Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Innovons avec nos Ressources - Ecologie Industrielle et Territoriale

Communauté de Communes Loire, Nièvre et Bertranges

14 Avenue Henri Dunant
58400 La Charité-sur-Loire
Illustration de l’opération :

Visuel EIT

(Crédits de l'image : Création CCLNB)

contexte

Sur la proposition et le financement de la DREAL Bourgogne-Franche-Comté, la Communauté de Communes du Pays Charitois, devenue en 2017 Communauté de Communes Loire, Nièvre et Bertranges (CCLNB), a lancé en mars 2016 une démarche d’écologie industrielle et territoriale.

La CCLNB est un territoire semi-rural de la Nièvre d’environ 20 000 habitants. Son pôle de bassin de vie, La Charité-sur-Loire, est une ville d’art et d’histoire dont l’église Notre-Dame est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le territoire, structuré sur l’axe ligérien, est hétérogène et se distingue par sa diversité géographique. Il est à la fois marqué par des zones urbaines et rurales, de l’activité industrielle (notamment autour du bois) et agricoles (viticulture, élevage), le passage de la Loire et de la rivière Nièvre, et le massif forestier des Bertranges.

Loire Nièvre et Bertranges est le fruit de la fusion de trois communautés de communes animant des démarches ZDZG1, TEPOS2 et Zéro chômeur de longue durée. Le lancement de la démarche d’EIT a permis d’apporter de la transversalité dans ses différentes approches et d’identifier des opportunités de croisement.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Le diagnostic territorial est la phase de compréhension globale du territoire. Il s’agit notamment de :

  • - mobiliser les premiers alliés et les acteurs clés,
  • - d’identifier les ressources disponibles et produites, les enjeux thématiques et territoriaux,
  • - d’initier la dynamique de coopération,
  • - de faire émerger quelques opportunités de synergies.

La finalité de cette démarche est de créer des synergies, des mutualisations entre acteurs du territoire au sein d'une dynamique globale afin de tendre vers un territoire exemplaire.

Résultats quantitatifs :

Une trentaine d'acteurs locaux ont été mobilisés pour établir le diagnostic : 10 visites de sites et plus de 15 entretiens.

Les premières pistes d'actions ont permis de créer un groupe de travail décomposé en deux pour le moment vu la différence d'état d'avancement des acteurs :

  • - GT Valorisation des végétéaux : 4 agriculteurs, 2 paysagistes, 1 scierie, La Chambre d'agriculture, la CUMA terr'EAU, et la collectivité
  • - GT Valorisation des bio-déchets : 3 hopitaux dont deux spécialisés, 3 maisons de retraite et la collectivité.

3 nouveaux groupes de travail vont se créer en 2018.

Résultats qualitatifs :

Les acteurs du GT Valorisation des végétaux sont très actifs. Après avoir identifier le besoin, une journée technique de visite de plateforme de compostage a été organisée en octobre 2017. S'agissant de la solution préssentie sur le territoire, une étude de faisabilité va être lancée en 2018 en vu de construire une telle structure de valorisation.

Un GT - "Garage propre" va se composer en 2018 grâce à l'action de la Chambre de Métier et de l'Artisanat du même nom. Les 16 garages engagés sont pratiquement tous diagnostiqués. Un restitution va avoir lieu en 2018 avec,sans doute, la concrétisation des premières pistes d'actions au premier trimestre 2018 : mutualisation de prestateire de collecte, nouvelles filières de valorisation, améliorer la filière pneumatique...

Les commerçants-artisans vont également être accompagnés dans une démrahce éco-responsable. Il se peut que des synergies se créer au sein des centres villes.

Les entreprises de la zone industrielle, sollicités mais peu mobilisés, vont faire l'objet d'une remobilisation avec la Chambre de Commerce et de l'Industrie pour travailler sur la mutualisation ( gardiennage, entretien espace vert, ressources humaines...).

Mise en oeuvre

Planning :
  • Janvier 2016 : Solliciation de la DREAL
  • Avril 2016 : Lancement de la démarche - Immersion des Bureaux d'Etudes
  • Mai 2016 -Janvier 2017: Diagnostic : entretients - Visites de sites - Ateliers de restitutions
  • Février - Mai 2017 : Pistes d'actions - Ateliers Thématiques
  • Juillet 2017 : Restitution final - Fin de l'intervention des Bureaux d'Etudes
  • Juillet 2017 : Appel à projet Economie Circulaire de l'ademe pour financer le poste sur 3 ans
  • Juillet 2017 : Ouverture d'un poste "Animateur EIT" à pourvoir au plus vite.
  • Aout décembre 2017 : Organisation de groupes de travail
  • Novembre 2017 -Janvier 2018 : Diagnostic des garages

La démarche ne cesse de s'enrichir et d'évoluer. L'animateur n'a pas encore été recruté.

Moyens humains :

La DREAL a missionné deux B.E soit 3-4 personnes. La collectivité s'est appuyée sur le Chargé de développement économique, le Responsable environnement et la Chargée de prévention déchet soit l'équivalent 1 ETP.

 

Une chargée de mission economie verte de la DREAL a également suivi ce dossier.

 

Moyens financiers :

La DREAL a financé la totalité de la mission des BE soit 60 000 €.

 

Le poste du futur animateur est financé par l'Ademe.

Partenaires moblisés :

Une telle démarche ne peut se faire sans tous les partenaires représentants des acteurs:

- La DREAL, La DDT

- Les Chambres Consulaires

- La CRESS

- Le Conseil régional et le Conseil Départemental

- Les autres collectivités TZDZG : SIEEEN et Nevers Agglo

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Une note méthodologique a été réalisé pour permettre à d'autre territoire de reproduire une démarche similaire. Chaque territoire étant différent, il est nécessaire de s'approprier et d'ajuster au territoire et surtout à ses acteurs.

Recommandations éventuelles :

La création de groupes de travail demande beaucoup d'investissement et du rythme. Il ne faut pas perdre la mobilisation des acteurs.

Il faut lancer des pistes d'actions précises pour que les acteurs voient leur intérêt et donc se mobilisent et participent activement à la démarche.