Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Réduction du tout-venant

Seroc

1 Rue Marcel Fauvel
Bp 18118
14401 Bayeux cedex 01

contexte

La réduction des quantités de déchets non dangereux et non inertes admis dans les installations de stockage est l’un des objectifs fixés par la loi de transition énergétique.

Cet objectif de réduction de l’enfouissement est également l’un des trois objectifs retenus par le SEROC dans le cadre de son Contrat d’Objectifs Déchets Économie Circulaire (CODEC).

Pour le SEROC, l’atteinte de cet objectif passe par la réduction des ordures ménagères résiduelles et des tonnages de la benne tout-venant.

C’est dans ce contexte que le SEROC a entamé des actions pour limiter les erreurs de tri dans la benne tout-venant en lançant l’opération « zéro erreur dans la benne tout-venant ».

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Réduire le tonnage annuel de la benne tout venant
  • Limiter les erreurs de tri dans cette benne
  • Augmenter la quantité des déchets valorisés soit par le réemploi soit par le recyclage
  • Analyser le contenu de la benne pour réfléchir à la mise en place de nouvelles filières
Objectifs quantitatifs :
  • Éviter les erreurs qui se retrouvent dans la benne tout-venant.
  • Mettre en place deux ou trois nouvelles filières.
  • Réduire de 30% les tonnages enfouis d’ici 2020 par rapport à 2010.
  • A long terme, le SEROC souhaite réduire le tout-venant de 3363 tonnes sur les trois ans du Contrat d’Objectifs Déchets Économie Circulaire, ce qui correspond aux 46% d’erreurs retrouvées dans cette benne en 2016.
Résultats quantitatifs :
  • 29 caractérisations réalisées en interne entre 2016 et 2019.
  • La mise en place de cette opération a occasionné pour la première fois dans l'histoire du syndicat une diminution du tout-venant de l’ordre de 12% entre 2017 et 2018. Cette baisse s’est poursuivie en 2019 soit une réduction de 17% des tonnages tout-venant entre 2016 et 2019. Cela représente une baisse de 1794 tonnes.  
  • Cette baisse du tout-venant a par ailleurs permis d’augmenter le tonnage d’autres gisements comme la ferraille, le bois etc…
  • Le taux de valorisation globale a été augmenté de 7% en 2019 par rapport à l’année 2016.
Résultats qualitatifs :

Mise en oeuvre

Description de l'action :

MISE EN ŒUVRE DES CARACTÉRISATIONS CLASSIQUES

Pour faire face à la problématique du tout-venant, le SEROC a tout d’abord évalué le contenu de ces bennes installées sur les 11 déchèteries du territoire.

Cette évaluation avait pour but de déterminer les caractéristiques qualitatives de la composition de cette benne.

Ces caractérisations ont révélé un pourcentage d’erreurs de tri de près 50% alors que ces erreurs peuvent être valorisées si les déchets sont déposés dans les bonnes bennes.

Ces caractérisations sont devenues un instrument de mesure de l’efficacité des actions menées pour réduire les erreurs de tri. Toutefois, elles nécessitent des moyens humains importants. 

CARACTÉRISATIONS VISUELLES À L’UNITÉ DE TRANSFERT DE BAYEUX

Pour simplifier la démarche de caractérisation du tout-venant et ainsi la rendre moins chronophage et dans le même temps garder la même dynamique d’évaluation, le SEROC a décidé de mettre en place des caractérisations visuelles des bennes. Cette démarche consiste, sans vider la benne au sol, à identifier visuellement les erreurs flagrantes lors du transfert dans les semi-remorques à l’unité de transfert.  

MISE EN ŒUVRE

  • Le camion procède au vidage sous les yeux de l’agent en charge de la caractérisation.
  • L’agent prend des photos pendant le vidage.
  • Une fois le vidage effectué, l’agent se munit de la grille de caractérisation.
  • Il note le nom de la déchèterie de provenance, le numéro de la benne et la date du jour.
  • Il identifie les erreurs et complète la case « nombre » avec des tirets en forme de batônnets.
  • Il décrit les erreurs identifiées dans la case « description ».
  • Il remplit la case « total des erreurs » avec le nombre d’erreurs identifiées.
  • Il illustre les erreurs par des photos prises.
  • Il note toutes les remarques pertinentes constatées au cours de l’opération.
  • Il saisit les résultats dans la page Excel.
  • La responsable du service déchèterie fait un retour auprès des gardiens concernés.
Planning :
  • Août 2015 : Loi de transition énergétique pour la croissance verte
  • 2016 : Etat des lieux du contenu des bennes tout-venant à travers une caractérisation de sept demie-bennes.
  • 2017 : élaboration d’un plan d’actions pour réduire les erreurs dans la benne tout-venant et nouvelles sessions de caractérisations de bennes.
  • 2018 : « Opération zéro erreur dans la benne tout-venant ».
  • Juillet 2018 : Recrutement d’un ambassadeur de tri tout-venant pour sensibiliser les usagers afin d’éviter les erreurs de tri dans cette benne.
  • 2018 : présence du service communication sur 28 demi-journées pour sensibiliser les usagers sur l’importance de trier leurs déchets avant d’arriver à la déchèterie et sur le devenir des déchets déposés dans cette benne.
  • Octobre 2018 : Nouvelle série de caractérisations des bennes tout-venant.
  • 2019 : Caractérisation de toutes les bennes tout venant.
  • Avril à Octobre 2019 : Recrutement d’un ambassadeur de tri tout-venant.
  • Avril à Octobre 2019 : Caractérisation de 5 bennes tout-venant.
  • Novembre 2019 : Réflexion sur une nouvelle stratégie de caractérisation simplifiée.
  • Janvier 2020 : Début de la mise en place des caractérisations visuelles (création d’une procédure).
  • Juillet 2020 : Lancement effectif des caractérisations visuelles.
Moyens humains :

Moyens humains caractérisation classique :

  • 5 agents du service communication.
  • Les gardiens de déchèteries.
  • Les chauffeurs.
  • La responsable du service déchèterie.
  • Le responsable opérationnel des déchèteries.
  • 10 personnes mobilisées pour chaque caractérisation dont 2 renforts d’une entreprise d’insertion.

Moyens humains caractérisation visuelle :

  • 6 agents du service communication.
  • 5 agents du service déchèterie.
  • 1 seul agent mobilisé pour chaque caractérisation.
Moyens financiers :

Moyen financier

  • Recrutement des agents d’une entreprise d’insertion pour chaque caractérisation.
  • Recrutement d’un ambassadeur de tri tout-venant pendant trois mois en 2018 et 6 mois en 2019.

Moyen de communication

  • Édition d’un guide pratique déchèterie.
  • Communication de l’opération via la presse.
  • Diffusion de l’action sur le site internet du SEROC.
  • Sensibilisation des usagers par un ambassadeur de tri tout-venant et les agents du service communication.
  • Changement de nom de la benne « tout-venant » en benne « déchets enfouis ».
  • Communication dans le magazine annuel de la collectivité.

 

    Moyens techniques :

    Moyen technique caractérisation classique

    • Balance
    • Gants
    • Camion
    • Chaussures de sécurité
    • Gilet de visibilité
    • Nombreux bacs pour l’échantillonnage
    • Pelle, balais
    • Espace vide pour la caractérisation (hors déchèterie)
    • Fiche de caractérisation

    Moyens techniques caractérisation visuelle

    • Grille de caractérisation
    • Téléphone portable pour les photos
    • Matériel informatique
    • Gilet à haute visibilité
    • Casque
    Partenaires moblisés :
    • Entreprise d’insertion
    • Différents services du SEROC

    valorisation de cette expérience

    Facteurs de réussite :
    • Implication de la direction
    • Mobilisation des gardiens
    • Restitution des résultats aux gardiens
    Difficultés rencontrées :

    Freins caractérisations classiques

    • Mobilisation de 10 personnes pour chaque caractérisation.
    • Action chronophage.

    Frein caractérisations visuelles

    • Incapacité de déterminer le poids réel des erreurs.
    Recommandations éventuelles :
    • Diagnostic préalable.
    • Prospection de nouvelles filières en amont.
    • Bien expliquer le projet pour convaincre les gardiens de l’intérêt de la démarche et susciter leur adhésion.
    • Ne pas communiquer l’agenda des caractérisations aux gardiens.
    • Après deux années de caractérisations, essayer de passer à la caractérisation visuelle car plus simple et moins chronophage.
    • Caractérisations régulières des bennes.