Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Création d'une Recyclerie multipartenariale

C.C. du Pays de Romans

15 R René Réaumur
26103 Romans-sur-Isère

contexte

Le projet de ressourcerie/ recyclerie est né d'un collectif d'habitants qui s'est emparé de la question de la réduction des déchets et de la nécessité de changer les comportements des habitants. Structurés en association, la ressourcerie verte, dès  2009, a mis en place des actions de sensibilisation (Faîtes de la récup' notamment) et est rapidement rentré dans une démarche de méthodologie de projet en rencontrant les acteurs locaux, se rapprochant du réseau national des ressourceries et des élus et techniciens en charge de la gestion des déchets.

 

Le projet a été soutenu dès début 2010 par la collectivité qui s'engageait elle-même dans un programme de prévention des déchets avec pour objectif de baisser de 7% le tonnage des ordures ménagères en 5 ans.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Il s'agit d'un projet d'économie sociale et solidaire de développement local qui a pour objectif la réduction des déchets et le développement de postes de travail, en insertion, de travailleurs solidaires et de postes pérennes.

 

Les moyens choisis pour parvenir à la réduction des tonnages de déchets destinés à l'enfouissement sont :

  • la réduction à la source : actions de sensibilisation à la réduction des déchets
  • le réemploi de 6% des encombrants encore en état
  • le recyclage des matières après démantèlement des châssis vitrés (pas effectif à ce jour mais en projet)
Résultats quantitatifs :

En 3 mois en 2013 :

  • 9 tonnes ont été collectés et 4.8 tonnes ont été revendues.
  • 19 tonnes de textiles ont été collectées dont 2.5 tonnes ont été localement réemployées et revendues, le reste est revalorisé
Résultats qualitatifs :

 

1- Création d'une matériauthèque afin de permettre à un large public d'obtenir du matériel d'occasion.

2- Réalisation d'ateliers réguliers de sensibilisation aux déchets (création de panneaux solaire, relooking meubles, fabrication de toilettes sèches, mosaïque, sérigraphie, soudure, déco noël...).

3- Création d'un espace de vente à Emmaüs identifié "Nouvelle R"

4- Création d'une boutique de vente d'habits d'occasion nettoyés et relookés

5- Création d'une collecte d'encombrants payante pour les particuliers

Mise en oeuvre

Planning :

2011 : Étude de faisabilité avec le cabinet Girus

2012 : Élaboration d'un projet commun entre les différents acteurs

2013 : Pose d'un conteneur marin en déchetterie de Romans pour la récupération d'objets par Emmaüs et de matériaux pour La Ressourcerie Verte dans le cadre d'une Matériathèque. Évolution du site d'Emmaüs pour pouvoir recevoir et revendre les objets récupérés des déchetteries. Lancement de prestations payantes de ramassage d’encombrants auprès des particuliers, par la régie de quartier Monnaie Services.

Déploiement de conteneurs pour le textile. Création d'une boutique « Chic la Boutique » au centre ville de vente de textile par la plateforme humanitaire.

2014-2015 : Projet de création d'un batiment pour la Recyclerie lors de la construction de la nouvelle déchetterie à l'ouest du territoire

Moyens humains :
  • 2013 : 11 postes crées dont 9 en insertion et 4 postes en emplois permanents + Permanence régulière de bénévoles en déchetterie et à la matériauthèque,
  • Objectifs 2015  : projet de création de 19 ETP dans les différentes structures

 

Moyens financiers :

Subvention à l'investissement :

  • Ademe : 50 000 € pour le matériel et le bâtiment réparti sur les 4 associations.
  • Fonds départemental pour l'insertion (Conseil général de la Drôme) : subvention pour l'achat du camion de Nouvelle R et le matériel de couture.

 

Subventions au fonctionnement :

  • Soutien du Conseil Général pour les postes en insertion et 4000 € d'aides au lancement
  • Soutien du Conseil Régional via le Contrat de Développement Durable de la Région Rhône Alpes : 20 000 € pour la sensibilisation et la coordination sur 2 ans.
  • Soutien de la Fondation de France pour la sensibilisation et la coordination : 11 000 € sur 2 ans
  • Participation au financement des frais de coordination par l'ensemble des partenaires.

 

Subventions spécifiques de la collectivité :

  • 2010-2014 : Convention de soutien à la Ressourcerie verte pour la création de la recyclerie : 10 000 € par an.
  • 2013 : Conteneur maritime + Rémunération à la tonne valorisée à la "Nouvelle R"  70 €/t
  • 2014-2015 : Projet de bâtiment recyclerie à coté de la nouvelle déchetterie.
Moyens techniques :

Pour la collectivité :

  • Contractualisation via une convention avec la Nouvelle R pour la rémunération à la tonne évitée.
  • Pose d'un conteneur maritime en déchetterie.
  • Formation des agents de déchetterie

 

Partenaires moblisés :

Partenaires du projet :

  • L'Association la Ressourcerie verte
  • Emmaüs
  • La Plateforme d'Insertion par l'Humanitaire et la Coopération
  • La regie de quartier Monnaie Services
  • La Communauté d'Agglomération Valence Romans sud Rhône Alpes (ex :  Pays de Romans)

 

Partenaires financiers :

  • ADEME
  • Fondation de France
  • Conseil Régional Rhône Alpes
  • Conseil Général La Drôme
  • Syndicat mixte de la Drôme des Collines
  • Communauté d'Agglomération Valence Romans sud Rhône Alpes (Ex : Pays de Romans)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Reproductibilité particulièrement intéressante dans le cas où vous avez des acteurs actifs dans le réemploi sur votre territoire, comme un Emmaüs par exemple.

Difficultés rencontrées :

Une gouvernance innovante
➢ Projet de Ressourcerie/ Recyclerie qui rassemble 5 partenaires aux statuts et fonctionnements très différents
➢ Une composition d'un cercle de pilotage avec un élu et un technicien de chacune des structures partenaires
➢ Une fréquence des rencontres : une réunion mensuelle du cercle de pilotage + des réunions techniques
➢ Un mode de prise de décisions : au consensus
➢ Une participation de chacun des partenaires au financement de la coordination
➢ Création d'une structure coordinatrice

 

Dans un premier temps, il est convenu que les associations se réunissent sous un groupement solidaire dont le mandataire est la Ressourcerie Verte. Ce groupement conventionne avec la CAPR afin de remplir un Service d'Intérêt Economique Général. Chaque structure reste en maîtrise de son activité au sein d'un projet commun de Recyclerie. A terme, une structure coordinatrice pourra fédérer l'ensemble des acteurs, potentiellement sous le statut Société Coopérative d'Intérêt Collectif.

Recommandations éventuelles :

Prendre le temps de bien identifier tous les acteurs du réemploi du territoire afin de les associer au projet.