Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Journée Disco-Soupe et Gratiferia

Communauté de Communes Auxonne Val de Saône

Ruelle de Richebourg
21130 Auxonne

contexte

La Communauté de communes Auxonne Val de Saône s'est engagée avec la Communauté de communes Rives de Saône dans un Programme local de prévention des déchets en décembre 2011. Les deux Communautés de communes sont passées à la Redevance incitative au 1er janvier 2013.

 

Dans le cadre de la SERD 2014, un "double événement" a été organisé le samedi 29 novembre : une Disco Soupe et une Gratiferia. L'événement s'est déroulé sur une journée (10h-18h), dans une salle événementielle ouverte au grand public. Une moitié de la salle était dédiée à une zone de gratuité, l'autre moitié au déroulement d'une Disco Soupe, les participants étant invités à participer aux deux.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Cette "double" manifestation a répondu à des objectifs de sensibilisation du grand public sur deux thématiques différentes, le gaspillage alimentaire et la 2e vie des objets :
DISCO SOUPE : sensibiliser au gaspillage alimentaire de fruits et légumes dont la cause est principalement l'esthétique : un peu abimés, tordus, trop gros, des fruits et légumes sont jetés car refusés par les consommateurs et mis au rebut par les vendeurs. Une fois découpés et préparés, ils sont en fait tout aussi bons.
GRATIFERIA : mettre en relation des "donneurs" et des "preneurs", et ainsi favoriser l'échange et la 2e vie des objets. En donnant et en prenant de seconde main, on sort d'un système où l'on "achète neuf, on utilise, on jette", pour passer à un système où "l'on récupère, on utilise, on donne".

Résultats quantitatifs :

Disco Soupe Auxonne : 160kg de fruits et légumes "sauvés" (40kg d'épluchures et parties vraiment abîmées compostées en fin de journée)
Gratiferia : 660 kg d'objets donnés, 172 collectés par Emmaüs en fin de journée, soit 490 kg échangés (sans compter les "monstres" : un chauffe-eau et un frigo donnés)
Réduction des déchets liés à l'événement : 3kg d'ordures ménagères résiduelles, 1kg de tri.
Fréquentation : non comptabilisée de manière précise (un peu plus d'une centaine de personnes environ sur la journée)

Résultats qualitatifs :

Une sensibilisation via des échanges oraux et de l'affichage sur le site ("Que faire de fruits-légumes en excès / qui commencent à s'abîmer? Pourquoi donner et acheter d'occasion?").
Un retour enthousiaste des participants ("A quand la prochaine journée?").

Mise en oeuvre

Planning :

Octobre 2014 : discussion et choix des actions à mettre en place pour la SERD. Echanges avec le Conseil intercommunal des jeunes pour une organisation de la manifestation en commun.
Début novembre 2014 :
- Réservation d'une salle (salle des fêtes) auprès de la ville.
- contact des grandes surfaces et magasins pour récupérer leurs invendus la semaine précédant l'événement (tous ont accepté sauf un supermarché, à condition de passer tous les jours récupérer ce qui était mis de côté) 

- contact d'Emmaüs pour venir récupérer les "indonnés" au terme de la Gratiferia
- réalisation des affiches et diffusion de la communication (journaux locaux, sites et agendas en ligne, info par mail aux mairies)
- réalisation d'affiches de sensibilisation pour le jour de l'événement, regroupement du matériel nécessaire pour l'organisation de la journée (matériel pour se laver les mains, de découpe, de préparation, vaisselle réutilisable et compostable...)

Moyens humains :

Chargée de mission prévention : 4 jours
Conseil Intercommunal des jeunes : 2 jours pour la référente du CIJ (préparation en amont et jour-même), 7 jeunes mobilisés toute la journée le jour même
Elu référent du PLP : 1 jour (en amont de la manifestation et le jour même)

Moyens financiers :

Salle mise à disposition gratuitement par la Ville d'Auxonne (accès à un point d'eau).
Achat de petites fournitures pour la Disco Soupe : 20 euros
Impressions d'affiches : non chiffré, en interne
Diffusion d'un fond sonore sollicitée auprès de la SACEM à titre gracieux

Moyens techniques :

Matériel pour la Disco Soupe : bioseaux, saladiers, vinaigre blanc, gants, trousse de secours (pansements et désinfectant), torchon-éponge-liquide vaisselle, vaisselle réutilisable et compostable, mixer et extracteur de jus, lait/yaourt pour smoothies, sacs de congélation pour donner les fruits-légumes restants.
Provenance du matériel et fournitures de la Disco Soupe : Achat ; Emprunt de matériel au service Enfance Jeunesse (vaisselle réutilisable, saladiers, etc) ; Apport de matériel par les organisateurs ; Sollicitation des agents de la Cté de communes (planches à découper, mixer, etc).
Matériel pour la Gratiferia : tables pour disposer les affaires (dans la salle événementielle) ; balance professionnelle pour peser les dons (appartenant au service Environnement) ; sono pour diffusion d'un fond sonore (Service Enfance Jeunesse) ; affiches imprimées en interne ; panneaux d'exposition sur la 2e vie des objets fournis par le CG21.

Partenaires moblisés :

Conseil Intercommunal des jeunes et Service Enfance-jeunesse : organisation en amont de l'événement, récupération des invendus auprès des supermarchés, communication, participation le jour de la manifestation.
Emmaüs Villers les Pots : récupération des indonnés en fin de journée.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Action facile à organiser pour la gratiferia ; la Disco Soupe est assez facile à organiser mais demande un peu plus de temps (récupération des invendus) et de matériel à réunir.

Difficultés rencontrées :

Les deux événements, bien qu'ils abordent deux thématiques de la prévention très différentes, fonctionnent très bien ensemble.

Les personnes "passent" d'une zone à l'autre, flânent dégustant les salades de fruit, échanges entre eux. C'est une combinaison de deux événement assez attractive : il y a de la musique, à manger/boire, de quoi s'occuper (découpe et préparation, notamment avec les enfants), des objets à regarder et à prendre, un débouché pour les dons...

Recommandations éventuelles :

Trouver des relais et partenaires pour l'organisation et le jour J (il est important de communiquer avec les personnes présentes pour bien expliquer le sens du/des événements, et en étant seul sur l'organisation c'est difficile). Un conseil municipal des jeunes, une école, une association..