Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Sensibiliser les consommateurs à la prévention via les filières REP

Communauté d'Agglomération d'Angers Loire Métropole

Illustration de l’opération :

Logo de la Ressourcerie des Biscottes

(Crédits de l'image : Ressourcerie des Biscottes)

contexte

La Ressourcerie des Biscottes a ouvert ses portes au public en septembre 2013 sur le « site des Biscottes », une ancienne friche de 11.000m2 dont 6.000 m2 de hangars industriels. Le Groupement d’Economie Solidaire (GES) Entreprendre pour la Solidarité est à l’origine de ce projet qui a vu dans ce site une opportunité unique d’y développer ses activités.

 

La volonté entrepreunariale du groupement a rapidement rencontré la volonté politique des élus de la Communauté d’Agglomération d’Angers Loire Métropole dont la volonté était de promouvoir le réemploi et réduire les quantités de déchets mis à l’enfouissement (le  PLP d’Angers Loire Métropole, validé en septembre 2009, compte 7 actions phares dont la promotion de la réparation et du réemploi).

C’est en avril 2012 que le GES se constitue en association Loi 1901 Ressourcerie des Biscottes.

 

La Communauté d’Agglomération a porté l’étude de faisabilité, ce qui a permis d’évaluer la pertinence de la ressourcerie au regard des politiques portées par la collectivité, vérifier la complémentarité avec l’offre existante (pour éviter de porter préjudice aux structures sur le territoire, comme Emmaüs, Envie, etc.) et dimensionner les ressources humaines et financières à mobilier.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

En faisant l’acquisition du site des Biscottes, l’association poursuit différents objectifs :

Créer de l’emploi et contribuer à la lutte contre le chômage de longue durée, par la mise en place d’un chantier d’insertion par l’activité économique ;

Mettre en place une activité de ressourcerie basée sur les 4 missions que sont :

  • La collecte d’objets ménagers réemployables ;
  • La valorisation de ces objets par le tri, le nettoyage, la réparation ;
  • La vente dans un espace ouvert au grand public (magasin de 600 m2) ;
  • L’éducation à l’environnement et la sensibilisation des clients du magasin à la réduction des déchets.
  • Permettre à des personnes en difficulté de se fournir en matériel ménager à petit prix.
Résultats quantitatifs :

En 2015, la Resourcerie a collecté 369 tonnes de déchets, parmi lesquelles :

  • 25 % en provenance de 3 déchèteries d’Angers Loire Métropole, dans le cadre d’une prestation de valorisation faisant l’objet d’une convention trisannuelle ;
  • 56 % par apport volontaire des habitants (+55% par rapport à 2014) ;
  • 19% par collecte sur rendez-vous au domicile des particuliers.

 

En sortie, 29% des tonnages trouvent une seconde vie à travers le magasin, 62% sont valorisés par recyclage ou valorisation matière, et 9% sont mis en enfouissement.

Le taux d’autofinancement (ratio Autofinancement / Charges) est passé de 31,1% (2014) à 37,4% (2015).

Avec 28 638 passages en caisses sur l’année (+14%), le CA est en hausse de 36%.

 

Les chiffres de fréquentation de la Ressourcerie tournent autour des 2000 à 2500 visiteurs / semaine.

En 2015, 870 personnes ont bénéficié d’une visite de l’atelier et du magasin de la Ressourcerie, avec un focus particulier sur la sensibilisation à la réduction des déchets.

Résultats qualitatifs :

La mise en place effective de la REP DEA et le conventionnement avec Eco-Mobilier (en février 2014), a permis de réduire le coût du traitement des déchets de 30 à 40%, l’éco-organisme prenant en charge la collecte et le retraitement des objets non valorisables.

 

Inaugurée en février 2015, la Ressourcerie.Pro a été développée suite à un appel d’offre lancé par l’éco-organisme VALDÉLIA. Le Site des Biscottes est Point d’Apport Volontaire pour les entreprises de Maine-et-Loire qui désirent se séparer de leur mobilier professionnel. Depuis le 1er janvier 2015, les entreprises peuvent y déposer gratuitement leur mobilier dans la limite de 20 m3 et 2,5 tonnes par apport, les prestations de collecte sur site étant payantes. La Ressourcerie.Pro a ainsi déjà équipé plus de 3 800 m2 cumulés d’espace de travail tout en apportant une solution pour le retraitement des déchets des entreprises qui renouvèlent leur mobilier.

 

Depuis mai 2015, le site des Biscotte héberge l’association l'Etabli, la première banque de prêt d'outils de la région ayant mis en place un espace de bricolage collaboratif favorisant l’autoréparation. Les adhérents peuvent recourir à la matériauthèque de la Ressourcerie pour réaliser leur projet.

Mise en oeuvre

Planning :

Fin 2011 : le GES Entreprendre pour la Solidarité envisage l’acquisition du Site des Biscottes

2012 :  le GES créée l’association loi 1901 Ressourcerie des Biscottes

            Etude de faisabilité réalisée par la Communauté d’Agglomération d’Angers LoireMétropole

2013 :  Début des activités de la Ressourcerie / embauche des premiers salariés / transformation et mise aux normes du Site / sécurisation des ateliers

Sept/oct. 2013 :Ouverture au public et inauguration de la ressourcerie des Biscottes

2014 :Conventionnement avec Eco-Mobilier

          Dépôt de dossier de candidature pour les appels d’offre Valdélia

          Expérimentation de la Ressourcerie.Pro (un an)

2015 :Inauguration du showroom de la Ressourcerie.Pro (800 m2)

          Mise en place d’une boutique textile à l’extérieur du magasin (pour proposer plus de choix en mobilier dans le magasin)

          Démarrage de la première banque de prêt d’outils sur le site des Biscottes

2016 :Intervention en prestation pour la Ville d’Angers pour la collecte des encombrants ménagers au domicile des habitants

          Première promotion de salariés en parcours d’insertion (Certificat de Qualification Professionnelle)

Moyens humains :

En 2016, la ressourcerie occupe 39 personnes, parmi lesquels :

  • 33 salariés en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion,
  • 3 encadrants techniques, pédagogiques et sociaux (2 ETP) ;
  • 1 accompagnateur socio-professionnel (1 ETP) ;
  • 1 assistant administratif et comptable ;
  • 1 directeur (1 ETP).
Moyens financiers :

Coût global de l’opération pour l’association : 2,23 millions d’euros, dont 800.000 euros dédiés aux travaux d’aménagement.

L'ADEME a aidé la projet à hauteur de 250 000 euros et Angers Loire Métropole a octroyé une subvention de 200 000 euros pour l’aménagement des ateliers sécurisés et la mise aux normes environnementales.

Moyens techniques :

Locaux : Magasin de 600 m2 + extension de 100m2 (boutique textile)

Véhicules utilitaires : 2 véhicules pour prestations de collecte (20 et 13m3)

Convention trisannuelle avec Angers Loire Métropole pour prélèvement en déchèterie

Prestation de collecte des encombrants pour la Ville d’Angers

Partenaires moblisés :

ADEME

Région Pays de la Loire

Département de Maine et Loire

Fonds Social Européen

Etat (Direccte UT49)

Angers Loire Métropole

Chambres des Métiers et d’Artisanat

Eco-organismes (VALDELIA, ECOMOBILIER, COREPILE, ECOSYSTEMES, etc.)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Reproductibilité particulièrement intéressante dans le cas où la Ressourcerie dispose d’espaces de vente et de stockage suffisants. Le mobilier professionnel ancien (années 80-90) se vend plus difficilement dans la mesure où les dimensions des bureaux étaient adaptées au format des ordinateurs de l’époque. Actuellement, la tendance est de favoriser les bureaux de taille plus réduite. Il convient de consacrer des efforts supplémentaires pour communiquer sur l’offre de ce type de produits.

Difficultés rencontrées :

L’originalité de l’association tient à sa dynamique de développement en termes de synergies et d’activités créatrices d’emplois. Voici quelques pistes envisagées à moyen ou long terme :

  • accueil d’artistes en résidence, travaillant à partir de réemploi, du détournement d’objets, etc.
  • mise en place d’un pôle de coopération territorial sur les thématiques liées au traitement des déchets, impliquant acteurs de l’ESS et entreprises de droit commun ;
  • développement d’activités visant à augmenter le taux de valorisation, en particulier pour le mobilier ;
  • etc.
  •  

Plus largement, l’association conventionne régulièrement avec des artistes, compagnies de spectacles, maisons de quartiers, festivals, Universités, collectivités, etc. pour la mise en place de partenariats visant à promouvoir le réemploi et la réduction des déchets.

La Ressourcerie est également sollicitée par des entreprises pour mener des actions de sensibilisation des salariés au Développement Durable ou à l’ESS.

Recommandations éventuelles :

La réalisation de l’étude de faisabilité par la collectivité pour juger de la pertinence de la ressourcerie au regard des politiques portés par la communauté d’agglomération ;

L’accès au gisement en bonne intelligence (ex : Emmaüs Angers et la Ressourcerie des Biscottes se sont réparti l’accès aux déchèteries de la collectivité à tonnage équivalent. Les conventions prévoient une réunion annuelle pour faire le point régulièrement sur cette question).

L’adhésion de l’association au Réseau des Ressourcerie pour bénéficier :

  • d’un appui technique et juridique essentiel, tout particulièrement dans la phase de démarrage, et plus largement lors des évolutions règlementaires comme la mise en place des nouvelles REP (responsabilité élargie des producteurs) ;
  • d’un dispositif de formations reconnu par les pairs pour la professionnalisation du personnel permanent comme du personnel en parcours d’insertion ;
  • de la participation un système d’audit qui encourage une démarche d’amélioration continue.