Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Mise en place du conseil et de l'assistance en gestion différenciée auprès des collectivités

SMICVAL du Libournais Haute Gironde

8, route de la Pinière
33910 Saint-Denis-de-Pile
Agnes Mikelbrencis
agnes.mikelbrencis@smicval.fr

contexte

Dans le cadre de l’appel à projets sur la nouvelle politique environnementale du SMICVAL, la biodiversité apparaît comme une des préoccupations des agents aboutissant à un groupe de travail dédié. La gestion différenciée devient alors un outil pour favoriser la biodiversité.

 

Le SMICVAL, fort de son action exemplaire met alors au service des collectivités le conseil et l’assistance pour la mise en œuvre de la gestion différenciée.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif principal est de permettre aux collectivités d’agir sur leur production de déchets verts. Il s’agit de mettre en place une méthodologie pour l’élaboration d’une gestion différenciée des espaces verts et publics d’une collectivité :

 

- établir un diagnostic qui identifie les pratiques actuelles et les productions de déchets verts induites;

 - établir des propositions (fiches actions) et des outils qui permettent d’impacter directement sur des réductions en termes de consommations d’eau et d’énergies grâce à l’utilisation et la valorisation des déchets verts sur place.

 

Les impacts immédiats attendus :

- le maintien et le développement de la biodiversité grâce à la limitation puis à la suppression du désherbage chimique, par l’apport de matière organique dans  le sol (nourriture / broyage / compostage), par le choix de plantations plus diversifiées et adaptées à la région (moins consommatrices d’eau, moins de taille, changement des distances de plantation, etc.), par une limitation voire la suppression d’arrosage, enfin par une autre lecture des espaces verts et publics d’une commune (conservation et valorisation des Paysages);

- l’inscription du cadre législatif du Grenelle de l’Environnement pour les Trames Vertes et Bleues dans les politiques territoriales.

Résultats quantitatifs :

1 commune engagée dans la démarche : La Roche Chalais

 

Cette commune souhaitait développer sa politique environnementale en optimisant les coûts de gestion. Trois axes de travail avec la commune :

1 - Fleurissement

2 - Diminution vers le « zéro  phyto » 

3 - Valorisation  et utilisation sur place des déchets verts : réduction des consommations d’eau

 

Résultats qualitatifs :

Présence des Elus à toutes les réunions : Le Maire (Mr  Menut), 1er Adjoint (Mr Delavie) et  1 Adjointe spécifique Mme Daily à l’Environnement

 

Résultats pour 2012 :

- Une réorganisation des services avec un service espaces verts spécifique.

- Un budget identifié spécifique aux espaces verts et à la biodiversité.

- Un « zéro déchets  verts », aucun apport en déchèteries avec :

  • La mise en place d’une zone de broyage et compostage pour recevoir tous les broyages non nécessaires aux massifs (quantité, souches…).
  • La signature de la Charte « Zéro Herbicide » de la Dordogne le 13 avril 2012.

 

En cours :

  • La rédaction d’une charte végétale pour les lotissements et les nouvelles plantations.
  • Le choix de la mise en place d’une zone de compostage collective : lotissement (Gerbe).

Mise en oeuvre

Planning :

Cibles : les collectivités rurales qui s’accroissent en étant peu structurées (services techniques) et qui mettent en œuvre des politiques environnementales. Les cibles pour le démarrage de l’action sont les collectivités de 3 000 à 7 000 habitants possédant un broyeur ou ayant l’intention d’en acheter un.

 

Démarrage de l’Action : août 2011 avec une commune pilote qui est LA ROCHE CHALAIS.

 

Descriptif de la Méthode : la méthodologie est basée sur différents échanges par des réunions, des visites sur le terrain, des partages d’informations et d’expériences et organisée en 5 volets. 6 Thèmes sont inscrits : classification des espaces verts, gestion des tontes vers 1 zéro phyto, gestion des déchets verts, gestion de l’eau, gestion du fleurissement.

Pour chaque volet, la collectivité peut si elle le souhaite, arrêter le partenariat en fonction des objectifs qu’elle veut atteindre.

 

1er Volet : ½ journée de sensibilisation des élus de la collectivité et du responsable de projet

 Objectif : Connaissance des besoins

 

Définition des objectifs,  des résultats à atteindre et d’1 échéancier

1 - Présentation power point  « Gestion différenciée des espaces verts d’une commune :

Proposition d’Assistance du SMICVAL Libournais Haute Gironde » : durée 1h30 + échanges

2 - Etablissement de Fiches pour la  commune :

  • Fiche d’Identité Commune : document 1 : durée ½ h à 1h00
    • Fiche Technique Commune : document 2 : durée ½ h à 1h00
    • Questionnaire d’étude  avec  4 Axes de travail : document 3 : durée ½ h à 1h00

3- Visite de la  commune : photos, échanges : durée 1h30

 

2ème  Volet : 2 ½ journées avec les responsables  et les équipes pour présenter  le plan d’actions

1 - Présentation de power point sur la  «Gestion différenciée : méthodes, outils » , échanges : durée 2h30

2 -  Visite sur le  terrain : photos, échanges : Durée 1h30

3 – Elaboration de tableaux de bord : Identification  des besoins/priorités, documents….. : durée 2h30

 

3ème  Volet : 1 journée à destination des élus (2 ½ journées) 

 Objectif : livrables

1 -  synthèse des études

2-  présentation du plan d’actions, des moyens identifiés

 

4ème  Volet : formation des agents

 

5ème  Volet : suivi et  évaluation

Moyens humains :

1 chargé de mission

rédaction (70 heures de travail) + 2 ½ journées  pour le P.A.D.D. (inscription d’un P.L.U)

Moyens financiers :

Budget des collectivités volontaires

Moyens techniques :

 Moyens des collectivités volontaires

Partenaires moblisés :

Collectivités

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Clés de la réussite  : travail et implication de l’équipe municipale, des responsables (DST) et de l’équipe  pour que le projet soit bien compris, souhaité et porté par les élus et les agents.

Difficultés rencontrées :

 Existence de ce type de conseil dans une collectivité ayant en charge la gestion des déchets.

Recommandations éventuelles :

Ne mettre en oeuvre l'action qu'avec des collectivités qui font une démarche volontaire de nous solliciter et ne pas chercher à démarcher les collectivités.