Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Semaine Européenne de réduction des déchets 2012

SMICVAL du Libournais Haute Gironde

8, route de la Pinière
33910 Saint-Denis-de-Pile
Agnes Mikelbrencis
agnes.mikelbrencis@smicval.fr

contexte

 

En 2012, la Semaine Européenne de Réduction de Déchets se déroule du 17 au 25 Novembre. Engagé dans un Programme Local de Prévention depuis Juin 2010, le SMICVAL agit tout au long de cette semaine pour sensibiliser les habitants de son territoire aux enjeux du réemploi et de la réparation. Cette thématique est soutenue localement en cohérence avec le Conseil Général de la Gironde et en partenariat avec l’ADEME.

En 2011, les tout venants collectés au SMICVAL représentent 66 kg/hab/an et pèsent lourd dans l’enfouissement. Ce sont plus de 12 000 tonnes collectées dans les 12 déchèteries du territoire, soit 10% de la production totale des déchets, et en constante augmentation chaque année, + 5 % /an. (Pour comparaison : en 2011, les volumes des tout-venants sont supérieurs à l’ensemble des collectes sélectives en porte à porte : papier et emballages + biodéchets). Et pourtant, pour un grand nombre d’objets parmi ces tonnages, la déchèterie pourrait être évitée.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

 

Interpeller les habitants à partir d’une problématique simple : avant de jeter, avez-vous pensé à…?

Jeter un objet devenu inutile parce qu’il est un  peu abîmé ou démodé est un réflexe courant, c’est aussi un mode consommation, l’ère du « tout jetable ». Pourtant, il existe des solutions simples pour leur offrir une seconde vie et/ou un geste solidaire. Il s’agira de rappeler aux habitants quelles alternatives se présentent à eux : redécorer/donner/réparer. Une liste des réparateurs proches de chez eux sera mise à leur disposition dans un dépliant d’information conçu par le CG33. Ils seront également dirigés vers le site internet dédié à la prévention www.stop-dechets.fr sur lequel ils trouveront toutes les informations nécessaires.

Résultats quantitatifs :

 Sensibilisations en déchèterie : 910 personnes

Saint Denis de Pile : 40 personnes

Vérac : 63 personnes

Saint Paul : 64 personnes

Libourne Ballastière : 50 personnes

Saint Gervais 500 personnes

Saint Mariens : 133 personnes

 

Marché d’Izon : 12 personnes

Marché de Coutras : 36 personnes

 

Textiles, jouets et livres détournés durant la semaine de collecte de dons: 213.47 kg (sans compter le lit pour enfant)

Résultats qualitatifs :

 Mobilisation en interne des agents du SMICVAL pour la collecte des dons et très bonne participation des agents d’accueil de déchèteries tout au long de la semaine de sensibilisation. Les habitants étaient ravis de pouvoir connaître la liste des réparateurs près de chez eux.  La majorité dit être sensible  à la thématique.

La déchèterie semble être un lieu propice à la sensibilisation.

Le slogan « l’hôpital des objets malades » a marqué les esprits

10 articles de presse.

Mise en oeuvre

Planning :

Planning/Déroulement :

Jeudi 15 novembre : Conférence de presse pour annoncer la semaine d’actions autour de la thématique : L’Hôpital des objets malades 

Vendredi 16 novembre : envoi d’un kit de communication à l’ensemble des communes, communautés de communes et répar’acteurs du territoire.

 

  • La sensibilisation des habitants :

Du Mardi 20 au Samedi 24 Novembre : sensibilisation en déchèteries et distribution de dépliant aux usagers.

Des panneaux fournis par le Conseil Général de la Gironde seront implantés dans les déchèteries pendant la Semaine.

Mardi 20 : Saint Denis de Pile

Mercredi 21 : Vérac

Jeudi 22 : Saint Paul

Vendredi 23 : Libourne Ballastière

Samedi 24 : Saint Gervais et Saint Mariens

 

Jeudi 22 Novembre : présence de l’Hôpital des objets malades sur le marché d’Izon avec un Répar’Acteur de la commune.

Samedi 24 Novembre : présence du stand sur le marché de Coutras avec Séverine Joly, « L’art2rien » ou comment transformer vos objets de récupération.

 

 

  • Des actions exemplaires :

Du Lundi 19 au Vendredi 23 Novembre : Collecte de textiles d’hiver, de jouets et de livres pour don au centre socioculturel Portraits de Familles de St Denis de Pile par les agents du SMICVAL.

Cette collecte sera accompagnée d’une collecte dans les déchèteries de St Denis de Pile et de Libourne.

Moyens humains :

 Déchèteries 2 agents  pendant 7 heures (dont 1 animateur mis à disposition du CG 33)

Marchés : 1 agent pendant 7 heures

Temps de préparation (réunions préalables, rendez-vous, …) : 20 heures

Moyens financiers :

 Prestation agence pour réalisation campagne et outils de sensibilisation (totems, espace d’accueil, signalétique bus du tri et Tivoli, porte dépliants, courrier d’information, affiches, badges, baudriers, panneaux) : 15 317.18€ TTC

Impressions :

- 220 Affiches génériques et 220 Affiches thématiques : 657.80€ TTC

-Dépliants :770.40€ TTC

 

Moyens techniques :

Bus du tri

Tivoli

Affiches, totems

Espace d’accueil constitué de : 1 table fabriquée à partir d’une palette, un banc constitué de chaises et d’1 plaque de bois et un tambour de lave linge qui sert de lampe.

Partenaires moblisés :

 CG 33 : affiches, dépliants, animation

CMARA : listing des réparateurs

Centre socio culturel Portraits de famille

Communes de Coutras et Izon pour animations

Toutes les collectivités adhérentes pour diffusion de l’information

Séverine Joly, L’art2rien

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

 Ces animations sont facilement réalisables car la majorité se déroulaient sur nos propres sites.

 

Difficultés rencontrées :

Comme chaque année, cette semaine a été élaborée en lien avec le CG 33, ce qui permet de bénéficier à la fois de l’impact des campagnes de communication mais aussi d’outils mis à notre disposition ainsi que d’animateurs.

Recommandations éventuelles :

La mobilisation des artisans réparateurs n’a pas était facile malgré l’action parallèle de la CMARA.

Ces actions ponctuelles de sensibilisation doivent être poursuivies sur le long terme. La liste des associations, dépôts-ventes sera ajoutée à celle des réparateurs à la demande des usagers.