Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience

Constitution et animation d'un réseau de guides composteurs

SMIRTOM du Plateau Picard Nord

Rue du fossé Savignac
80600 Doullens

contexte

Depuis plusieurs années, le syndicat propose des composteurs à prix réduit pour inciter ses habitants à composter leurs déchets organiques. Des communications régulières dans le journal du tri ont soutenu cette initiative en présentant les avantages et les règles de base de cette pratique.

Hormis cette incitation financière et ces communications écrites, nous avons fait le constat d'un manque d'explications pratiques.

Le SMIRTOM présente un territoire rural avec beaucoup de petites communes éparpillées.

Afin d'être au plus près des habitants pour les sensibiliser et les conseiller, nous avons alors opté pour le recrutement et la formation de personnes volontaires dans nos communes.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

L'objectif est de former des personnes volontaires aux pratiques de compostage et de jardinage durable afin qu'elles soient relais auprès de la population. Nous souhaitons ainsi constituer un réseau d'une trentaine de guides actifs, répartis sur notre territoire.

Ces guides seront disponibles pour informer et conseiller les habitants dans leurs pratiques. Ils participeront à des animations de sensibilisation du grand public organisées par le syndicat.

Pour l'animation de ce réseau de bénévoles, des formations et des visites de sites seront régulièrement proposées.

 

Résultats quantitatifs :

Une trentaine de personnes s'étaient portées volontaires suite au recrutement lancé en début d'année 2014.

10 personnes ont été formées lors de 2 sessions organisées en mars-avril 2014.

Résultats qualitatifs :

Aucun

Mise en oeuvre

Planning :
  • De janvier à mars 2014: communication dans les communes pour le recrutement des guides composteurs avec des affiches et des articles dans les bulletins.
  • Février 2014: organisation de la formation avec la formatrice de la Chambre d'Agriculture de la Somme et l'association Les Jardins Bioquesnois.
  • Mars-Avril 2014: formation des guides composteurs en deux sessions.
  • Juin 2014: visite de sites de traitement des déchets du SMIRTOM avec les guides composteurs.
  • Juillet 2014: réunion d'échanges avec les guides composteurs pour rappeler les objectifs du réseau, présenter les outils de communication développés par le syndicat et réfléchir ensemble aux actions qui pourraient être menées.
  • Juillet 2014: communication dans les communes sur l'existence et du rôle du réseau des guides composteurs avec des affiches et des articles dans les bulletins.
Moyens humains :

0.20 ETP pour l'animatrice du programme de prévention.

Moyens financiers :

Frais de formation: 2004€

Frais de matériel pour la formation: 299€

Equipements offerts aux guides composteurs: 808€

Moyens techniques :

Pour la formation des guides composteurs:

  • Une salle de réunion pour la formation théorique.
  • Un site extérieur pour la formation pratique.
  • Plusieurs composteurs, des biodéchets (alimentaires, déchets verts, broyats) et divers matériel (fourches, arrosoirs, thermomètre).
Partenaires moblisés :
  • La Chambre d'Agriculture de la Somme: pour la prestation de formation.
  • Les Jardins Bioquesnois: accueil et participation à l'organisation de la formation pratique, et recrutement de bénévoles.
  • La commune de Beauquesne:accueil de la formation théorique.
  • Communes du SMIRTOM: communication pour le recrutement puis la mise en place du réseau des guides composteurs.
  • Communautés de communes: communication pour le recrutement puis la mise en place du réseau des guides composteurs.

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action est facilement reproductible sur tout type de territoire.

Difficultés rencontrées :

Les actions du réseau des guides composteurs ne se limiteront pas à la thématique du compostage mais aborderont toutes les pratiques de jardinage durable pour les particuliers.

Recommandations éventuelles :

Pour le recrutement de bénévoles, diversifier les moyens de communication et solliciter toutes les communes de la collectivité afin de couvrir l'ensemble du territoire.