Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Création d'une exposition ludique "Nos poubelles n'ont pas faim ! Halte au gaspillage alimentaire"

Communauté d'Agglomération de la Rochelle

6, Rue Saint Michel
Bp 1287
17086 La Rochelle

contexte

La Communauté d’Agglomération de La Rochelle (CdA) est engagée depuis 2013 dans un Programme Local de Prévention des Déchets (2013-2018). En appui à ses actions d’accompagnement et de sensibilisation à la lutte contre le gaspillage alimentaire, la CdA a conçu une exposition grand public, intitulée « Nos poubelles n’ont pas faim ! Halte au gaspillage alimentaire ».

 

Il s’agit d’un outil de sensibilisation - ludique et didactique - permettant d’aborder les questions de consommation et de gaspillage alimentaire. Elle s’adresse à un public adulte mais s’adapte également facilement à un public enfant/scolaire, si elle est accompagnée d’animations. L’exposition a également été conçue pour être itinérante et pérenne.

 

L’exposition prend la forme d’un stand composé de trois espaces : un espace sur « le gaspillage alimentaire : de quoi parle-t-on ? », avec des conseils avant de faire ses courses, un espace « supermarché » avec des conseils lors de ses achats, un espace « cuisine » avec des conseils de retour à la maison sur la conservation et la réutilisation des restes. L’aménagement a été pensé de manière à ce que le public soit mis en situation. L’exposition est utilisable uniquement en intérieur.

 

Elle comprend également 4 outils interactifs : la roue des équivalences (pour sensibiliser sur la quantité d’eau nécessaire pour produire 1 kg d’aliments), le jeu du frigo (pour ranger les aliments dans la bonne zone de fraîcheur), les dosages (pour sensibiliser sur les portions suffisantes par personne selon les aliments et les outils pour les mesurer (verre, cuillère)) et le temps de conservation des aliments cuisinés.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Favoriser une prise de conscience du public sur l’ampleur et les enjeux du gaspillage alimentaire de manière globale (le gaspillage à chaque étape de la chaîne alimentaire, le coût économique, environnemental, éthique…) et, plus spécifiquement, sur le gaspillage alimentaire généré par les ménages.

 

  • Communiquer sur des messages clairs, en mettant en avant des conseils et astuces pour agir individuellement sur le gaspillage alimentaire : avant de faire ses courses, lors de ses achats jusqu’au moment d’utiliser les produits chez soi.

 

  • Disposer d’un outil pédagogique ludique et pérenne sur le gaspillage alimentaire, pouvant être mis à disposition des acteurs du territoire, dans le cadre de leurs actions de sensibilisation.
Résultats quantitatifs :

Nombre de prêts de l’exposition :

  • 1 en 2014 : 1 Médiathèque (La Rochelle) ;
  • 8 en 2015 : 2 lycées, 1 collège, 1 école élémentaire, 2 structures Habitat Horizon Jeunes, 1 centre social et la DDTM (exposition empruntée sur une période de 178 jours sur l’année 2015) ;
  • 7 prêts en 2016 : 6 communes de la CdA (en lien avec leurs écoles élémentaires) et le Conseil départemental 17.

 

Nombre d’animations / formations réalisées autour de l’exposition :

  • 8 animations en 2014 ;
  • 17 animations en 2015 (dont 1 animation réalisée pour les agents de la CdA, de la Ville et du CCAS de La Rochelle) ;
  • 14 animations en 2016 (jusqu’à octobre) et 2 formations d’animateurs.

 

Nombre de personnes sensibilisées (en lien avec l’exposition) :

  • 186 personnes en 2014 ;
  • 466 personnes en 2015 ;
  • 287 personnes en 2016 (octobre).
Résultats qualitatifs :

Une exposition très appréciée des communes et des établissements scolaires (le décor et le contenu plaisent beaucoup).

Mise en oeuvre

Planning :

Préparation de l’action :

 

  • Février – mai 2014 : Identification des besoins, définition des attentes ;
  • Juin – juillet 2014 : Rédaction du cahier des charges ;
  • Octobre - novembre 2014 : Travail avec une pigiste, une agence de communication et un scénographe ;
  • Novembre 2014 : Fabrication et livraison de l’exposition.

 

Description de l’action :

 

  • Novembre 2014 – Janvier 2015 : Installation de l’exposition à la Médiathèque Michel-Crépeau à La Rochelle à l’occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets. Début janvier 2015, la CdA a organisé une animation – sur le temps de la pause déjeuner – auprès de 24 agents de la collectivité, de la Ville de La Rochelle et du CCAS.
  • Depuis janvier 2015, l’exposition est mise à disposition gratuitement des acteurs situés sur l’agglomération de La Rochelle, pour une durée minimum de 2 semaines (via une convention de prêt). En raison de son encombrement, la CdA fait appel à un prestataire pour le montage et le démontage de l’exposition. Une fiche de présentation de l’exposition et de ses outils a été rédigée et diffusée.
  • L’exposition s’adresse aux acteurs du territoire, souhaitant sensibiliser leurs publics sur cette thématique ou mettant en œuvre des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire au sein de leurs établissements.
  • Les Ambassadrices du tri de la CdA proposent - autour de l’exposition – des animations, adaptées en fonction des publics. Elles peuvent également former les animateurs au sein des structures pour faciliter la « prise en main de l’exposition » et leur permettre ainsi de mener des animations par eux-mêmes. Différents outils sont utilisés pour animer l’exposition et peuvent être mis à disposition : un questionnaire pour les scolaires pour les amener à trouver les réponses dans l’exposition, un dépliant reprenant l’ensemble des conseils anti-gaspi, un calendrier de la saisonnalité de fruits, légumes et poissons (remis à l’issue des animations) ainsi que des goodies (pinces-conservations, réglettes spaghetti, torchons ou spatules).
  • L’exposition est fréquemment empruntée par les établissements scolaires en partenariat avec les communes, dans le cadre de leurs démarches de lutte contre le gaspillage alimentaire (actions de sensibilisation auprès des scolaires et/ou démarche de réduction de leurs bio-déchets).

 

Communication mise en œuvre :

 

  • Mars 2015 : Présentation de l’exposition aux acteurs locaux de l’agglomération lors d’une journée de présentation des outils pédagogiques mises à disposition par la collectivité sur les thèmes de la consommation et du gaspillage alimentaire.
  • Articles de presse relayant les initiatives menées par les acteurs (communes…).
Moyens humains :
  • Personnel interne : l’animatrice PLPD et les ambassadrices du tri (service Gestion et Prévention des déchets)

 

  • Temps passé (animatrice PLPD) : 25 jours (2014), 8 jours (2015), 5 jours (2016). Hors temps passé par les chargées de mission Communication/Environnement et les Ambassadrices du tri (pour la conception et le suivi du projet).
Moyens financiers :
  • Coûts de conception/fabrication de l’exposition (2014-2015) : 15 500€ HT (hors coûts pigiste et goodies remis à l’issue des animations. Le coût de l’agence de communication est minoré car la prestation a été réalisée dans le cadre d’un marché plus global).

 

  • Frais de réparation (2016) : 5 500€ HT

 

  • Prestation de montage/démontage (2015-2016) : 3 500€ HT

 

Moyens techniques :
  • Stand comprenant 3 espaces distincts (soit 6 panneaux de 200 x 170 cm) et 1 totem de 233 x 75 cm) soit 17 m² de superficie ;
  • 4 outils interactifs ;
  • Questionnaire et dépliant reprenant les conseils anti-gaspi ;
  • Spatules, réglettes spaghetti, torchons et pinces de conservation ;
  • Documentation à disposition et en consultation.
Partenaires moblisés :
  • Prestataires pour la conception et fabrication de l’exposition (pigiste, agence de communication et scénographe) ;
  • Prestataire pour le transport, le montage et démontage de l’exposition sur place ;
  • Communes et établissements scolaires, centres sociaux et de loisirs, acteurs associatifs, administrations, médiathèques…

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette opération est reproductible.

Difficultés rencontrées :
  • Exposition informative et interactive. Le visiteur peut évoluer à travers les différents espaces de l’exposition – avec ou sans animation – et peut interagir avec les différents outils pédagogiques mis à sa disposition.
  • Contenu principalement axé sur des conseils et astuces pour donner à chacun des clés pour agir et modifier ses habitudes.
Recommandations éventuelles :
  • Ne pas négliger le temps de conception du projet (assez long).
  • Veiller à bien définir les objectifs recherchés, les caractéristiques de l’exposition (contenu pédagogique et aspects techniques) et son utilisation. Il n’est en effet pas aisé de concevoir « l’outil idéal » qui réponde à toutes les attentes : un contenu informatif et ludique, un visuel esthétique, un stand solide et interactif, facile à transporter, installer et réutiliser.

 

Points forts :

  • Exposition conçue pour tout public. Les messages s’adressent d’abord à un public adulte mais s’adaptent facilement à un public scolaire/jeune si l’exposition est accompagnée d’animations.
  • Outil très apprécié des adultes et des enseignants notamment. Très fréquemment emprunté.

 

Points faibles :

  • En raison de son encombrement, du temps d’installation nécessaire et afin de garantir le bon état de l’exposition dans la durée, la CdA a décidé de recourir à un prestataire extérieur pour le montage et démontage. C’est également la raison pour laquelle la durée de prêt de l’exposition est de 2 semaines minimum.