Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

La recyclerie du campus de l’INSA de Lyon

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Institut National des Sciences Appliquées de Lyon

20, avenue Albert Einstein
69621 Villeurbanne Cedex

contexte

Le projet de la recyclerie de l’INSA de Lyon s’inscrit dans une démarche environnementale volontaire menée par l’école depuis 2004.

 

Le concept de la recyclerie étudiante est né d’une idée de deux étudiants de l’INSA lors d’un concours  lancé sur le thème du développement durable. Le principe repose sur un système de dépôt/vente. Au mois de juin, les étudiants qui quittent leurs résidences laissent leurs objets encore en bon état aux points de collecte de la recyclerie (conteneurs pour les étudiants en fin de cycle d’ingénieur). Les objets sont ensuite triés et stockés pour l’été. A la rentrée, les nouveaux étudiants de l’INSA peuvent racheter ces objets stockés. Tous les objets qui n’ont pas trouvé d’acquéreur sont donnés à une association d’action sociale.

 

Cette démarche innovante et citoyenne vise à valoriser tous les objets réutilisables (petits mobiliers, cintres, rideaux, vaisselle, électroménagers, anciens téléphones…).

 

La totalité des recettes est destinée à financer des actions associatives de développement durable sur le campus et à l’international et à renouveler le projet les années suivantes.

 

A noter que l’INSA de Lyon a obtenu en juin 2010 son deuxième renouvellement de certification ISO 14001. Un des enjeux prioritaires du cycle triennal 2010-2013 était d’initier une démarche par projets intégrant personnels et étudiants au service d’une qualité de vie globale sur le campus.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le projet relie solidarité et environnement avec de nombreux avantages :

  • Changer le regard sur les déchets
  • Réduire les volumes de déchets produits
  • Améliorer la solidarité entre les générations d’étudiants et aider les étudiants qui en ont besoin
  • Créer de l’emploi local et solidaire
  • Financer d’autres projets de Développement Durable
Résultats quantitatifs :
Nombre de donneurs en fonction de l’année
  2010 2011 2012
Donneurs 100 160 210
Objets collectés 1320 3020 4200
Acheteurs 280 NC 485

 

Statistiques année 2012 (cf. bilan de la recyclerie 2012 en annexe 2 dans le guide DT71 AMORCE/ADEME) :

  • 210 donneurs (+31,5% par rapport à 2011)
  • 4200 objets collectés (+39% par rapport à 2011)
  • Le nombre d’objets collectés par heure de travail a progressé de 92 % en 2012 par rapport à 2011 avec une réduction de l’effectif total de 37 %
  • 485 acheteurs (+21% par rapport à 2011)
  • 2/3 des articles sont des accessoires de cuisines et des vêtements (les étudiants vivant dans des résidences déjà meublées de l’INSA)
  • Le prix moyen par article a baissé de 20% par rapport à 2011
  • Prix moyen par objet : 2010 = 1,67 € / 2011 = 1,03 € / 2012 = 0,83 €

 

Année 2013 : les chiffres ne sont pas disponibles.

Années 2014 et 2015 : le projet n’a pas eu lieu à cause d’un manque d’effectif dans l’association étudiante « Objectif 21 » de l’INSA.

 

Dons des bénéfices du projet :

  • 2 500 euros de bénéfices (sur 3 500 euros de recettes) + 600 euros de subventions excédentaires reversés intégralement aux projets associatifs améliorant la qualité de vie sur le campus,
  • Don de 400 vêtements destinés au projet Burkina Faso du Karnaval humanitaire + don du stock restant à la Fondation de l’Armée du Salut.
Résultats qualitatifs :

Diffusion en amont de l’opération d’une enquête d’évaluation de la sensibilité des étudiants en terme d’environnement et de solidarité au sein des 11 résidences de l’INSA (3200 étudiants logés) pour mesurer l’évolution du regard porté sur les « faux déchets », avoir une base d’information, faire connaître le projet et évaluer les horaires et emplacements optimums pour les permanences. Les résultats sont présentés dans le guide DT71 AMORCE/ADEME ainsi que les documents de communication déployés.

Mise en oeuvre

Planning :

La première édition eu lieu en 2010.

 

Le retro-planning mis en place en 2012 est présenté dans le guide DT71 AMORCE/ADEME. Il montre les différentes étapes de préparation du projet pour une meilleure organisation. La préparation s’effectue sur une année, avec des actions clés :

  • Février : réservation des locaux de dépôt
  • Avril : organisation du planning des permanences de dépôt et de vente
  • Mai : préparation des locaux et communication sur le projet
  • Juin : phase de collecte, en général du 11 au 15 juin durant la période de départ des étudiants
  • Septembre (samedi juste avant la rentrée scolaire) : phase de vente

 

Le projet de la recyclerie a eu lieu en 2010, 2011, 2012, 2013. Malheureusement à cause d’un manque d’effectif de l’association étudiante, le projet n’a pas été reconduit en 2014 et 2015.

Moyens humains :

En 2012, 485 heures de travail ont été effectuées au total :

  • 250 h assurées par un chantier d’insertion lors des permanences de collecte
  • 235 h par le collectif développement durable de l’école

 

L’effectif total était de 21 personnes.

Moyens financiers :

La ville de Villeurbanne a financé à hauteur de 5 000 euros (correspondant à un volume horaire de 250 heures de travail) un chantier d’insertion professionnelle de la Fondation de l’Armée du Salut pour assurer l’essentiel de la collecte, du tri, de l’achalandage et de la vente des articles.

 

Une vidéo de la 3ème édition de la recyclerie 2012 de l’INSA de Lyon est disponible sous : https://www.youtube.com/watch?v=Jh-nSz-PfFw

 

En 2011, L’INSA avait investit 1 406 euros TTC dans des supports de communication pour donner au projet son identité visuelle :

  • 4 banderoles
  • 4 oriflammes

 

Lors des deux premières éditions, l’INSA avait diffusé 2 400 mémentos des éco-gestes et autocollants magnétiques à coller sur les réfrigérateurs des chambres étudiantes. Ces mémentos présentaient les divers points de collecte des déchets résiduels et des recyclables existants sur le campus. Le montant de cette opération s’élevait à 2 500 euros TTC.

Moyens techniques :

II y a 4 points de collectes sur le campus localisés dans les différentes résidences (cf. plan de localisation des points de collecte en fin de fiche dans le guide DT71 AMORCE/ADEME). Dès 2011, deux bungalows avaient été prêtés par le Grand Lyon, améliorant la proximité de la collecte au plus près des résidences. Après collecte, l’ensemble des objets étaient regroupés durant l’été dans un local destiné à devenir le futur point de vente.

 

Horaire d’ouverture des 4 permanences pour la collecte des objets entre le jeudi 11 juin et le mercredi 27 juin 2012 :

  • De 12h à 14h et de 16h à 18h les lundis, mardis, mercredis et vendredis,
  • De 12h à 18h les jeudis et samedis.

 

Cela correspond à un volume de 202 heures de permanence pour la phase de collecte. Les jeudis après-midi ne sont pas travaillés par les étudiants et les samedis sont propices à la préparation des déménagements de fin de semaine.

 

Un mailing d’information a été envoyé au début du mois de juin pour communiquer sur les dates et lieux de collecte des objets réemployables, des affiches ont été placardées dans les lieux de vie (cf. annexe 2 dans le guide DT71 AMORCE/ADEME) et un article a été rédigé dans la newsletter du bureau des étudiants (BDE).

 

La vente en septembre des objets récoltés se déroule dans un local appelé « recyclerie » situé dans une résidence étudiante (durant l’année universitaire, ce local est une salle de danse). En amont de la période de vente, une étape de préparation des magasins est nécessaire et consiste à : trier, étiqueter et remettre en état les articles collectés, déménager les articles issus des permanences dans un local de stockage, aménager les magasins avec des étagères et des portants à vêtements, achalander les magasins et opacifier les vitres pour les sécuriser durant l’été. L’opération est réalisée par des personnes dans le cadre d’un chantier d’insertion encadré par des animateurs de l’Armée du Salut et des personnels bénévoles de l’INSA de Lyon. A noter que l’étape de préparation du magasin est particulièrement longue. 

 

La vente a lieu sur deux jours, prioritairement destinée aux étudiants internationaux réputés pour disposer à leur arrivée de moins de ressources matérielles, et parfois financières, que leurs camarades français.

 

Evolutions prévues :

Reproduction de l’événement en 2016.

Partenaires moblisés :
  • La Fondation de l’Armée du Salut
  • La Direction de l’Insertion et de l’Emploi de la mairie de Villeurbanne
  • La Division Gestion des déchets du Grand Lyon
  • Le CROUS de Lyon - Saint Etienne
  • La ville de Lyon

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Partenariat avec un EPCI compétent en matière de collecte pour le financement d’une partie des moyens techniques /humains / financiers.

 

Freins :

En 2011 :

  • Les plages horaires d’ouverture de certaines permanences étaient mal ajustées.
  • L’absence de permanence durant les week-ends.
  • Les employés en insertion professionnelle n’ont pas été suffisamment préparés.

 

Ces points ont été réglés pour l’édition 2012 avec notamment une formation préalable du personnel en insertion dispensée par l’INSA pour les faire monter en compétences (cf. annexe 2). Le nombre de donneurs reste globalement insuffisant au regard du nombre d’acheteurs présents en phase de vente, ce qui nécessite de prévoir des collectes complémentaires à l’extérieur de l’INSA pour avoir un volume d’objets proposés à la vente suffisant et varié.

 

Facteurs de réussite :

Collectes complémentaires nécessaires pour alimenter la Recyclerie :

  • Récupération par l'Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV) des invendus d’un vide-grenier à Villeurbanne 
  • Don de livres de la Bibliothèque M. Curie
  • Complément de gamme en appoint fourni par la Fondation de l’Armée du Salut, notamment des petits équipements électro-ménagers (fours à micro-ondes, bouilloires, cafetières…)
Difficultés rencontrées :

Recyclerie dédiée aux étudiants avec rachat des objets donnés par les étudiants en fin de cycle par les nouveaux arrivants au moment de la rentrée soclaire.

Recommandations éventuelles :

Préparation de l’opération en amont (prévoir 6 mois avant).