Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Sensibilisation Déchets dangereux et alternatives en déchèterie

Communauté de Communes du Pays de la Gacilly

21, la Ville aux Ainés
56200 La Gacilly

contexte

Dans le cadre du Plan Local de Prévention des déchets, la communauté de communes du Pays de La Gacilly s'est engagée à réduire de 7% sur 5 ans la production d'OMA. Cet engagement vise aussi à réduire la part de nocivité des déchets. Les Déchets Ménagers Spécifiques concernent 1% des apports en déchèterie soit 2.46 kg/hab/an en 2011. Cette part de déchet n'est pas la plus conséquente, cependant un déchet dangereux mal trié peut nuire à tout un éco-système et donc à la santé de l'homme. 

Les déchets dangereux sont souvent mal identifiés par les usagers, en effet de nombreux produits utilisés au quotidien sont de vrais poisons lorsqu'il sont mal utilisés et/ou éliminés (engrais chimique, peinture, désodorisant, produit d'entretien...).

L'animation "sensibilisation aux déchets dangereux" en déchèterie a pour vocation de développer au grand public les informations sur la reconnaissance des déchets dangereux ainsi que des alternatives à leur utilisation (recettes maison, éco-label, choix de consommation...) dans un lieu adapté à la thématique.

Une animatrice prévention était présente pour cette animation d'une demi-journée accompagnée par le gardien de déchèterie.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

- Orienter les déchets dangereux vers la bonne filière de traitement

- Sortir les déchets dangereux des OM et supprimer les rejets dans la nature

- Sensibiliser les usagers à des techniques alternatives pour éviter l'utilisation des déchets dangereux

Résultats quantitatifs :

- 43 personnes sensibilisées sur 3 heures de présence

- 84 supports de communication distribués

Résultats qualitatifs :

- Des personnes intéressées par la démarche du jardinage et du ménage au naturel

- Des personnes spécifiquement venus pour l'animation et non uniquement pour leur dépôt en déchèterie

- Le lieu pour l'animation a été apprécié et adapté

- Des échanges conviviaux avec l'animatrice et entre participants 

- Les livrets de recette à disposition permettent également au visiteurs de faire perdurer les conseils chez eux

- Des participants à des ateliers précédents type fabrication de produits ménagers qui participent à la propagation des recettes dans leur entourage

- 43 personnes sensibilisés sur une animation de 3 heures.

Mise en oeuvre

Planning :

 Juin 2016 :

- Choix d'intervenir en déchèterie l'été afin de sensibiliser les résidences principales et secondaires

- Définition du thème : les déchets dangereux

- Réservation du matériel type barnum (en interne, matériel appartenant à la CC)

- Contact avec le gardien de déchèterie afin d'obtenir son implication

 

Juillet 2016:

- Prise de contact avec TrIadis, le collecteur des déchets dangereux, notamment pour la communication sur le tri et le traitement des déchets dangereux

- Réalisation de produits ménagers au naturel et purin pour le jardin

- Création d'outils de communication Recettes "Mon Jardin Malin"

- Création et distribution des affiches dans les mairies et commerces

- Rencontre avec la presse pour informer les lecteurs de l'après-midi sensibilisation

Moyens humains :

- La Chargée de prévention déchets 

- Le gardien de déchèterie

 

Moyens financiers :

- Copies des affiches et guides de recettes en interne

- Réutilisation de produits (bicaronate de soude, savon, vinaigre...) d'un précédent atelier. Coût des produits réalisés exposés : 2.90€

- Essence trajet (A/R=10 km) : 1 €

Moyens techniques :

- Barnum

- Produits d'entretien ménage et jardin

- Composteur

- Affiche

Partenaires moblisés :

- Triadis

- Les mairies pour relayer l'information

- la presse

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Action facilement reproductible

Recommandations éventuelles :

- Trouver le bon emplacement au sein de la déchèterie, ici devant le local des déchets dangereux

- Travailler en lien avec le gardien de déchèterie qui connaît son lieu de travail, c'est également lui qui pourra orienter les gens venus effectuer des dépôts vers le stand de sensibilisation

- Orienter son discours vers des alternatives possibles sans être moralisateur