Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Le village de la réparation

Sieeen

7, Place de la République
Bp 42
58027 Nevers
Laurence Gadrey
laurence.gadrey@wanadoo.fr

contexte

Cette animation grand public fait suite à plusieurs rencontres avec le Conseil Général de la Nièvre et la Chambre des métiers et de l’Artisanat et s’inscrit dans le cadre du programme de prévention SIEEEN.

Forts du constat que les personnes jettent souvent en déchetterie des objets qui fonctionnent toujours et qui pourraient avoir une seconde vie, le SIEEEN et la Chambre des Métiers de la Nièvre unissent leurs efforts et créent ensemble, le village de la réparation et du réemploi. Un outil

 « grand public » pour communiquer sur la réparation, lors des manifestations existantes telles que vide-greniers, brocantes, festivals...

Le village de la réparation, propose 4 stands présentés simultanément sous forme d’un petit village.

Il vient toujours se greffer sur des manifestations existantes qui drainent déjà  beaucoup de monde.

Le 10 septembre 2013, le village était proposé à Corbigny le jour de la Foire, il était composé de 4 mini stands, reprenant chacun une couleur de la charte graphique « toute petite ma poubelle ».

4 thématiques sont abordées en 2013 : le vélo, les meubles et petits objets, la motoculture et l’ordinateur.

Derrière chaque stand, un ambassadeur du tri et de la Prévention propose des conseils simples sur l’entretien, les réglages, les petites réparations que l’on peut faire soi-même, les autres solutions pour se débarrasser d’un objet, des jeux pour les enfants…

Avec l’ambassadeur, un professionnel du territoire renseigne les personnes sur les grosses réparations, il peut proposer un diagnostic de la panne, il peut faire des démonstrations, effectuer de petites réparations in situ, ouvrir les machines pour montrer l’intérieur. Il a « carte blanche » à partir du moment où il joue le jeu de la réparation et évite les discours visant à vendre du neuf. A Corbigny nous avons travaillé avec Frédéric Levy, réparateur informatique de très bon conseil qui a bien joué le jeu et nous a proposé de réécrire avec nous les « fiches conseil » informatique. Hélas, un autre réparateur prévu pour la motoculture nous a fait faux-bond.

 

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

CETTE MANIFESTATION A PLUSIEURS OBJECTIFS

  1. Inciter les personnes à faire réparer plutôt que jeter
  2. Promouvoir l’annuaire de la réparation www.toutepetitemapoubelle.fr qui recense tous les artisans réparateurs de Bourgogne.
  3. Montrer et démontrer au grand public qu’il existe des réparateurs, au plus près de chez eux.
  4. Entretenir son matériel pour qu’il dure plus longtemps, préférer la qualité au bas prix.
  5. Faire un zoom sur le savoir-faire d’artisans de la réparation.
  6. Encourager les personnes à trouver d’autres débouchés que le rebut  pour leurs objets: réparation, don, vente, troc …
Résultats quantitatifs :

1 village de la réparation sur la place de la mairie au coeur de la foire.

10 ambassadeurs mobilisés + un collègue du SIEEEN pour le stand informatique, deux réparateurs prévus, un mobilisé

247 personnes sensibilisées.

113 personnes impliquées dans de nouveaux gestes de prévention.

Un article de presse

Résultats qualitatifs :

Le village de la réparation de Corbigny a été très réussi, les personnes sont très intéressées par nos stands, nous avons eu plusieurs félicitations. Avec 74 visiteurs c’est le stand des meubles qui a eu le plus de succès.

Très bon contact avec notre réparateur, Frédéric Levy de la boutique SSII, réparateur informatique à Corbigny, riche de conseils et très disponible.

Mise en oeuvre

Planning :

J- 2mois : formation des ambassadeurs du réseau (10 personnes) à la thématique du réemploi et de la réparation (Céline Pellerin, société akteco)

J-1,5 mois : brainstorming avec Céline Pellerin à propos de l’animation que nous pourrions proposer, création de fiches animations, recensement des besoins et des manifestations existantes sur le territoire.

J-1 mois : création des stands (deux ambassadeurs par thématique, selon les affinités de chacun), liste des besoins, création des fiches conseils, affiches…  Récupération du matériel de démonstration (en déchetteries, chez nous, empruntés…), fabrication des meubles en palettes, en carton, création des objets, démontage des vélos, tondeuses, ordinateurs…

Organisation en amont de l’organisation à Corbigny : rencontre des organisateurs de l’événement, détails techniques (tables, chaises, véhicules, tentes), autorisations  (à Corbigny nous avons barré une petite route)…

J- 20 jours : commande des fournitures à acheter (nappes …) et dernières choses à récupérer. Réservation des tables, tentes, supports de présentation… Correction des fiches et affiches par le service com.

J-10 jours : impression des documents, organisation matérielle (qui fait quoi ? qui va chercher quoi ?), création du communiqué de presse.

Montage des stands pour s’entrainer entre nous afin de pallier les « questions pièges », s’entrainer à animer les stands des autres, régler les derniers détails et avoir une vision d’ensemble avec Céline Pellerin.

J-8 jours : envoi du communiqué de presse, distribution des affiches, rencontre avec les organisateurs de l’événement pour les derniers détails, rencontre avec les artisans.

J-2 jours : Chacun s’affaire à sa tâche : aller chercher des grilles d’expo, des tentes d’exposition.

Jour J : Arriver tôt pour avoir le temps de s’installer et avoir une bonne place (sans prendre la place d’un commerçant ou autre), accueillir les artisans avant les visiteurs pour avoir le temps de discuter entre nous et de caler le discours.

 

Moyens humains :

Pour cette animation 10 ambassadeurs étaient mobilisés mais 6 animateurs suffisent amplement. 4 derrière les stands, un pour le renfort pour éviter de faire attendre les personnes et un pour prendre des photos, proposer un questionnaire aux personnes... Pour l'élaboration des stands 10 ambassadeurs ont travaillé à la création de l'outil, à la conception des fiches conseils, décoration... nous avons également travaillé avec la chargée de communication du SIEEEN pour les affiches, fiches, les relations presse... et avons été formés sur la thématique du réemploi et de la réparation par Céline Pellerin de la société akteco.

Moyens financiers :

Environ 1500 euros pour la création des stands : 1000 eur de formation pour toute l'équipe, 500 euros de matériel pour monter les stands. moyens humains pour la création des 4 stands : 200H et pour chaque jour de présentation du village sur un évenement : 90 heures.

Moyens techniques :

Quatre tentes d'exposition, quatre tables, quelques chaises (mais on n'a souvent pas le temps de s'asseoir), 6 véhicules, un ordinateur en état de fonctionnement pour les démonstrations et de l'électricité, quelques outils, une mallette stand avec tout le petit matériel nécessaire (corde, pinces à linge, colle, feutres, ciseaux, carton ...)

Partenaires moblisés :

La chambre des métiers et de l'artisanat, les artisans des villages, le Conseil Général de la Nièvre, les collectivités adhérentes au SIEEEN, éventuellement des associations tels que Emmaüs, Le Relais ...

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Le village est modulable et chaque « petit stand » peut fonctionner seul sans les autres. En 2014 il sera possible de communiquer sur d’autres thématiques : le cuir, la couture, le gros électroménager, le détournement d’objets. Soit de changer de thème, soit d’agrandir le village, suivant les professionnels que nous rencontrerons…

Pour l’an prochain nous avons déjà des idées pour la grande brocante du Marault, la fête de l’automne de la Maison du Parc de St Brisson, festi’rue à Decize, la "fête de la louée" de Moulins Engilbert …

Difficultés rencontrées :

L’animation est intéressante parce qu’elle permet de promouvoir la réparation et le savoir-faire d’artisans  in situ, de bien discuter avec les personnes présentes et de leur donner les conseils dont elles ont besoin. Elle vient se greffer sur des événements déjà porteurs et nous épargne le volet « promotion ». Le village de la réparation plait aux femmes comme aux hommes, souvent les couples se séparent devant les stands, allant chacun vers le sujet qui l’intéresse et se retrouvent ensuite  pour discuter et montrer à l’autre ce qu’il a découvert. Présenter de vraies créations est un plus, notre meuble en carton et notre fauteuil de jardin en palettes ont eu un succès fou.

Recommandations éventuelles :
  • Penser à donner des fiches conseils (comment nettoyer son dérailleur de vélo) et des notices de fabrication (meuble en carton, fauteuil de jardin en palettes).
  • Faire signer une petite convention aux réparateurs, sachant que c’est difficile à imposer.
  • Penser à proposer une enquête aux personnes pour mesurer l’impact de l’animation.
  • S’armer sur sa thématique sachant que le professionnel est là pour nous aider.