Outils et ressources pour le réemploi des emballages

Suite à l’appel à candidatures lancé en 2016, l’ADEME a sélectionné 10 dispositifs de réemploi-réutilisation d’emballages ménagers en verre (avec ou sans incitation financière, soit avec ou non un système de consigne ou de gratification), certains plus anciens et d’autres encore à un stade d’expérimentation. Ainsi, entreprises, associations et collectivités mettent en œuvre des organisations pour réemployer les bouteilles. Tous ont été évalués, au travers d’une analyse technique, environnementale, économique et sociale et comparés avec des emballages à usage unique.

L’étude révèle que les dispositifs de réemploi-réutilisation des emballages ménagers en verre présentent, sous certaines conditions, un bénéfice écologique et économique comparés à des dispositifs avec emballages en verre à usage unique. Les paramètres clés de performance sont le nombre de réutilisations des bouteilles, le transport et les performances du lavage.

Les porteurs de ces dispositifs peuvent y trouver leurs bénéfices et les consommateurs sont ouverts à cette pratique de consommation plus responsable. Des recommandations ont été dégagées, pour les porteurs de projets et l’ensemble des acteurs opérationnels (producteur, conditionneur, distributeur, collecteur, laveur, transporteur,) et aussi de manière complémentaire, à destination des organisations professionnelles, des acteurs publics territoriaux et des pouvoirs publics pour lever les différents freins techniques et organisationnels identifiés.

Ces travaux sont accessibles en ligne : la synthèse des travaux et les 10 fiches techniques détaillées des dispositifs sont disponibles ainsi que le rapport d’évaluation environnementale (Analyse du cycle de vie [ACV]) et le rapport d’enquête menée auprès des consommateurs sur 7 points de vente.

« État des lieux des initiatives de réemploi-réutilisation d’emballages ménagers en France », ADEME, 2017

Cet état des lieux présente le recensement et la caractérisation, en France, de dispositifs dans lesquels des emballages ménagers utilisés sont collectés, nettoyés et réutilisés pour conditionner un produit distribué en « BtoC ». 16 dispositifs de réemploi ou de réutilisation d'emballages ménagers ont ainsi fait l'objet d'une fiche individuelle dans laquelle sont présentés les aspects organisationnels, techniques et économiques de chaque dispositif. Les points communs et les divergences entre les projets recensés sur les différentes étapes qui constituent le cycle de vie des emballages réemployés ou réutilisés ont été mis en évidence : conditionnement, transport, distribution, étape de collecte-récupération, lavage).

Emballages et consigne : panorama des systèmes de réemploi (PDF - 1,23 Mo)

Ce document (avril 2016) du CNE montre, à travers certains exemples, que la « consigne » des emballages pour réemploi est une pratique qui est largement répandue dans la distribution des boissons dans la restauration et qui est très importante dans le domaine des emballages industriels et commerciaux. Ce document n’a pas vocation à faire une analyse des systèmes de consignes ou dispositifs de gestion des retours existants, ni d’en faire la promotion ou de les recommander en tant que solutions.

Fiche technique de l’ADEME « Consigne pour les emballages boissons » (PDF - 142 Ko)

L’ADEME a mené, entre 2008 et 2010, plusieurs travaux afin de qualifier l’impact environnemental de la consigne pour les emballages boissons, dans le contexte spécifique de la France car l’instauration de dispositions nationales de consignes d’emballages est autorisée au sein de l’Union européenne uniquement lorsqu’elle se justifie par des motifs liés à la protection de l’environnement.

Suite à ces travaux, l’ADEME a rédigé une fiche qui présente les enjeux de la consigne, les principes techniques, les avantages et inconvénients et les préconisations de l’ADEME.

Emballages industriels : évaluation environnementale, économique et sociale de l'intérêt comparé entre réutilisation et usage unique (PDF - 505 Ko)

L'étude (2010) compare la pertinence environnementale d'emballages réutilisables et à usage unique pour le conditionnement de boissons (bière, softs, eaux, jus) à destination des cafés hôtels et restaurants. Les emballages sont comparés deux à deux :

  • bouteille verre réutilisable/bouteille verre usage unique ;
  • bouteille verre réutilisable/bouteille PET usage unique ;
  • fût métal réutilisable/fût PET usage unique.

L'analyse environnementale (ACV) met en évidence des paramètres clés pour la comparaison, et notamment le transport (distances, moyens de transport), le poids des emballages et la fin de vie (collecte sélective ou non).

Évaluation des résultats de la réutilisation et du recyclage des emballages en Europe

L’étude (2009) repose sur l'analyse de six pays européens : l'Allemagne, l'Autriche, le Danemark, l'Italie, les Pays-Bas et la Suède, représentant une diversité de situations du point de vue de la gestion des déchets d'emballages. À partir des différents éléments d'analyse permettant de juger de la comparabilité des résultats présentés, l'étude permet d'évaluer les résultats atteints par les pays étudiés en matière de :

  • recyclage de l'ensemble des emballages ;
  • recyclage des emballages en matière plastique ;
  • consigne pour recyclage ;
  • consigne pour réutilisation des emballages ménagers de boissons.

Bilan environnemental de la bouteille en verre consigné « 75 cl Alsace » commercialisée dans l’Est de la France par comparaison avec une bouteille en verre à usage unique (PDF - 400 Ko)

L’analyse de cycle de vie (2009) pour le compte de Brasserie Météor compare deux bouteilles de bières de 75 cl : une consignée et l’autre à usage unique. L’objectif est d’apporter des résultats opposables permettant de positionner l’intérêt écologique entre verre consigné et verre à usage unique en Alsace.

Bilan des connaissances économiques et environnementales sur la consigne des emballages boissons et le recyclage des emballages plastiques (PDF - 339 Ko)

L’étude (2008) fait le bilan au niveau européen des connaissances environnementales et économiques sur la mise en œuvre de trois filières :

  • la réutilisation, avec consigne, sur les emballages ménagers de boissons ;
  • la consigne pour recyclage sur les emballages ménagers de boissons ;
  • l’extension du recyclage des emballages ménagers plastiques autres que flacons et bouteilles.

16 études sont analysées en profondeur et 35 de manière plus légère.

Remarques :

L'ADEME remercie les partenaires qui ont participé à l'élaboration de ces outils.

Afin que ceux-ci soient évolutifs et répondent aux attentes de leurs utilisateurs, merci d'adresser vos remarques à Agnès Jalier.

Par ailleurs, n'hésitez pas à faire part de vos retours d'expérience sous forme de fiche action-résultat OPTIGEDE.