Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La réduction des déchets de mairie en mairie

Trifyl

Les Courtials - Route de Sieurac
81300 Labessière-Candeil
Christelle Verdier
christelle.verdier@trifyl.fr

contexte

Engagé dans un Programme Local de Prévention des déchets avec l'ADEME depuis 2011, Trifyl met en oeuvre des actions de sensibilisation sur la réduction des déchets vers ses collectivités adhérentes et la population de son territoire.

 

Ancré dans un territoire à dominante rurale, le territoire du PLP Trifyl regroupe 215 communes, dont une seule comporte plus de 10 000 habitants, sur 5 000km² environ.Par les échanges réguliers avec les structures intercommunales adhérentes, le constat a été fait d'une réelle difficulté à identifier les actions à mettre en place localement et de la nécessité de disposer de relais locaux en matière de prévention.

 

Dès la signature de l'accord-cadre avec l'ADEME, le Syndicat départemental avait fait le choix de confier le pilotage de la démarche Prévention au service communication qui dispose d'une équipe de proximité. Ce choix a constitué une réelle opportunité pour mener un travail de terrain vers les relais que sont les personnels d'accueil et les élus communaux.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L'objectif principal de cette action est de sensibiliser les personnels d'accueil des mairies du territoire par une information à la fois personnalisée et complète sur la thématique de la réduction des déchets, et de permettre à ceux-ci de répondre aux questions des habitants.

 

Le second objectif est d'engager de réelles habitudes de rapprochement entre les mairies et Trifyl, au-delà des mails et "lettre de l'élu trifyl" historiques. Pour cela, un travail de référencement d'élus référents communaux a été réalisé afin de compléter l'information par des réunions dédiées visant une bonne connaissance du projet Trifyl, notamment sur la problématique de la réduction des déchets.

 

Enfin, la finalité consiste à essaimer des bonnes pratiques en recueillant les actions existantes au sein de chaque commune afin de pouvoir les relayer auprès des autres intercommunalités et communes.

 

 

Résultats quantitatifs :

En 9 mois, 54 personnes ont été rencontrées dans 31 communes (soit le périmètre de 3 intercommunalités).

 

Pour cela, en plus d'une sensibilisation individualisée, chaque agent et/ou élu rencontré se voit remettre un guide pratique de la réduction des déchets et un kit d'informations sur toutes les actions possibles. Après une présentation de la démarche, les échanges sont engagés pour identifier les opportunités d'actions en lien avec les spécificités du territoire.

Lors de chaque rencontre, deux actions concrètes sont systématiquement proposées et discutées :

- intégrer une ou plusieurs informations issues du guide dans le bulletin communal (le guide comprenant un grand nombre d'actions concrètes et pratiques à engager, l'intégration de celles-ci dans les bulletins d'informations locales permettront une diffusion de ces messages auprès des habitants.)

- promouvoir le dispositif des gobelets réutilisables Trifyl auprès du tissu associatif local (en identifiant sur les territoires les foires et rassemblements locaux)

 

 

Résultats qualitatifs :

 

Plus de 150 référents communaux se sont fait connaître en deux mois.

Une première série de réunions a été engagée pour les sensibiliser.

 

A noter la multiplication des demandes de rédactionnel (articles clés en main) depuis l'appel à candidature d'élus référents communaux (10 demandes individuelles en un mois)
 

Mise en oeuvre

Planning :

Quatrième trimestre 2014 :

Démarrage de la conception du guide

 

Printemps 2015 :

Présentation du guide et de l'action au "réseau des préventeurs", constitué des référents prévention de chaque intercommunalité adhérente

Transmission du guide pour appropriation par les référents

 

Octobre 2015 :

Lancement des rencontres en mairie.

 

Mars 2016 :

Appel à candidature de référents communaux élus

 

Mai 2016 :

Première réunion de sensibilisation pour les référents élus.

Moyens humains :

La phase de conception et la mise en page du guide ont été réalisées, principalement en interne, et ont beaucoup mobilisées l'animateur du PLP, la chargée de communication ainsi que de la chef du Service Communication durant le second semestre 2014.

 

Après relecture par les animateurs PLP du réseau départemental, par l'ADEME et par les référents Prévention du territoire du PLP, l'impression du guide a été réalisée en mai 2015.

 

Pour la partie opérationnelle menée sur le terrain à partir d'octobre 2015, l'animateur du PLP est mobilisé et consacre environ une journée par semaine à cette action.

Moyens financiers :

Au-delà du temps passé pour la conception et l'information, les différentes dépenses liées à cette action ont principalement concerné :

 

- l'impression du guide pour un montant de 1 932 €

 

 

Moyens techniques :

Un "kit mairie" ,comprenant le guide de la prévention, des autocollants "stop pub" ainsi que des documents relatifs au dispositif "gobelets réutilisables", la récupération des piles usagées...

 

Ainsi qu'un véhicule pour les déplacements.

 

 

Partenaires moblisés :

Les principaux partenaires mobilisés pour cette action sont :

 

- les animateurs PLP du réseau départemental

 

- l'animatrice du Plan Départemental de Prévention

 

- les intercommunalités adhérentes

 

- les agents d'accueil des mairies

 

- les élus communaux

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Action facilement reproductible.

 

À noter que la rencontre de plus de 200 mairies demande du temps et une disponibilité liée aux contraintes d'ouvertures.

Difficultés rencontrées :

Porter la bonne parole Prévention dans les territoires auprès des relais d'information dans les communes.
 

Recommandations éventuelles :

Afin d'accélérer le processus d'information, il existe sur certains territoires, des occasions de regroupement des agents d'accueil des mairies par les intercommunalités, lors de réunions d'information existantes.

Il est donc possible, en fonction des interlocuteurs, de provoquer ce type de réunion pour accélérer le processus d'information.