Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La seconde vie des bâches

Conseil Départemental de la Vienne

1 place Aristide Briand
BP 319
86008 Poitiers

contexte

Chaque année le Conseil général de la Vienne réalise des bâches publicitaires pour promouvoir ses différents évènements culturels, sportifs… et régulièrement certaines sont mises au rebut.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Utiliser ces bâches obsolètes qui sont en bon état et en matériau solide, et les faire durer dans le temps, plutôt que de les jeter.

Fabriquer de nouveaux objets à partir des bâches. Utiliser ces objets dans le cadre d’animations scolaires sur le développement durable et la prévention des déchets, ou comme lots pour un jeu (quizz) sur le site Facebook du Conseil général de la Vienne pendant la SERD…

Résultats quantitatifs :

Aujourd’hui, ces bâches trouvent une seconde vie sous forme de sacs et de trousses confectionnés dans un Centre d’Aide par le Travail de Poitou-Charentes.

Ce sont 35 bâches de taille variable qui ont permis de confectionner 253 trousses et 122 sacs/cabas.

Résultats qualitatifs :

Des bâches obsolètes destinées à être jetées ont eu une seconde vie sous forme d'objets durables, utiles et originaux.

Un travail de très bonne qualité a été réalisé par les couturières du CAT tant au niveau de la découpe, que du placement du visuel, ainsi que des finitions et du choix des couleurs des fermetures à glissière.

Mise en oeuvre

Planning :

Démarchage de tous les ateliers « couture » du département et de la région en leur proposant l’envoi d’un échantillon pour voir ce qu’ils peuvent en faire.

Sélection d’un ou plusieurs « modèles »

Présentation/validation auprès des élus

Choix de l’atelier

Bon de commande

Confection

Distribution

Du démarchage à la confection : 9 mois. 

Moyens humains :

L’animatrice prévention pour le démarchage, l’envoi des échantillons, le choix de l’atelier et le bon de commande.

Une personne volontaire à la Direction de la communication pour regrouper et préparer les bâches. 

Moyens financiers :

La confection de 253 trousses et 122 sacs a coûté 1820 €. Prévoir éventuellement un supplément pour le lavage des bâches si elles ont été utilisées en extérieur. 

Moyens techniques :

Un atelier « couture » ayant des machines capables de coudre le cuir car les bâches épaisses s’en approchent. Éventuellement un site de lavage avant confection car de nombreuses bâches sont exposées en extérieur sur une période plus ou moins longue et sont donc sales.

Les bâches épaisses ont été utilisées pour créer les sacs et les bâches plus légères ont permis de confectionner les trousses. 

Partenaires moblisés :

La Direction de la communication (en interne) qui fait réaliser les bâches.

Le Centre d’Aide par le Travail d’Aiffres (79) qui a confectionné les articles en plaçant les motifs et en sérigraphiant l’accroche « le Conseil général de la Vienne m’a donnée une 2ème vie » sur chaque article.

Les élus (et la presse) qui vont promouvoir l’action lors de la distribution des objets. 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Dans les années à venir, les bâches obsolètes du Conseil général auront une seconde vie par le biais de sacs, trousses, et autres. Chaque année le nombre et la qualité des objets fabriqués sera variable en fonction des quantités et qualités (épaisses, légères) des bâches produites.

Les articles parus dans la presse sur cette opération, ont donné l’idée au Conseil général des Deux-Sèvres de s’engager dans la même démarche. 

Difficultés rencontrées :

Ces objets sont uniques car les bâches sont uniques et le placement du motif toujours différent. Le travail réalisé avec le CAT donne une belle valeur ajoutée à l’action.

Recommandations éventuelles :

Ne pas perdre de vue l’objectif principal : ne pas créer des bâches pour ensuite créer des trousses et des sacs mais se poser de plus en plus la question de l’utilité de faire réaliser une bâche, sa taille, le nombre d’exemplaires et dans la mesure du possible sa réutilisation pour d’autres événements.