Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Opération test lombricompostage

C.A. du Pays Viennois

Espace Saint Germain 30 Avenue Général Leclerc
38200 Vienne
Sandra Moriceau
smoriceau@viennagglo.fr

contexte

ViennAgglo propose, depuis 2005, aux habitants du Pays Viennois des composteurs individuels et collectifs, pour réduire les quantités de déchets organiques jetés dans les poubelles, tout en obtenant un engrais de qualité pour les plantes.

Jusqu’à présent, aucune solution n’était proposée pour les habitats ne disposant pas d’espaces verts (ni individuel ni collectif). C’est pourquoi ViennAgglo a souhaité s’engager sur la voie du lombricompostage en proposant  une opération test auprès de 30 foyers volontaires pendant 6 mois (de mai à novembre 2012). 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Donner la possibilité aux habitants résidant dans des habitats sans jardin de réduire leurs déchets de cuisine par l’initiation à la pratique du lombricompostage
  • Développer des expériences locales réussies pour favoriser la diffusion à l’ensemble des habitants de l’Agglo
Résultats quantitatifs :

Lors du lancement de l’opération, l’ensemble des foyers a été équipé d’une barquette en plastique (26 cm de longueur, 15 cm de largeur et 5 cm de hauteur) afin de mesurer les quantités de déchets organiques (épluchures essentiellement) déposées dans le lombricomposteur (et donc détournées du bac d’ordures ménagères). Une fiche de suivi, répertoriant le nombre de barquettes vidées dans le lombricompost chaque semaine, devait être envoyée tous les mois à ViennAgglo.

Voici les données qui ont été extraites :

 

 

Mois

Quantité moyenne de kg détournés des ordures ménagères par foyer

Quantité moyenne de kg détournés des ordures ménagères par personne

Juin

7,25

2,53

Juillet

7,22

2,52

Août

6,89

2,41

Septembre

8,37

2,93

Octobre

7,9

2,76 

 

En moyenne, le lombricompostage permettrait une réduction d’environ 31kg/an/habitant. Ce chiffre dépend bien évidemment de l’alimentation de la famille (fruits et légumes en grande quantité, repas pris à l’extérieur…).

Résultats qualitatifs :

Les 30 foyers volontaires se sont investis dans l’opération. Huit d’entre eux souhaitent devenir relais auprès des futurs foyers se lançant dans le lombricompostage.

Cette opération test a permis d’analyser les difficultés auxquelles les foyers doivent faire face pour  utiliser un lombricomposteur : présence de moucherons, odeurs… 

Mise en oeuvre

Planning :

La réflexion a été menée en 2011. Afin de mieux connaître le fonctionnement d’un lombricomposteur, un modèle Collavet (utilisé par le Conseil Général de l’Isère lors de son expérimentation) a été acheté par ViennAgglo. Les agents du service environnement ont ainsi pu se familiariser avec la pratique. En parallèle, 2 ambassadrices du tri et la chargée de mission prévention ont participé à une formation lombricompostage organisée par le Conseil Général de l’Isère.

Une prestation d’accompagnement a été demandée à une association départementale.

Un appel à volontaires a été diffusé auprès de l’ensemble des foyers du centre-ville de Vienne au mois d’avril 2012.

Un choix de 30 foyers témoins a été réalisé en mai 2012, pour une première réunion de lancement mi-mai 2012.

Par la suite, des réunions de suivi (juin et septembre) ont été organisées. En parallèle des visites à domicile ont été faites pour les foyers désireux d’avoir un accompagnement plus personnalisé. Des contacts réguliers (mails ou téléphone) ont permis un réel suivi des foyers testeurs.

Des fiches de suivi, contenant les quantités de déchets déposées dans le lombricomposteur chaque semaine, ainsi que les différents problèmes rencontrés, ont été envoyées par les foyers participants à ViennAgglo. 

Moyens humains :

1 chargée de mission prévention des déchets (45h sur 6 mois); 1 ambassadrice du tri (25h sur 6 mois);  1 prestation de l’association départementale. 

Moyens financiers :

Prestation association : 2700 € 

Réceptif : 400 €  

Moyens techniques :

Achat lombricomposteurs : 2700 € 

Partenaires moblisés :

ADEME

Conseil Général de l'Isère

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette opération avait pour objectif d’obtenir des informations suffisantes pour un éventuel déploiement du lombricompostage sur le territoire. 

Difficultés rencontrées :

Le lombricompostage n’est pas encore très développé en France.

Cette expérience a réuni différents types de foyers :

  • les convaincus, qui connaissaient déjà le lombricompostage et qui ne demandaient qu’à pratiquer
  • les plus réticents, qui voyaient le lombricompostage comme une pratique contraignante
  • ceux qui ne connaissaient pas la pratique et qui ont voulu essayer
  • ceux qui exprimaient un réel dégoût des lombrics 
Recommandations éventuelles :

Assurer un réel suivi de ces foyers (les visites à domicile sont importantes pour évaluer les erreurs éventuelles ou les problématiques propres à chaque foyer)