Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Installation de préleveurs de fumées sur CVE

Smitom Secteur Haguenau- Saverne

2 Rue du Clausenhof
Bp 20364
67590 Schweighouse-sur-Moder
Christian Hey
c.hey@smitom.fr

contexte

Les installations d'incinération et de co-incinération de déchets dangereux et non dangereux ont l'obligation du respect des valeurs limites à l'émission des dioxines furanes. l'arrêté ministériel du 3 août 2010 impose à partir du 1er juillet 2014 leur mesure en semi-continu en remplacement de mesures ponctuelles.

Un matériel de mesure en semi-continu répond à deux besoins complémentaires:

- améliorer la transparence vis à vis des riverains et accroiîre la qualité du reporting,

- identifier les pics d'émission afin de proposer rapidement des actions correctives sur l'installation.

Le SMITOM du secteur Haguenau Saverne a décidé d'installer des préleveurs sur chacune des 2 lignes de son CVE (centre de valorisation énergétique) sans attendre l'échéance.

L'aide de l'ADEME est conditionnée par:

- le respect de prescriptions techniques,

- et par un plan de communication pour la diffusion du résultat des des mesures.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Connaitre les flux de dioxines rejetés par le CVE du SMITOM ( à Schweighouse sur Moder, 67);

Se conformer aux exigences règlementaires (AM du 3/08/2010).

Résultats quantitatifs :

Depuis juillet 2012, les 2 préleveurs de fumées sont opérationnels et ont permis chaque mois d'obtenir des résultats, pleinement exploitables, de flux de dioxines émis par le CVE.

Résultats qualitatifs :

Les flux calculés sur la base des prélèvements en semi-continu ont confirmé les analyses ponctuelles réalisées auparavant ainsi que les très faibles rejets du CVE (20 à 200 fois inférieurs aux seuils, et en moyenne 30 à 77 fois selon la ligne de four).

Les résultats des analyses mensuelles:

- assurent au public et aux associations que les rejets de dioxines par le CVE du SMITOM sont toujours largement inférieurs à la norme,

- sont également le reflet de la bonne conduite de l'installation de valorisation énergétique. 

 

 

Mise en oeuvre

Planning :

Les équipements ont été installés en 2011 mais il a fallu attendre un arrêt total du CVE, en 2012, pour leur mise en service.

Ils ont donc été opérationnels à partir de juillet 2012.

Moyens humains :

Les entreprises intervenantes;

Le personnel de l'exploitant.

Les directions du CVE et du SMITOM.

Moyens financiers :

Etudes de faisabilité et d'implantation: 5 000€

Marché de travaux: 135 000€HT

Outils de communication: 15 000€HT

Cartouches de prélèvement, analyses, entretien: 40 000€HT/an

 

Financement de l'ADEME: 78 500€.

Moyens techniques :

Pré-étude d'implantation et cahier des charges: mobilisation de l'exploitant du CVE et du SMITOM;

Dossier de financement et demande d'aide, réalisés par le SMITOM;

Appel d'offres ouvert.

 

Partenaires moblisés :

L'exploitant NOVERGIE du CVE de Schweighouse mobilisé dès la définition du besoin;

Marché de fourniture et d'installation par la société TECORA;

SOCOTEC et Bureau Veritas pour les prélèvements et analyses de réception;

Bureau Veritas pour les prélèvements et les analyses;

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Tous les Centres de Valorisation Energétique seront amenés à réaliser cette opération.

Difficultés rencontrées :

Anticipation d'une obligation règlementaire.

Technique encore récente, surtout appliquée à un CVE de taille moyenne (capacité 75 000t/an).

Recommandations éventuelles :

Anticiper la date butoir de juillet 2014, car les prestataires potentiels ne sont pas nombreux.