Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Collecte du réemploi et caractérisation des bennes tout-venant des déchetteries de Grand Poitiers

Grand Poitiers Communauté d'Agglomération

contexte

Une étude d'opportunité et de faisabilité a été réalisée par le service Environnement de la Communauté d'Agglomération de Poitiers, pour permettre la création d'une ressourcerie sur le territoire communautaire, qui représente 140 000 habitants, voire sur un territoire élargi pouvant atteindre 200 000 habitants.

 

S'appuyant sur ces éléments, la Collectivité a souhaité engager une démarche expérimentale associant les acteurs du territoire, pour initialiser l'activité du dispositif ressourcerie, portant sur deux gisements dont le potentiel de valorisation sera ainsi mis mise en évidence :

  • les objets collectés en déchèterie et susceptibles d'être réemployés,
  • les objets et fractions d'objets collectés en déchèterie, susceptibles de faire l'objet d'un tri approfondi et pour certains, d'un démantèlement, en vue de préparer des matériaux potentiellement recyclables alors qu'ils étaient jusqu'à présent traités en incinération ou stockés en centre d'enfouissement.

 

Pour réaliser cette opération, la Collectivité a fait appel des compétences multiples :

  • la communauté Emmaüs de Ligugé et l'association Inser Sud, chargées d'évaluer les produits réemployables et de les évacuer pour les valoriser en réemploi,
  • l'entreprise d'insertion Sita Rebond, qui a mis à disposition une équipe pour effectuer les opérations de caractérisation et de démantèlement,
  • le bureau d'études Cap3c, qui a fourni l'appui méthodologique, le logiciel informatique pour la saisie des caractérisations et a traité les données collectées.

 

 

  •  

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Cette expérimentation a permis :

  • d'élaborer une proposition de structuration du projet dans un cadre complexe où plusieurs acteurs du territoire, dont les objectifs ne sont pas nécessairement convergents, pourraient être impliqués,
  • déterminer un gisement sur lequel les acteurs de l'économie solidaire pourraient intervenir, qu'il s'agisse des objets réemployables ou des matériaux recyclables après tri et démantèlement.

 

 

 

Résultats quantitatifs :

Résultats pour les 22 tonnes de tout-venant observées :

  • 2,77% du tonnage observé est considéré comme réemployable,
  • 59, 18% du flux matière caractérisé peut faire l'objet d'une valorisation : 44,48% dans les filières existantes et 14,69% dans des nouvelles filières (plastiques, plâtre,...)
Résultats qualitatifs :

Cette caractérisation à deux volets (réemploi et valorisation matières) a permis :

  1. de mobiliser les acteurs du territoire dans une approche collective et de les impliquer dans la réflexion sur le dispositif recyclerie. Les acteurs de l'ESS ont fourni un travail d'observation et d'expérimentation de qualité (Emmaüs et InserSud)
  2. de disposer d'une observation précise sur les flux pouvant potentiellement être valorisés, qu'il s'agisse :
  • des objets réemployables,
  • des objets à démanteler,
  • des matériaux recyclables : plastiques, plâtre...

Mise en oeuvre

Planning :

La mission s'est déroulée en plusieurs étapes :

  • une première étape de définition du protocole d'étude et de formation des équipes avec notamment une journée de formation organisée le 6 juin 2010,
  • une deuxième étape d'expérimentation qui s'est déroulée du 28 juin 2010 au 8 novembre 2010,
  • une troisième étape d'analyse et de synthèse, en vue d'une diffusion des informations recueillies.
Moyens humains :

- un coordinateur des opérations

- 3 personnes pour le tri réemploi

- 3 personnes pour le tri/démantèlement matières

Moyens financiers :

15 000 €

Moyens techniques :

- Matériel de pesage

- Containers de tri

- Camion pour le transport des objets réemployables

Partenaires moblisés :

- Communauté Emmaüs de Poitiers-Ligugé

- Régie de quartier InserSud

- Véolia (gardiens des déchetterie)

- SitaRebond (centre de tri)

- Agents de la collectivité

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action est reproductible dans la mesure où cette problématique, ainsi que les acteurs, sont présents dans d'autres territoires.

Difficultés rencontrées :

L'originalité et le succès de cette action reside dans le travail en commun et en confiance des acteurs pendant l'expérimentation, ce qui a permis un premier pas vers un travail en partenariat.

Recommandations éventuelles :

Cette action suppose une bonne formation de tous les acteurs de l'expérimentation et un bon suivi/coordination des opérations.