Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Compostage et mise en place d'un poulailler en centre de loisirs

Communauté de Communes du Pays de la Gacilly

21, la Ville aux Ainés
56200 La Gacilly

contexte

La Communauté de Communes du Pays de La Gacilly est un territoire rural de 10 821 habitants répartis sur 9 communes. En France, la part des biodéchets représente 20 à 30% du poids de la poubelle. Ces biodéchets sont issus du jardin, de la préparation des repas et du gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire n'est pas acceptable tant au point de vue :

- environnemental : il représente 10% de l'impact des gaz à effets de serre et nécessite une consommation d'eau pour produire la nourriture

- économique : la nourriture a un prix, la jeter signifie donc gaspiller de l'argent

- social : 1 français sur 10 est en précarité alors que la production agricole est parfois trop importante pour être absorbée par le marché.

 

Le centre de loisirs est un lieu d'apprentissage pour les enfants, d'où l'importance de promouvoir des actions éco-exemplaires.

L'établissement reçoit des plats livrés par une entreprise pour les déjeuners. Ces mets sont souvent peu appréciés des enfants et en quantité non ajustés, les biodéchets représentent donc une part importante de la poubelle

Le partenariat entre l'équipe enfance-jeunesse et le service déchets a donc permis d'installer un composteur ainsi qu'un poulailler (achat de 2 poules) afin de limiter la quantité de biodéchets dans la poubelle d'ordures ménagères

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

- Sensibiliser au gaspillage alimentaire

- Réduire le volume de la poubelle

- Sensibiliser par l'exemple 

- Apporter aux enfants un nouveau regard sur l'animal par la proximité

Résultats quantitatifs :

- 3.950 kg/jour en moyenne de biodéchets (restes de repas, pain) pouvant être détournés des OMr

60% des déchets sont donnés aux poules, à la fin de la journée, les restes non consommés sont déposés dans le composteur

10% directement mis dans le composteur

30 % à la poubelle d'ordures ménagères

 

Résultats qualitatifs :

- Les enfants sont très motivés par le rapport à l'animal

- Les enfants repartent avec un oeuf à tour de rôle

- Un travail devra être fait sur la quantité de repas commandé (en fonction du nombre de convives et du mets proposé : s'adapter au mieux pour limiter les biodéchets)

Mise en oeuvre

Planning :

Janvier : Emergence de l'idée "Adoptons des poules par les animatrices" 

Février : Rencontre et  accompagnement par la chargée de prévention

Mars : Intervention de la chargée de prévention au centre de loisirs sur le jardin pédagogique, le compostage et les aliments que l'on peut donner aux poules

Avril/Mai : Travail autour du jardin et réalisation du poulailler

Juin : Arrivée des 2 poules

Août : Campagne de pesées

 

 

 

Moyens humains :

- Les 3 animatrices du centre de loisirs

- La Chargée de prévention déchets

- Le Directeur du service enfance jeunesse 

Moyens financiers :

Poulailler réalisé à partir de matériaux de récup'

2 Poules : 9 € la poule

Nourriture (grains) : 0.20 €/kg

Affiches réalisées en interne

Moyens techniques :

- Poulailler réalisé par les animatrices et les enfants

- Composteur mis gratuitement à disposition

- Seau aux poules et bio-seau

- Affichage

Partenaires moblisés :

- les parents et enfants du centre de loisirs

- la presse

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Projet reproductible partout à partir du moment où le choix est portée par toute l'équipe, en effet cette action implique de ne pas négliger le bien-être animal.

Il faut également disposer d'un espace extérieur calme et bien clôturé.

Le centre de loisirs à l'avantage d'être ouvert toute l'année (mercredis et toute la semaine durant les vacances scolaires), les poules ne sont donc pas laissées à l'abandon.

Difficultés rencontrées :

L'action est originale du fait qu'il est peu commun de croiser des animaux en centre de loisirs.

Recommandations éventuelles :

L'action doit être mise en place avec un accompagnement sur la sensibilisation au gaspillage alimentaire ainsi qu'un travail sur les quantités commandées afin d'avoir un impact durable.

Avoir quelqu'un de confiance et "d'astreinte" pour bien tenir le poulailler et donner à boire et manger aux poules.