Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Réaliser des projets sur des thématiques ciblées de prévention des déchets en milieu scolaire (réparation ; gaspillage alimentaire)

Syndicat Mixte pour le Traitement des Dechets Menagers et As

2 Bis, Place Royale - Bp 547
Hotel de France
64010 Pau
Claire Allonneau
c.allonneau@smtd.info

contexte

L'Eco-Parlement des Jeunes est un dispositif d'éducation à l'environnement, fédérant les classes d'un territoire en réseau autour d'un projet collectif en faveur de l'environnement. Le projet est né à l'initiative d'Eco-Emballages et du Réseau Ecole et Nature.

Le projet a été créé en 2008 en Béarn, et réalisé de 2008 à 2013. Il a été étendu pour l'année scolaire 2013-2014 à tout le département.

 

Le projet est porté par une association d'éducation à l'environnement (CPIE Béarn). Le déroulement pendant l'année scolaire est le suivant (voir planning).

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Sensibiliser les jeunes publics et les adolescents aux différentes thématiques de la prévention des déchets (et sur d'autres thématiques comme l'eau ou les énergies, pour répondre à la demande de tous les partenaires présents sur cette action).

 

Objectifs qualitatifs :

- sensibiliser les établissements scolaires, les enseignants et les élèves (niveau cycle 3, collèges et lycées),

- encourager les élèves à une démarche éco-responsable eu sein de l'école et en dehors,

- intéresser les parents aux notions de prévention des déchets.

 

Objectifs quantitatifs :

- impliquer 5 à 10 établissements scolaires dans un projet de réduction des déchets (5 à 10 selon les années).

Résultats quantitatifs :

- année 1 : 20 classes, 80 enfants,

- année 2 : 17 classes, 380 jeunes,

- année 3 : 23 classes, 406 jeunes,

- année 4 : 19 classes, 423 jeunes,

- année 5 : 15 classes, 326 élèves.

 

Les établissements sont différents pour chaque classe.

Résultats qualitatifs :

Sur les 5 années du projet, les sujets traités par les élèves ont été :

- année 1 (2008-2009) : création d'un plan de communication pour l'environnement en Béarn et présentation aux élus (remise d'un document papier).

- année 2 (2010-2011) : « la réutilisation des objets à l'école ? » ; « les modes de consommation » ; « la biodiversité en Béarn » (courts métrages),

- année 3 (2011-2012) : les déchets liés à notre alimentation avec deux sous-thèmes « le recyclage des emballages de produits alimentaires » et « le compostage des déchets organiques » ; l'eau en Béarn avec trois sous-thèmes « la qualité de l'eau en Béarn », « la quantité d'eau en Béarn », « l'eau comme milieu de vie » (courts métrages),

- année 4 (2012-2013) : la réduction des déchets « du pain perdu ? » thématique sur le gaspillage alimentaire ; l'énergie « le parcours des énergies » (courts métrages),

- année 5 (2013-2014) : La réduction des déchets « le gaspillage alimentaire » ; l'eau « la qualité de l'eau, des rivières à la mer » ; énergies « les nouvelles pratiques énergétiques : énergies renouvelables et économies d'énergie » (courts métrages et spots radio).

 

http://www.smtd.info/eco-parlement-des-jeunes_2_5_22.html

 

 

Mise en oeuvre

Planning :

En amont avec les partenaires : définition des thématiques et des supports de production.

 

- Juin (année n-1) : envoi des dossiers de candidatures aux établissements scolaires,

septembre : sélection des dossiers de candidature des classes par le jury.

- Octobre : journée de rencontre des enseignants pour lancer le projet.

- Octobre à décembre : travail des classes sur leur thématique (recherches, rencontres de professionnels du territoire,  visites de sites, rencontres de spécialistes de la communication pour la réalisation des futurs films ou spots audio).

- Décembre : journées d'échanges entre les classes travaillant sur le même thème ; les élèves décident ensemble du message et du futur contenu du film, par un vote.

- Janvier : seconde rencontre des enseignants pour organiser la suite du travail et définir les liens entre les classes (qui fait quelle partie dans le film, construction des décors...).

- Février à avril : finalisation du scénario, tournage, montage par les élèves.

- Mai : préparation de la journée finale de présentation des films.

- Juin : journée finale de restitution, avec présentation des films à tous les élèves ayant participé et aux différents partenaires financiers et élus ; diffusion (internet, DVD, cinémas locaux).

Moyens humains :

- les animateurs des différentes associations pour mener le projet (3 animateurs + 1 coordinateur) : sensibilisation, travail et suivi des élèves en classes,

- un représentant de chaque partenaire financier pour le comité de pilotage,

- mobilisation et implication des enseignants des classes participants au projet.

Moyens financiers :

Budget total de 60 000 € par année scolaire.

Moyens techniques :

- réalisation de courts métrages (matériel vidéo, audio, table de montage...)

- transports des élèves,

- location de salles pour les journées de regroupement des élèves.

Partenaires moblisés :

- CPIE Béarn (porteur du projet de 2008 à 2014),

- collectivités adhérentes au SMTD (2008-2014),

- le réseau école et nature (2008-2014),

- éducation environnement (2008-2014),

- Béarn Initiatives Environnement (2008-2014),

- inspection académique (2008-2014),

- Béarn Environnement (2008-2014),

- conseil général (2008-2014),

- Eco-Emballages (2008-2012),

- Véolia (2008-2012),

- Section Paloise (2008-2012),

- fédération sportive de la pelote basque (2012-2013),

- agence de l'eau adour garonne (2012-2013),

- région aquitaine (2012-2014),

- ville d'Orthez (2012-2014),

- Syndicat D'Énergie des Pyrénées-Atlantiques (2012-2014),

- CPIE Pays Basque et CPIE Littoral Basque (2013-2014).

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

oui

Difficultés rencontrées :

Projet impliquant de nombreux acteurs du territoire.

Création de courts métrages et spots audios.

Recommandations éventuelles :

- avoir un porteur de projet (ou si le projet est réalisé en interne, prévoir les moyens humains et du temps) et les moyens nécessaires en terme d'animateurs.

- avoir un déroulé d'actions clair, avec des points d'étapes précis et un planning de réalisation.

- prévoir les temps de validation par le comité de pilotage pour les différentes étapes.

- mobiliser les partenaires financiers.

- prévoir une diffusion plus large du projet que les établissements scolaires.