Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Partage d'expériences

Ateliers d’autoréparation Repair Café 95 (Val d’Oise)

Cadre de restitution de l'action : Programme Local de Prévention


Consulter la fiche Programme Local de Prévention de l'acteur : Programme Local de Prévention, année 5, Communaute d'Agglomeration de Cergy Pontoise


Fiche exemplaire

Communaute d'Agglomeration de Cergy Pontoise
Hôtel de la Communauté
Parvis de la Préfecture - Bp 80309
95027 Cergy
http://www.cergypontoise.fr

Mots-clés
Bois / meubles | Réemploi

Contexte

- L’association Génération Solidaire de Vauréal a acquis une compétence en matière de réparation de vélo et de transfert de savoir à travers l’organisation de formations en informatique pour des publics en décrochage. L’association recherchait un nouveau projet en lien avec son expertise et ses valeurs. 

- Les recherches ont débouché sur l’existence du concept de Repair Café aux Pays-Bas.  Étant donné le fort soutien des initiateurs, Génération Solidaire de Vauréal a désiré dupliquer le concept à Vauréal.  L’existence d’un concept clé en main a grandement facilité la mise en œuvre du projet.  Il fallait juste suivre à la lettre une méthodologie déjà expérimentée dans un autre pays.

Objectifs recherchés / Résultats obtenus

Objectifs

-  Réduire la production de déchets des ménages

-  Favoriser le réemploi d’objets usagés

-  Transmettre des savoir-faire en matière de réparation par des professionnels ou des amateurs éclairés

-  Favoriser la cohésion sociale à travers des activités de réparation et l’apprentissage intergénérationnel

-  Mobiliser des acteurs du territoire en faveur de la prévention des déchets

Résultats quantitatifs obtenus

-       La première manifestation s’est déroulée le 6 avril 2013 et s’est couronnée de succès : 400 visiteurs, 24 réparateurs et 130 réparations effectuées (44 électricité, 37 informatique, 31 couture, 5 vélo, 6 jouet)

-       La manifestation a eu le soutien de la Mairie de Vauréal concrétisé par le prêt d’une salle municipale

-       Une association de Cergy désire dupliquer l’opération sur son territoire

-       Les médias locaux ont très bien relayé la manifestation

-       Les visiteurs ont été largement satisfaits de l’opération (leurs impressions étaient consignées dans un livre d’or)

-       Des échanges, à travers un réseau d’organisateurs de Repair Café (Paris, Lille) est en voie de concrétisation

-       Une seconde manifestation s’est déroulée le 8 juin 2013 (100 visiteurs et 60 réparations effectuées)

-       Invitation de l’association Génération Solidaire de Vauréal à venir témoigner de son expérience lors du Forum Régional organisé par le Conseil Régional et l’ADEME.

 

Les indicateurs d'évaluation  :

-  Nombre de visiteurs

-  Nombre de réparations effectuées

-  Recueil du sentiment de satisfaction des visiteurs à la sortie du local.  Elément à systématiser et à améliorer dans l’avenir

-  L’impact sur les tonnages détournés est un indicateur à mettre en œuvre pour les prochaines opérations

Résultats qualitatifs obtenus

Facteurs de succès :

L’existence d’un PLP animé par la Communauté d’Agglomération de Cergy Pontoise, et dont la ville de Vauréal s’est engagée à être le relais sur son territoire, a facilité la réalisation du Repair Café 95

-  La mise en œuvre d’un plan de communication efficace assis sur un réseau d’acteurs locaux qui a permis d’amplifier les messages

-  Le montage de partenariats efficaces avec différents acteurs territoriaux et notamment les artisans dans une logique de mise en évidence des savoir-faire techniques

-  Une étude de marché - non formalisée - a laissé penser que la demande des particuliers en termes de réparation était forte

-  L’initiative s’appuie sur un socle de valeurs qui sont fédératrices (lutte contre le gaspillage, le partage, l’amélioration du lien social, l’entre aide…)

-  Un porteur de projet très motivé

-  La signature d’une charte qui engage les parties prenantes en toutes connaissances de cause.

 

Facteurs limitants :

- La mauvaise compréhension des artisans de la réparation des objectifs de la démarche.  Notamment, les aspects liés à la concurrence économique d’une telle initiative sur leur chiffre d’affaire car ils sont invités à participer bénévolement et à opérer les réparations gratuitement. 

è Solution : expliquer les objectifs du projet en approche individuelle

-  L’absence ou le sentiment d’absence de réparateurs locaux. 

è Solution : Se rapprocher de la CMA pour obtenir des listings par catégories d’artisans.  La CMA peut soutenir l’initiative en contactant, par courrier, les artisans ciblés par la démarche.

-  Les artisans réparateurs d’objets d’art sont mal connus ou peu représentés sur les territoires alors que la demande en réparation peut être élevée.  L’offre ne correspondrait pas à la demande. 

 

Valeur ajoutée d’une approche « multi-produits » :

L’approche multi-produits permet d’impacter un maximum de personnes et de proposer une offre de service très large.  Ce qui peut garantir le succès de la démarche.

 

Il est important de démystifier la notion de réparation qui est entachée de beaucoup d’a priori dans la tête des gens (coût excessif, non disponibilité des pièces de rechange, pas de garantie, pas de réparateurs à proximité…).  Une démonstration, in situ, des possibilités de réparation de multiples objets domestiques peut faire tomber certaines barrières.

 

Valeur ajoutée d’une approche territorialisée :

La mobilisation des différents acteurs du territoire est un gage de réussite de la démarche à différents niveaux :

- Faire connaître la manifestation (caisse de résonance) et garantir une influence minimale

- Avoir un effet d’entrainement au niveau de la mobilisation des artisans

- Implication forte des autorités municipales (aspects logistiques)

- Renforcement de l’image de marque des différentes parties prenantes mobilisées par une couverture médiatique importante

Accéder à la fiche opération exemplaire


Mise en oeuvre

Année principale de réalisation
2013
Planning / Déroulement

-       Fin 2012, prise de connaissance du concept Repair Café aux Pays-Bas via internet

-       En janvier 2013, l’association Génération Solidaire de Vauréal prend la décision de reproduire le concept

-       Rencontre des élus municipaux et du service DD de la ville de Vauréal pour présenter le projet et susciter leur engagement en faveur du projet

-       Rencontres individuelles des artisans locaux pour présenter le projet et susciter leur mobilisation en faveur de la réparation à travers l’organisation d’un Repair Café

-       Rencontre de plusieurs associations locales pour soutenir la démarche

-       Contact de Stichting Repair café pour obtenir les supports de communication dédiés à la manifestation (affiches)

-       Rédaction d’un dossier de presse et prise de contact avec les différents médias locaux

-       La phase préparatoire a duré 3 mois.

Moyens humains

-       20 personnes pour l’organisation de l’événement.  Tous, majoritairement, adhérents à l’association Génération Solidaire de Vauréal

-       30 réparateurs

-       Les adhérents d’autres associations qui ont relayé les informations (mobilisation difficile à évaluer)

-       Personnel municipal (mobilisation difficile à évaluer)

Moyens financiers

De 300 à 400 € pour l’achat de petit matériel de réparation (couture, petits outils…) et pour le catering (boisons et sandwichs)

Moyens techniques

-       Table, caisses, prises de courant, enrouleurs électriques.  Les réparateurs professionnels viennent avec leur propre matériel.

-       Attention, l’installation électrique du local doit permettre que différents appareils électriques fonctionnent en même temps.

Partenaires mobilisés
  • Association hollandaise
  • EPCI
  • Commune de Vauréal
  • Autres : Lion’s Club

Valorisation de cette expérience

Reproductibilité

L’opération est facilement reproductible car la méthodologie opérationnelle est balisée et facilement disponible sur internet.

Originalité

-

Recommandations éventuelles

-       Se rapprocher de l’association hollandaise Stichting Repair café (qui parle le français) afin de bien appréhender le concept et de s’imprégner des valeurs de la démarche (labellisation de la démarche)

-       Se rapprocher des autorités publiques, des associations locales (SEL…), des épiceries sociales et solidaires (certains bénéficiaires sont devenus des répar’acteurs) pour garantir le montage opérationnel de la démarche

-       Limiter le nombre d’objets à réparer par personne

-       Rappeler aux visiteurs qu’ils doivent rester durant le temps de la réparation pour garantir le transfert du savoir-faire.

-       Sur le plan pratique, s’assurer que le local d’accueil soit agréable, suffisamment grand, équipé du matériel technique adéquat (circuit électrique adapté…) et bien signalé (signalétique performante).

Détails sur l'acteur

Pour en savoir plus Lien vers fiche SINOE   Lien vers toutes ses fiches actions
Typologie de l'habitat URBAIN
Population 192031

Auteur de la fiche

Florence Izart-Massari

florence.izart-massari@cergypontoise.fr

Dernière actualisation de la fiche : Décembre 2016

Logo ADEME Fiche action-résultat réalisée sur le site www.optigede.ademe.fr
Les informations de cette fiche ont été établies sous la responsabilité de son auteur.