Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

sensibilisation à la récupération des vêtements

Douarnenez Communauté

75, Rue Ar Véret
Bp 225
29172 Douarnenez

contexte

 

Abi 29 est une association de réinsertion  via la collecte et le tri des vêtements. C’est devenu l’acteur clé de la collecte de textile sur le département du

Finistère et possède un site de tri sur le territoire de la collectivité.

Les français produisent chaque année 12 kg/an/habitant de déchets textile. Sur ces 12 kg, l’ambition actuelle de d’ECO TLC est d’en collecter 4,5 kg/an/habitant entendu qu’à termes l’objectif de 6 kg/an/habitant semble atteignable au regard des niveaux de collecte atteints dans certains pays européens où la filière s’est installée depuis de nombreuses années.

Sur la base d’un objectif de collecte à 4,5 kg / an / habitant, le gisement textile dans le département du Finistère est de 4 023 tonnes. En 2011, 3073 Tonnes de vêtements ont été collectés dans le Finistère.

Afin de mieux connaitre cette filière de recyclage et cet acteur local, les élèves du lycée Saint Elisabeth ont visité les locaux puis discuté avec la responsable. Dans l’établissement scolaire un conteneur de collecte a été installé afin de sensibiliser tous les élèves de l’établissement. Ce sont les élèves ayant fait la visite qui sont allées sensibiliser leurs camarades dans les classes. 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

 

Le principal objectif de cette opération est de sensibiliser les jeunes sur le cycle des déchets et entre autre les vêtements et de trouver des solutions/actions que l’on peut mettre en place pour éviter l’incinération.

L’autre objectif est de leur faire comprendre que les « déchets » peuvent permettre de travailler si ils sont valorisés pour la matière et non par l’incinération

Enfin les parents sont également concernés par cette action via les enfants

Résultats quantitatifs :

 

18 élèves ont été sensibilisées grâce à la visite, et l’ensemble de l’établissement a eu l’information.

En un mois, 93 kg de vêtements ont pu être collectés

Résultats qualitatifs :

 

Aucune analyse n’a été faite pour savoir la quantité de vêtement réutilisation tel quel ou valorisable pour la matière (isolant thermique) Sur la base des données transmise par les opérateurs de tri à Eco TLC, et pour ce qui concerne les seuls opérateurs français, le tri des TLC :

Année

 

2007

2008

2009

2010

(estimation)

Réemploi          

57,0%

57,0%

56,0%

59,1%

dont « crème »

 

 

4.4%

4.9%

dont chaussures

 

 

3.5%

4.8%

Recyclage matière

24,0%

25,0%

26,0%

26,6%

dont chiffon d'essuyage

7,0%

9,0%

9.6%

8,2%

Déchet enfouis ou  incinérés

19,0%

18,0%

18,0%

13,6%

 

Mise en oeuvre

Planning :

 

1-       Contact avec l’établissement scolaire pour la mise en place d’actions sur la prévention des déchets.

2-       Rencontre entre les 2 partenaires pour définir le protocole « récup des textiles »

3-       Visite des élèves des locaux d’Abi 29 et installation en même temps du conteneur dans la cours de l’école pour susciter le questionnement des autres élèves.

4-       Sensibilisation de l’ensemble de l’établissement grâce aux élèves informées

5-       Pesée et diffusion de l’expérience via la presse pour inciter les autres établissements du territoire.

Moyens humains :

 

Mobilisation du chargé de prévention des déchets de la Communauté de Communes, ainsi que de 2 professeurs de l’établissement et de la directrice d’ABI 29

Moyens financiers :

 

Aucune dépense n’a été faite pour ce projet

Moyens techniques :

 

Mise en place gratuitement d’un conteneur d’ABI 29 dans la cours de l’établissement.

Partenaires moblisés :

 

L’association ABI 29 et le lycée Saint Elisabeth

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

 

Cette action est très facile à mettre en œuvre et ne coute pas d’argent pour les partenaires et ni pour la collectivité.

 

Difficultés rencontrées :

aucune

Recommandations éventuelles :

Le projet a manqué de finalité car les élèves n’ont pas vu le devenir des vêtements collectés. Il faut prévoir par la suite un tri voir même une revente des vêtements collectés afin d’avoir un impact un peu plus conséquent sur l’action.