Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Journée de la réparation et du réemploi à Rennes

Chambre Régionale de Métiers et de l'Artisanat de Bretagne

Contour Antoine de Saint Exupery
35172 BRUZ
Céline Albagli
albagli@crm-bretagne.fr

contexte

Rennes Métropole, en partenariat avec l’ADEME, a signé, en 2009 un programme local de prévention des déchets. Il a pour objectif de mettre en œuvre, sur 5 ans, des actions avec différents partenaires locaux en vue de réduire la production de déchets de 7%.

 

La Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne a initié depuis 2001, à travers le programme Envir’A, de nombreuses actions de sensibilisation auprès des professionnels afin d’améliorer la gestion des déchets dangereux (Garage propre, Réflexnature, Net&Nature, Imprim’Vert, Vague bleue). Elle est également très impliquée dans l’accompagnement des collectivités locales face aux enjeux de leur territoire (accès en déchèteries pour les professionnels, enquêtes et diagnostics de territoires, plans et programmes locaux de prévention, etc.).

La Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne s’est engagée avec Rennes Métropole pour travailler sur la prévention des déchets en impliquant les artisans de la réparation.

 

Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets et du Programme Local de Prévention des Déchets 2011, Rennes Métropole a souhaité organiser un temps fort sur le thème de la réparation et du réemploi. Différents acteurs locaux, dont la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne a participé au projet. 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’ objet général était de faire (re)découvrir au grand public toutes les initiatives qui peuvent être mises en œuvre pour prolonger la durée de vie des objets et éviter qu’ils finissent dans les ordures ménagères.

 

Moyens mis en œuvre :

Un village consacré à la réparation et au réemploi a été installé sur les 4 000 m² de l’esplanade Charles de Gaulle à Rennes le 19 novembre 2011.

Différents partenaires étaient présents : Emmaüs et Envie pour la réparation de matériel informatique et électroménager, des artisans de la réparation (une couturière et un réparateur de cycles), des créateurs pratiquant le relooking sur différents objets, la Maison de la Consommation et de l’environnement présentant la Carte OuVerte, Rue des jardins présentant un jardin éphémère, Art Terre et son exposition d’animaux créés à partir d’objets de récupération, l’Elaboratoire pour une exposition de sculptures faites avec des objets détournés, l’association de consommateur CLCV avec l’animation d’un bar à eau, une alimentation de locale par Les amis de la ferme etc…Rennes Métropole présentait également son exposition « changeons nos habitudes ».

Un stand sur le compostage était également présent, animé par Eisenia (bureau étude spécialisé).

Cette journée a été animée et égayée grâce à une troupe de théâtre, la Puzzle Compagnie.

 

Les artisans de la réparation ont été valorisés de 2 manières :

- soit en ayant un stand lors de la journée du 19,

- soit en ouvrant leurs portes pour faire découvrir leur savoir-faire au grand public durant toute la semaine européenne de réduction des déchets. Cette formule a rencontré un plus grand succès puisqu’une vingtaine d’artisans ont joué le jeu. Un grand panneau indiquant le nom, l’activité et l’adresse de ces artisans était exposé durant la journée du 19 novembre, il a rencontré un succès plutôt inattendu. 

Résultats quantitatifs :

Nombre d’entreprises artisanales et activité présentes sur le village : 1 entreprise de réparation de cycle et 1 couturière.

 

Nature et Quantité de déchets « détournés » ou réparés : Non mesurés lors  de cette manifestation.

 

Nombre de visiteurs sur le village : 6 000 à 8 000 (une journée, 10h à 18h30) 

Résultats qualitatifs :

Le nombre important de visiteurs lors de cette journée a montré le vif intérêt porté par le grand public pour ce type d’événement.

 

L’artisanat, à travers ses activités de réparation, a pu démontrer qu’elle était un acteur important de la réduction des déchets face à la consommation de masse. 

Mise en oeuvre

Planning :
  1. Concertation et rencontre avec les différents acteurs du Projet (Renne métropole, Ademe Bretagne, Emmaüs, Envie, CRMA, etc…).
  2. Etude des codes APE ayant un lien avec une activité de réparation puis extraction du répertoire de Métiers sur cette base de codes.
  3. Conception puis envoi d’un courrier cosigné CRMA/Rennes Métropole aux 253 entreprises de l’agglomération Rennaise ciblées.
  4. Analyse des retours puis relance téléphonique des entreprises souhaitant participer à la journée.
  5. Mise en œuvre et participation à la journée d’animation. 
Moyens humains :

Nombre de jours : 4 à 5 jours (5 réunions sur une demi-journée, une conférence de presse, nombreux échanges par mails).  

Moyens humains  CRMA : 1 coordinatrice de la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat de Bretagne 

Moyens financiers :

Sans objet

Moyens techniques :

Courrier cosigné CRMA/Rennes Métropole aux 253 artisans de la réparation du secteur 

 

 

 

Partenaires moblisés :

Collectivités locales, Ademe, Association

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette manifestation peut être reproduite dans d’autres Régions. Il est essentiel d’organiser ce type de manifestation avec des partenaires locaux (Collectivités locales, Ademe, Association, etc) et à l’occasion d’un événement permettant d’attirer un public important (Semaine Européenne de la prévention des déchets, Semaine nationale de la réduction des déchets, Foire ou salon local, etc)

 

Limites de l’exercice : Mobiliser des artisans qui travaillent souvent seuls, un samedi, s’avère être une tâche délicate. D’où le peu d’artisans présents sur le village le samedi 19 novembre.

 

Perspectives : un guide interactif (Carte Ouverte : http://rennes.carte-ouverte.org/) répertorie sur l’agglomération Rennaise, toutes les initiatives qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable.   Un second courrier, accompagné d’une charte d’engagement (pour mettre en œuvre des éco gestes de prévention des déchets) sera envoyé au premier trimestre 2012 aux artisans (pas seulement) pour que leur engagement soit valorisé sur le site de la Carte Ou Verte.

Difficultés rencontrées :

Cette journée de promotion s’est déroulée autour d’une vente avec Envie 35, Emmaüs, Elan Créateur, la CLCV, la MCE et de nombreuses associations. Elle a permis de valoriser sur le plan social, le travail en faveur de l’insertion.

Afin de rendre plus attractive cette journée, les professionnels ont eu l’autorisation d’exercer leur activité de réparation sur le village de la réparation et d’une manière générale, de vendre (un certain nombre d’autorisations sont néanmoins à obtenir). 

Recommandations éventuelles :

Sans objet