Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Utilisation généralisée des couches lavables en maternité

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Centre Médico-Chirurgical et Obstétrical (CMCO) de Schiltigh

19 rue Louis Pasteur
BP 120
67303 Schiltigheim

contexte

Le CMCO de Schiltigheim est la maternité la plus importante d’Alsace. Elle a accueilli 3400 naissances en 2010, soit plus d’un tiers des 9650 naissances enregistrées sur l’ensemble du territoire de la CUS.

 

Avant mars 2009, le CMCO fournissait les couches à usage unique à toutes les mamans, soit un budget de 10 000 euros par an. En 2009, l’équipe du CMCO de Schiltigheim décide de se lancer, avec le soutien des élus locaux, dans une expérience d’utilisation des changes lavables au sein de la maternité. Ce projet répond au souci de s’inscrire dans une politique de développement durable qui se traduit notamment par une démarche de réduction des déchets sur le site.

Comme le prestataire qui réalise la collecte et le lavage du linge n’est pas équipé pour ce type de produit, le CMCO décide de faire appel à un fournisseur de changes lavables : ALSACE ECO-SERVICES. Ce dernier propose le service de location, grâce à un partenariat avec une entreprise d’insertion spécialisée dans la blanchisserie pour les entreprises et les particuliers. Quant aux couches, elles sont fabriquées dans un ESAT.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif initial du projet est double. Il s’agit à la fois de :

  • Diminuer la quantité de déchets produits par le CMCO par l’utilisation de changes lavables, en remplacement des quelques 100.000 couches jetables utilisées annuellement, soit plus d’une dizaine de tonnes de déchets.
  • Diminuer l’impact environnemental global de l'utilisation des couches.

 

Le projet vise à promouvoir l’utilisation des couches lavables auprès de différentes cibles : les patientes et leurs familles, le personnel, et enfin les autres maternités, qui s’intéressaient à l’initiative du CMCO, établissement pilote pour ce projet.

Résultats quantitatifs :

2008 (2879 naissances)

Coût couches jetables : 10.000 € - Prix moyen / couche : 10 à 11 centimes € ou  un coût de 3,5 € par naissance (base de calcul : 33 couches / naissance)

 

2009 (3147 naissances)

Coût couches jetables : 7.270 € + changes lavables : 4 700 € - Total TTC : 11.970 €

Soit un coût par naissance de 3,8 € par naissance

NB : la consommation moyenne de couches passe de 33 à 29 couches / naissance

 

2010 (3446 naissances)

Coût couches jetables : 1 336 € + changes lavables : 9 417 € - Total TTC : 10 753 €

Soit un coût par naissance de 3,1 € par naissance

 

Extrapolation 2011 (3400 naissances)

Coût couches jetables : 2 412 € + changes lavables : 9 090 € - Total TTC : 11 502 €

Soit un coût par naissance de 3,1 € par naissance

 

Le taux d’adhésion reste cependant en dessous de l’objectif initial visé de 90 % : il avoisine les 40 %. Sur les 1400 femmes qui ont testé le système en 2011, 6 % continueraient à leur retour à la maison, soit 85 familles par an.

Résultats qualitatifs :

Les résultats intermédiaires montrent qu’une communication soutenue auprès des salariés et des patientes est nécessaire pour garantir un taux d’adhésion minimum ainsi qu’un taux d’utilisation des changes à domicile.

Mise en oeuvre

Planning :

Début 2009

Un groupe projet est mis en place, présidé par le directeur du site, constitué de personnel médical et administratif, de partenaires externes, en l’occurrence le prestataire ALSACE ECO-SERVICES et une élue qui soutient le projet.

 

Mars 2009 :

  • Signature d’une convention avec ALSACE ECO-SERVICES pour :
    • La mise à disposition des changes lavables (couche + voile biodégradable + culotte imperméable)
    • La mise à disposition des bacs de collecte des couches souillées
    • Le ramassage et le lavage des couches et culottes souillées ainsi que la livraison des couches et des culottes propres.
  • Test auprès de l’ensemble des mamans volontaires présentes sur l’un des quatre secteurs de l’unité mère-enfant (11 lits).

Les résultats sont encourageants et incitent le groupe projet à proposer l’élargissement de l’opération.

 

Avril 2009 :

  • Élargissement de l’expérimentation aux autres secteurs.
  • Formation systématique des mamans par le personnel.

 

Au 31/12/09, un pointage « instantané » dans les chambres donne un taux d’utilisation d’environ 2/3 pour les patientes concernées.

Décision de généraliser l’expérimentation avec un objectif ambitieux déclaré par la direction pour 2010 d’avoir 90 % de patientes utilisant les couches lavables.

 

A partir de 2010 - période de consolidation

  • Le système est « officialisé » et les patientes qui ne souhaitent pas utiliser les couches lavables sont invitées à apporter leurs couches jetables.
  • Les procédures organisationnelles sont intégrées et les procédures de suivi et d’évaluation définies.
  • La direction du CMCO se dote de moyens adaptés à son objectif.

 

Un pointage des pratiques réalisé par la sage-femme révèle qu’au début février, plus aucune maman ne lange avec les couches lavables en fin de séjour !

 

Actions de redynamisation (courant 2010)

  • Actions d’information et de sensibilisation.
  • Passage quotidien de la sage-femme assignée au projet dans les chambres.
  • Mise en place des couches lavables dès la salle de naissance et non plus à l’arrivée dans l’unité mère-enfant.
  • Améliorations techniques et logistiques (amélioration de la conception, ajustement du stock, etc.).
  • Enquête de satisfaction auprès des mamans.

 

2011 : année de la consolidation

Depuis le 1er janvier 2011, le CMCO a intégré les Hôpitaux Universitaires. La démarche est prolongée et entérinée suivant les mêmes modalités mais l’objectif initial est revu à la baisse et est ramené à un taux d’utilisation de changes lavables de 70 %.

 

Mi-2012

Les patientes reçoivent un coupon à compléter avec leurs coordonnées si elles souhaitent recevoir plus d’information au retour à la maison.

Moyens humains :

Dès la généralisation du projet, une sage-femme en mi-temps est assignée au projet.

Moyens financiers :
  •  Dès la généralisation du projet, une prévision budgétaire pour 80 000 couches lavables (+ culottes) est réalisée.
  • Le contrat avec le prestataire prévoit un prix de 0,3 euros – non soumis à TVA - par couche ou culotte lavée.
  • Une facturation en cas de pertes a également été négociée.

 

Moyens techniques :

 Information avant la naissance :

  • De façon orale, par la sage-femme lors des consultations prénatales et de la préparation à la naissance.
  • De façon écrite, via le livret d’accueil du CMCO donné par le secrétariat de la consultation aux futures patientes dans la partie « trousseau » et la partie « politique développement durable ».

Au démarrage de l’opération, des affiches et un film étaient présents dans le hall d’accueil.

 

Pendant le séjour dans l’unité mère-enfant :

Présents dans sa chambre le 1er jour :

  • pack « accouchées » : 5 couches de rechange et voiles de protection,
  • document d’information format A5 avec un texte de présentation des couches lavables + questionnaire d’évaluation à compléter lors de la sortie,
  • un document d’information « mode d’emploi et conseils » du prestataire ALSACE ECO-SERVICES,
  • 1 poubelle rouge dédiée spécifiquement aux couches lavables sales et des sacs plastiques.

Ainsi que des consignes précises pour l’utilisation des changes, de façon orale.

 

Lors de la sortie

  • Une réunion de préparation au retour à la maison est organisée deux fois par semaine au sein de l’unité mère-enfant.
  • Intervention du prestataire (1 réunion sur 2) pour donner des informations complémentaires sur les possibilités d’achat ou de location des couches lavables.
  • Stand d’information dans le hall de l’unité mère-enfant 2 heures par semaine.
Partenaires moblisés :
  • ADEME Alsace
  • Conseil Général du Bas-Rhin (CG 67)
  • Communauté Urbaine de Strasbourg (CUS)
  • ALSACE ECO-SERVICES

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :
  • Une telle expérience n’est reproductible que si la direction de la maternité et le personnel en contact avec les patientes sont convaincues et convaincantes.
  • La mise en place, dès le démarrage, d’un groupe projet multi-acteurs représentant l’ensemble des parties prenantes (personnel médical ET administratif) est indispensable afin de surmonter les difficultés.
  • Le recours à un prestataire très investi qui est en mesure de s’adapter au projet et de répondre aux besoins en pouponnière.
  • Le recours à une sage-femme « référente » dans le service pour encourager le dialogue avec le personnel.
Difficultés rencontrées :

L’opération « couches lavables » du CMCO a été et est toujours largement citée en exemple. La réussite de cette expérimentation devrait augmenter la probabilité de voir d’autres maternités de la CUS ou du département adopter les couches lavables à plus ou moins long terme, mais suivant des modalités spécifiques à chaque établissement.

Les maternités de Dole et Lons-le-Saunier se sont fortement inspirées de la démarche du CMCO.

 

Recommandations éventuelles :

Les principales recommandations concernent essentiellement :

  • La continuité dans l’information des salariés (au moins une fois par an) afin de communiquer sur les résultats, les avancées techniques, et permettre un échange avec le personnel.
  • La formation par compagnonnage a permis de former les familles aux gestes techniques et constituer un argumentaire.
  • L’information vers les patientes dès la préparation à la naissance, dès la salle de naissance, tout en multipliant les canaux d’information.
  • La pérennisation du prestataire par une formalisation des procédures et des protocoles utilisés.
  • Le suivi de l’opération par l’intermédiaire de tableaux de bord  au sein du CMCO et des HUS (indicateurs).
  • Une évaluation de la satisfaction des patientes dès le démarrage du projet afin d’améliorer le dispositif.