Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

La roue des DLC/DLUO

SYDETOM 66

Naturopole, Bâtiment 1
3 Boulevard de Clairfont, Bp 50029
66350 Toulouges

contexte

400€ c' est le budget moyen que consacre un foyer chaque année à nourrir sa poubelle en produits périmés ou en restes de repas trop copieux qui n'ont pas été consommés. Face à des produits dont les dates limites sont dépasées, les consommateurs n'ont pas toujours le comportement attendu souvent par manque d' informations.

Les produits alimentaires préémballés comportent une mention indiquant la date limite de consommation (DLC) ou la date limite d'utilisation optimale (DLUO). Pour éviter le gaspillage alimentaire, il est nécéssaire de bien les comprendre.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le but de l'action est de faire prendre conscience au grand public de la différence qu'il y a entre une DLC et une DLUO et qu' il ne doit pas adopter la même attitude face à l'une ou l'autre des mentions. Cette prise de conscience doit nous permettre de réaliser  de réelles économies  et de détourner de la poubelle OM les 7 kg/hab/an de produits encore emballés que l'on y trouve.

Résultats quantitatifs :

L' action a été lancée durant la SDD de 2013 et s'est poursuivie tout au long de l'année dans les galeries commerciales des supers et hypermarchés de notre territoire ainsi que sur les marchés locaux où nous tenons des stands.Au total sur l'année, plus de 2000 personnes se sont arrétées sur nos stands et ont jouées avec la roue.

L'action se poursuit sur 2014.

Résultats qualitatifs :

L'analyse des statistiques fait apparaitre que 58.84% des personnes interrogées, lorsqu'elles s'arrètent sur nos stands pour jouer avec la roue, déclarent ne pas jeter le produit quand celui-ci est en DLUO dépassée mais que 41.15% déclarent jeter le produit.

On remarque aussi que l' attitude des consommateurs vis à vis des DLUO dépassées varie sensiblement selon que l'on se trouve en zone rurale ou en zone urbaine et selon les tranches d'ages.( les urbains jeunes ayant une tendance plus marquée vers l'acte de jeter le produit +10%).

Mise en oeuvre

Planning :

2013:

  • de Janvier à fin Mars conception graphique et fabrication chassis
  • d'Avril à aujourd'hui utilisation sur le terrain (10 cessions d'animation en galeries commerciales + 20 animations sur marchés locaux)

 

2014:

Poursuite de l'action en galerie commerciales et sur marchés locaux (objectif: 10 animations en galeries, 20 animations sur marchés locaux)

Moyens humains :

2 amabassadeurs prévention / journée / stand soit 60 jours de travail effectif

Moyens financiers :

Création graphique:800€ TTC

Création structure: 1200€ TTC

Moyens techniques :

Nécessité d' avoir un véhicule adapté (type Peugeot boxer) au transport de la roue en raison de sa taille : hauteur 2.20m, diamètre de la roue principale 1.40m, diamètre de la roue secondaire 0.60m.Chaque roue tourne de façon indépendante

Son poids: 80kg nécessite aussi la mise en place de rampes pour la charger dans le véhicule.

Partenaires moblisés :

CLCV (association de consommateurs) qui nous a ouvert les portes des grandes surfaces, les Communes et Communautés de Communes qui nous permettent de nous installer sur les marchés de leurs territoires.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Une fois la roue créée, la reproductibilité ne pose aucun problème.

Difficultés rencontrées :

La physionomie de la roue, l'idée de jouer et de repartir avec un lot, incite le grand public à s'arrêter de lui même sur le stand, la prise de contact est ainsi facile et le message beaucoup plus aisé à faire passer. Les grandes surface ont aussi joué le jeu en offrant aux joueurs les produits mentionnés sur la roue (huile, beurre, pâtes, jambon, riz, céréales, crèmes dessert, conserves,céréales...).

Sur les marchés locaux, les joueurs repartent avec un sac cabas réutilisable en toile de jute que nous faisons fabriquer par un ESAT du département.

Recommandations éventuelles :

De par sa taille importante, en exterieur, la roue offre une prise au vent  dont il faut tenir compte si on ne veut pas la voir se renverser.

Son poids nous a obligé à y faire rajouter des roues pour une meilleure maniabilité dans les phases de manutention.