Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Organisation d’un événement Zéro Déchet, Zéro Gaspillage (ZDZG) : Les Rencontres Internationales du Zéro Déchet.

contexte

La ville de Miramas a été désignée ville-pilote pour expérimenter la démarche « Territoire Zéro Déchet, Zéro Gaspillage ». Deux ans après le début du programme, la ville a décidé d’organiser les premières Rencontres Internationales du Zéro Déchet et ce afin de développer l’échange autour du Zéro Déchet, mobiliser les acteurs du territoire et accélérer sa transition vers l’économie circulaire. Cet événement a également été l’occasion pour la ville de partager à son tour son expérience, de faire un bilan sur les progrès qui ont déjà été faits et de dessiner les projets à venir.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  •      Organiser un événement autour de l’objectif Zéro Déchet, Zéro Gaspillage de la ville.
  • Échanger témoignages nationaux et étrangers et des bonnes pratiques afin de pouvoir avancer dans cette démarche.

  • Mettre en valeur l’expérience de la ville en tant que Territoire ZDZG.

 

Résultats quantitatifs :

3240 visiteurs ont été comptabilisés sur les trois jours de l’événement.

Résultats qualitatifs :

Ces rencontres ont été l’occasion d’échanger et de partager autour du thème de la réduction des déchets. Ils ont permis d’attirer l’attention sur le rôle que les villes peuvent jouer dans une démarche territoriale de réduction des déchets.

Mise en oeuvre

Planning :

Les rencontres internationales du zéro déchet se sont constituées de trois journées très différentes s’adressant à trois publics différents trois qui constituent chacune 3 événements pour 3 publics et ont eu lieu dans le cadre de la semaine européenne de réduction des déchets.

La première journée, intitulée « Stratégie d’économie circulaire à partir de l’enjeu des biodéchets », s’adressait aux professionnels, élus et institutionnels.

La deuxième journée, intitulée « Métiers d’avenir et transmission de la connaissance au service du changement de comportement », ciblait les étudiants, les acteurs de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, etc., et s’axait autour d’un forum des métiers d’avenir ainsi que d’un pôle dédié à la réflexion sur la transmission de la connaissance au service du changement de comportement.

La troisième journée, sur le thème des initiatives citoyennes et du festival du zéro déchet, s’adressait au grand public avec un programme varié : ateliers, mini-conférences, marchés de commerçants engagés, témoignages des familles ayant participé au « Défi des Familles Zéro Déchet », documentaires, films…

Moyens humains :

2 ETP pendant 8 mois : montage et pilotage et suivi

4 ETP supplémentaires pendant 4 mois

20 ETP supplémentaires pendant 1 semaine

Moyens financiers :

L’ensemble des dépenses liées à cet événement de grande envergure s’élève à 170 000€TTC, regroupant les frais liés à la communication, à l’organisation technique et à l’animation.

Moyens techniques :

Mise à disposition gracieuse des locaux : Théâtre de la Colonne, Médiathèque et salle des fêtes – Connexion internet - Création graphique en interne – logistique

Partenaires moblisés :

Partenaires principaux :

Associations locales : MJC, ADMR LCE, Brigade antigaspi etc..

Commerçants, entreprises et familles engagés

Club des entreprises Ouest Provence

Etablissements scolaires : Lycée Cocteau, Collèges Camus et Miramaris et campus Fontlongue

ADEME – Semaine Européenne de la Réduction des Déchets (SERD).

L’Agence Régionale Pour l'Environnement (ARPE).

Aix Marseille Provence Métropole.

L’Institut de l’économie circulaire.

L’Institut Régional de Formation à l'Environnement et au Développement Durable (IRFEDD).

La Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur .

Zero Waste France.

Isabelle Delannoy -Do Green et Percolab

Partenaires internationaux : San-Francisco, Montréal, Hernani, Capannori, Porto Allegre, ZWE, Béa Johnson, Keita Mori.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Un événement sur le thème du Zéro Déchet est reproductible : différents acteurs sont prêts à se mobiliser autour de cette question, et il s’agit d’un moment d’échange primordial entre les différents maillons d’un territoire visant un objectif commun.

Difficultés rencontrées :

Cet événement, en ciblant trois publics différents sur trois jours différents, a été une expérience très enrichissante.. Il s’est organisé sous un mot d’ordre : l’échange. L’échange de témoignages, d’expériences, de bonnes pratiques, d’idées a permis un débat constructif à tous les niveaux et l’échange de bonnes pratiques avec des partenaires internationaux. La communication autour de l’événement a également permis d’asseoir la position de la ville comme acteur engagé pour le changement des pratiques, et a pu démontrer sa volonté d’aller plus loin dans sa démarche.

Recommandations éventuelles :

L’organisation d’un tel événement demande une organisation et une logistique rigoureuse. Il est nécessaire d’avoir un réseau d’acteurs engagés, qui vont s’impliquer tout au long de l’organisation de l’événement, ainsi que le jour même.

Attention à l’exemplarité et à ne louper aucun petit détail, notamment en termes de gestion des déchets, car sur un tel événement, le public averti « regarde » surtout les poubelles !