à tous publics (particuliers, professionnels, collectivité) avec comme condition la réutilisation du broyat sur site.