Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Des assistantes maternelles testent les couches lavables

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Smicom du Nord Arrondissement de Redon

12 Rue Blaise Pascal
Za la Lande Rose - Bp 88051
35580 Guichen

contexte

Dans le cadre de son PLP, le SMICTOM du Nord de l’Arrondissement de Redon (82 000 habitants et 47 communes) a choisi de faire la promotion des couches lavables à la suite de l’opération foyers témoins réalisée en 2008. En effet, les quantités très importantes de déchets de couches jetables (environ 1 tonne par enfant sur 2,5 ans) ont fait naître une réflexion autour des changes lavables entre le Smictom, une crèche parentale (Chamboul’tout à Laillé) et des assistantes maternelles « pilotes ».

 

Il a ainsi été décidé de commencer la sensibilisation à cette pratique par les assistantes maternelles du territoire puisque celles-ci peuvent jouer un rôle prescripteur à long terme auprès des parents des enfants qu’elles gardent. Plusieurs réunions d’information ont été organisées de février à juin 2010. 12 assistantes maternelles ont expérimenté volontairement les couches lavables pendant 3 mois. Les couches lavables ainsi que tout le matériel nécessaire à leur lavage (kit) ont été mis à disposition par le SMICTOM.

Par ailleurs, depuis le début de l’opération, le SMICTOM sensibilise aux couches lavables sur des stands et lors de conférences dédiés aux grand public.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L’objectif de cette opération est de sensibiliser l’ensemble de la population du territoire susceptible d’utiliser des couches lavables (parents, grands-parents, structures d’accueil petite enfance, assistantes maternelles) en se basant sur les retours d’une expérience menée par des professionnels de la petite enfance.

L’expérimentation proposée est intéressante à plusieurs titres, puisqu’elle permet non seulement d’agir sur la réduction des déchets mais aussi de sensibiliser les familles aux questions environnementales et au bien être de l’enfant (rapport à la propreté, produits chimiques présents dans les couches…) et encore d’accompagner les assistantes maternelles dans l’acquisition d’un nouveau geste professionnel en adéquation avec la demande croissante des parents.

Finalement, cette expérience a permis de fédérer divers acteurs locaux autour d’un sujet commun.

Résultats quantitatifs :
  •  8 réunions de sensibilisation et formation aux couches lavables à destination des assistantes maternelles du territoire.
  • Acquisition de 340 couches lavables par le SMICTOM.
  • 12 assistantes maternelles volontaires ont expérimenté les couches lavables sur 30 enfants gardés. Cela correspond à un volume théorique de déchets évités de 700 kg sur le temps de l’expérimentation.
  • A l’issu de l’expérimentation, 11 assistantes maternelles sur 12 continuent l’utilisation des couches lavables mises à leur disposition.
  • Calcul du coût moyen de lavage d’une couche : 10,8 c d’€.
  • Le coût d’utilisation global des couches lavables est de 985 € à comparer à celui des couches jetables de 1.363 € (pour des modèles de grande marque).
Résultats qualitatifs :

Les assistantes maternelles ont fait preuve d’un grand enthousiasme qui s’est confirmé par leur volonté de continuer la pratique au-delà de l’expérimentation.

Des tests bactériologiques ont été effectués et ont permis de valider l’efficacité du protocole de lavage des couches préconisé pendant l’expérience.

Production d’un guide (avec l’ADEME Bretagne) reprenant les recommandations et éléments d’évaluation de l’expérience. La partie spécifique au territoire va permettre une valorisation des différents acteurs de l’expérimentation.

Le SMICTOM a travaillé avec 3 fournisseurs locaux. L’expérimentation a permis de développer différents arguments favorables à la couche lavable et diffusables auprès d’acteurs professionnels.

Réflexion pour proposer des lots de couches lavables en location à l’issu de réunions de sensibilisation à leur utilisation.

Mise en oeuvre

Planning :
  • Mi-2009 à fin 2010 : construction d’un protocole d’utilisation des couches lavables dans le cadre d’une activité d’assistante maternelle (conditions de changes, de lavage, d’entretien) : protocole construit en collaboration avec la crèche parentale «Chamboul’tout» de Laillé (qui utilise des couches lavables) et des assistantes maternelles «pilotes».
  • Février-juin 2010 : réunions d’information sur les couches lavables : à destination de toutes les assistantes maternelles du territoire. Les réunions ont permis de réunir 12 volontaires pour expérimenter les couches lavables. Toutes les candidatures ont été retenues et tous les parents ont accepté l’expérimentation les enfants arrivant et repartant en couches jetables.
  • Février 2011 : réunion de formation à l’utilisation des couches lavables et de présentation du protocole : le matériel mis à disposition a été remis à cette occasion ainsi qu’un livret reprenant le protocole. Des modèles coton et microfibre avec des tailles différentes en fonction du poids de l’enfant ont été remis.
  • Février – juin 2011 : phase d’expérimentation : les 12 volontaires ont utilisé les couches lavables sur les enfants gardés pendant 3 mois (certaines ont commencé en décalé d’où la période plus longue que 3 mois). Diverses données ont été recueillies durant cette période (pesée des couches jetables utilisées avant le test, nombre de couches lavables ou jetables utilisées pendant le test, nombre de machines réalisées, consommation en eau et électricité des machines, tests bactériologiques).
  • Juin 2011 : conclusions de l’expérience : réunion bilan avec les volontaires pour connaître leurs impressions sur le test et la réaction des enfants concernés. Compilation des différentes données recueillies afin d’établir un comparatif de coût d’utilisation par rapport aux couches jetables
  • En cours: diffusion du retour d’expérience, essaimage : communication large autour d’un guide d’utilisation des couches lavables basé sur l’expérimentation réalisée. Cette expérience concluante devrait permettre de sensibiliser plus largement la population du territoire et l’inciter à adopter les couches lavables.
  • En cours : réflexion sur un service de location de couches pour tester et trouver le modèle adéquat, l’organisation de réunions d’information, une subvention à l’achat de couches lavables.
Moyens humains :
  • Mobilisation des 2 chargées de prévention des déchets du SMICTOM à 30 % pendant les périodes les plus intenses de l’expérience.
  • Intervention régulière d’une équipe de bénévoles composés de la responsable de la crèche « Chamboul’tout », d’assistantes maternelles pilotes, d’un parent utilisateur de couches lavable (création d’un protocole d’utilisation, réunions d’information).
  • Prestation de formation à l’utilisation des couches lavables par la crèche « Chamboul’tout ».
Moyens financiers :
  •  Budget de 22.000 €, financé à 44% par les programmes LEADER des Pays des Vallons de Vilaine et de Redon et Vilaine.
  • Achat couche plus accessoires = environ 6.300 € HT.
Moyens techniques :
  •  Courrier adressé à l’ensemble des assistantes maternelles du territoire
  • Achat de kit de couches lavables pour environ 30 enfants.
  • Achat de 3 compteurs d’énergie.
  • Protocole d’utilisation et de suivi
  • Guide
Partenaires moblisés :
  • Assistantes maternelles pilotes et référentes.
  • Crèche parentale « Chamboul’tout » de Laillé,
  • Groupe de 12 assistantes maternelles volontaires,
  • Association cantonale des assistantes maternelles (canton de Guichen)
  • Fournisseur et/ou producteurs locaux
  • Collaboration avec l’ADEME Bretagne pour la conception du guide

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

La méthode de test a une vocation de démonstration. En cela, elle est transférable à d’autres territoires qui peuvent reproduire le test ou se baser sur les conclusions de celui du SMICTOM pour faire la promotion des couches lavables.

Difficultés rencontrées :

Accompagnement professionnel des assistantes maternelles aux gestes de développement durable, adaptation du service aux attentes des parents, partenariat transversal (accueil individuel/collectif).

Recommandations éventuelles :

Attention à ne pas former des groupes de volontaires trop importants, le suivi de chacun d’eux demande beaucoup de temps (surtout sur un grand territoire).

Établir un protocole d’utilisation rigoureux pour faire une évaluation fiable du test. Bien savoir ce que l’on cherche à étudier permet de déterminer les données dont on a besoin.