Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

MODECOM

Sydevom de Haute Provence

19, Avenue Joseph Reinach
04000 Digne-les-Bains
Laurène Ghiglia
sydevom-com@wanadoo.fr

contexte

Dans le cadre du Programme Local de Prévention des déchets (débuté en 2010) le SYDEVOM s'est engagé à réduire de 7% les ordures ménagères et assimilées d'ici 2015.

C'est dans ce contexte que le SYDEVOM a décidé de réaliser plusieurs MODECOM (autopsie des ordures ménagères) afin de faire "ressortir" les déchets se trouvant dans les poubelles alors qu'il ne devrait pas.

En effet on trouve une part importante de déchets recyclables, compostables, dangereux, ... Tous ces déchets étant évitables, le SYDEVOM peut ainsi mieux orienter ces actions afin de réduire de 7% les ordures ménagères.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L'objectif principal du MODECOM est d'orienter le SYDEVOM dans ses choix d'actions à entreprendre pour réduire la quantité d'ordures ménagères produite.

Le MODECOM va mettre en avant les principaux déchets "évitables". C'est à dire les déchets triables, compostables, déstinés à la déchèterie, ...

L'avantage du MODECOM est qu'il est réalisé sur différents secteurs et différents types d'habitat.

Les résultats obtenus sont donc plus représentatifs et permettent au SYDEVOM d'adapter ses actions en fonction des territoires.

 

Résultats quantitatifs :

Les résultats quantitatifs d'un (ou plusieurs) MODECOM sont à prendre avec du recul.

En effet, lors d'un MODECOM ce sont des échantillons qui sont triés. Et malgré une méthode élaborée au mieux pour assurer des résultats cohérents, il suffit de tomber sur un "mauvais" échantillon" pour fausser la campagne.

De plus, la quantité d'ordures ménagères ayant diminué (plus de 7% depuis 2010), le pourcentage de certaine catégorie peut augmenter alors que la quantité (en kg) stagne ou diminue.

Entre 2011 (premier MODECOM) et 2015 (dernier MODECOM), la part de déchets recyclables retrouvés dans les OM (ordures ménagères) est passée de 30,5% à 23,5%;

La part de déchets compostables est passée de 32% à 22,7%;

La part de déchets déstinés à la déchetterie est passée de 0,5% à 5,7%.

Résultats qualitatifs :

Les résultats des différents MODECOM ont permis au SYDEVOM ainsi qu'aux collectivités adhérentes de se rendre vraiment compte des disfonctionnements relatifs aux déchets. Suite à cela, des actions plus ciblées, plus concrètes et à l'impact plus important ont pu être menées.

Le dernier MODECOM a montré les progrès qui ont été réalisés et mis en évidence la pertinence des actions entreprises.

Cependant, au vu de la part d'ordures ménagères "évitables", les efforts doivent être maintenus afin de réduire la quantité d'OM destinée à être enfouie.

 

Mise en oeuvre

Planning :

Dans cette partie nous allons décrire le déroulé du MODECOM. Le temps passé sur la préparation du MODECOM a, lui, mobilisé 2 agents pendant environ 1 semaine complète (70h au total).

 

Les 3 MODECOM se sont déroulés sur 3 jours :

 

Jour 1 :

  • Echantillonnage sur le quai de Lurs (3 échantillons : SMIRTOM Pays Durance Provence secteur ex SEDEM, SMIRTOM Pays Durance Provence secteur ex SMIRTOM Volonne, CCABV secteur ex CC2A)
  • Début du tri des échantillons (sur le quai de Lurs)

 

Jour 2 (matin) :

  • Equipe 1 : Echantillonnage sur le quai de Digne les Bains (2 échantillons : CCABV secteur ex CC3V, CCABV secteur Aiglun)
  • Equipe 2 : Tri des échantillons de la veille

Jour 2 (Après-midi) :

  • Tri des échantillons

 

Jour 3 (matin) :

  • Echantillonnage sur le quai de transfert d'Allos (1 échantillon : CCHVVA)

Jour 3 (Après-midi + soirée) :

  • Tri des échantillons restant
Moyens humains :

MODECOM 2011 :

 

4 personnes chargées de l'échantillonnage et du tri : 30h chacun (120h au total)

 

Chauffeur de tractopelles :

  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert de Lurs : 4h
  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert de Digne les Bains : 4h
  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert d'Allos : 3h

 

Chauffeur d'un camion plateau pour le transport des échantillons

  • Un chauffeur d'un camion plateau pour le transport de Digne les Bains à Lurs : 2h
  • Un chauffeur d'un camion plateau pour le transport d'Allos à Lurs : 3h

 

Personnes chargées du grappin :

  • Une personne chargée du grappin pour le quai de transfert de Digne les Bains : 2h
  • Une personne chargée du grappin pour le quai de transfert d'Allos : 2h

 

Agent du SYDEVOM :

  • Jour 1 : de 07h45 à 20h30 (avec une pause repas d'environ 45 minutes) : 12h00
  • Jour 2 : de 07h15 à 18h00 (avec une pause repas d'environ 45 minutes) : 10h00
  • Jour 3 : de 07h15 à 18h15 (avec une pause repas d'environ 1 heure) : 10h00

 

Au total le MODECOM 2011 aura nécessité environ 172 heures de travail (sur 3 jours).

 

MODECOM 2012 :

 

4 personnes chargées de l'échantillonnage et du tri : environ 27h (108h au total)

 

Chauffeur de tractopelles :

  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert de Lurs : 4h
  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert de Digne les Bains : 4h
  • Un chauffeur de tractopelle sur le quai de transfert d'Allos : 3h

 

Chauffeur d'un camion plateau pour le transport des échantillons

  • Un chauffeur d'un camion plateau pour le transport de Digne les Bains à Lurs : 2h
  • Un chauffeur d'un camion plateau pour le transport d'Allos à Lurs : 3h

 

Personnes chargées du grappin :

  • Une personne chargée du grappin pour le quai de transfert de Digne les Bains : 2h
  • Une personne chargée du grappin pour le quai de transfert d'Allos : 2h

 

Agent du SYDEVOM :

Jour 1 : de 07h00 à 16h25 (avec une pause repas d'environ 20 minutes) : 09h05
Jour 2 : de 07h40 à 17h25 (avec une pause repas d'environ 30 minutes) : 09h15
Jour 3 : de 07h20 à 17h30 (avec une pause repas d'environ 1 heure) : 09h10

 

Au total le MODECOM 2012 aura nécessité environ 155h de travail (sur 3 jours).

 

MODECOM 2015 :

 

4 personnes du bureau d'étude :

  • Jour 1 : de 09h00 à 22h00 (avec une pause repas d'environ une demie heure)
  • Jour 2 : de 07h00 à 21h00 (avec une pause repas d'environ une heure)
  • Jour 3 : de 07h30 à 22h30 (avec une pause repas d'environ une heure)
  • Sur les 3 jours : 158h00

 

Intérimaires :

  • Jour 1 : de 09h00 à 12h00 (2 intérimaires qui ont abandonnés avant la fin de la mission)
  • Jour 2 : de 08h00 à 18h00 pour un des intérimaires (avec une pause repas d'environ une heure) qui a abandonné avant la fin de la mission
  • Jour 2 : de 08h00 à 21h00 pour le deuxième intérimaire (avec une pause repas d'environ une heure)
  • Jour 3 : de 13h00 à 22h30 (1 intérimaire)
  • Sur les 3 jours : 36h30

 

Les intérimaires devaient être présent tout au long des 3 jours. Mais suite à l'abandon de 3 sur 4, deux agents du SYDEVOM ont dû aider à la réalisation des échantillons ainsi qu'au tri afin de finir le MODECOM dans les temps.

De plus, le MODECOM ayant eu lieu sur le quai de transfert de Lurs, ce sont les agents du SYDEVOM qui étaient responsables du quai et devaient être présent en permanence.

 

Agents du SYDEVOM :

  • Jour 1 : de 08h00 à 17h00 pour un agent
  • Jour 1 : de 08h00 à 22h30 pour un agent
  • Jour 2 : de 07h00 à 21h00 pour un agent (avec une pause repas d'une heure)
  • Jour 2 : de 07h00 à 17h30 pour un agent (avec une pause repas d'une demie heure)
  • Jour 3 : de 09h00 à 19h00 pour un agent (avec une pause repas d'une heure)
  • Jour 3 : de 07h30 à 12h00 et de 14h00 à 23h00 pour un agent
  • Sur les 3 jours : 69h00

 

Chauffeurs de tractopelle :

  • Jour 1 : de 10h00 à 16h00
  • Jour 2 : de 08h30 à 12h00
  • Jour 3 : de 09h30 à 12h00
  • Total : 12h00

 

Personnes chargées des grappins :

  • Jour 2 : de 08h30 à 12h00
  • Jour 3 : de 09h00 à 12h00
  • Total : 06h30

 

Pour le MODECOM 2015, 282h00 de travail auront été nécessaires.

La différence importante par rapport aux année précédentes vient en grande partie de l'abandon des intérimaires.

En effet, pour compenser ce retard et finir dans les délais deux agents du SYDEVOM sont venus en renfort.

De plus le changement de bureau d'étude (et donc de méthode) par rapport aux deux premiers MODECOM a également fait perdre du temps en préparation, organisation, etc...

 

Les 3 MODECOM réunis représente environ 609 heures de travail (sur 9 jours).

 

 

 

 

Moyens financiers :

MODECOM 2011 :

 

Prix du bureau d'étude : 11 825 € HT

Coût liés au MODECOM (frais de déplacement des agents, ...) : environ 120 € TTC sur 3 jours.

 

MODECOM 2012 :

 

Prix du bureau d'étude : 11 650 € HT

Coût liés au MODECOM (frais de déplacement des agents, ...) : environ 120 € TTC sur 3 jours.

 

MODECOM 2015 :

 

Prix du bureau d'étude : 11 328 € HT

Coût liés au MODECOM (frais de déplacement des agents, ...) : environ 120 € TTC sur 3 jours.

 

 

Moyens techniques :

Le MODECOM aura nécessité de nombreux moyens matériels.

En effet le bureau d'étude disposait :

  • Des EPI (équipement de protection individuelle) adaptés pour chaque agent (blouse de travail, gants, sous-gants, chaussures de sécurité, masque anti-poussière, gilet haute visibilité)
  • D'un camion (3,5 tonnes)
  • D'une table de tri + 3 bacs inox, tamis de criblage (100mm, 20mm, 8mm)
  • De balances de différentes portées
  • D'un transpalette peseur
  • De nombreux bacs pour l'échantillonnage
  • De nombreuses poubelles pour le tri
  • De petit outillage (pelles, balais, ...)
  • De la location d'un tractopelle et de son chauffeur pour le quai de transfert de Digne les Bains

 

Ensuite les autres moyens matériels sont :

  • Un tractopelle pour l'échantillonnage sur le quai de transfert de Lurs
  • Un tractopelle pour l'échantillonnage sur le quai de transfert de Digne les Bains
  • Un tractopelle pour l'échantillonnage sur le quai de transfert d'Allos
  • Un grappin pour l'échantillonnage sur le quai de transfert de Digne les Bains
  • Un grappin pour l'échantillonnage sur le quai de transfert d'Allos
  • Un hangar avec électricité (quai de Lurs) pour le tri des déchets
  • Les différents quai de transfert pour l'échantillonnage
  • Un ou plusieurs véhicule

 

 

 

Partenaires moblisés :

Outre les trieurs et encadrant du SYDEVOM, c'est l'ensemble des collectivités concernées par cette action qui a été mobilisée.

En effet pour réaliser le MODECOM dans les meilleurs conditions, TOUTES les personnes touchées de près ou de loin ont été mises à contribution.

Que ce soit les rippeurs et chauffeurs des camions OM, les différents gardiens des quais de transfert, les agents chargés des grappins, les chauffeurs de tractopelles mais aussi les responsables déchets et directeurs des collectivités, ainsi que les élus.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Nous avons réalisé 3 MODECOM entre 2010 et 2015. Cela signifie donc qu'une telle action est reproductible.

En revanche elle demande énormément d'implication, de préparation, de temps, de moyens (matériels et financiers), d'organisation et de coordination.

Un MODECOM n'est pas à prendre à la légère.

Comme nous pouvons le voir sur la description des 3 MODECOM réalisés, le mieux est de garder le même bureau d'étude.

Car en effet même si le 3ème MODECOM a été réalisé sérieusement et professionnellement, le bureau d'étude ne connaissait pas aussi bien la mission que celui qui a réalisé les deux premiers.

Cela se remarque en comparant le nombre d'heures travaillées sur chaque caractérisation.

Une optimisation a été faite entre le premier et le deuxième (avec le même bureau d'étude. Alors que la différence avec le 3ème est vraiment importante.

Difficultés rencontrées :

L'originalité de l'action est au rendez-vous.

En effet, peut de gens s'imagine que quelqu'un peut fouiller leurs poubelles afin de voir ce qui se trouve à l'intérieur. Car les déchets trouvé vont du banal pot de yaourt vides au sex-toy en passant par des seringues, des couches (pour bébés ou adultes), des animaux morts (ou restes d'animaux).

Recommandations éventuelles :

En ce qui concerne les recommandations, tout est dit ci-dessus...

 

Le MODECOM nécessite préparation, organisation, coordination avec tous les acteurs concernés, précision, ...

Nous conseillons également de réaliser plusieurs MODECOM. Car le premier sert de "témoin" et va permettre de mettre en place des actions concrètes. Et le ou les MODECOM suivant vont permettre d'observer la pertinence (ou non) des actions réalisées.

Ensuite nous conseillons de garder (si possible) le même bureau d'étude ainsi que la même méthode, les mêmes secteurs d'échantillonnage, ...

Le but est de conserver les mêmes paramètres pour mieux les comparer.