Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Campagne de communication des actions de prévention du PLP

Communauté de Communes Tarn et Dadou

le Nay-técou
Bp 80133
81600 Gaillac

contexte

Dans le cadre du programme local de prévention des déchets de la Communauté de communes Tarn & Dadou, la fiche action numéro 1 a permis la réalisation d'une campagne de communication sur les 9 thématiques du programme. 9 visuels (le volume d'une poubelle, le réemploi, le compostage, l'éco-consommation, le gaspillage alimentaire, les couches lavables, les déchets professionnels avec le papier, les éco-manifestations et la toxicité des produits) ont été créés sous forme d'affiches, de bâches A2, de sucettes abri-bus et banners. 3 guides papier ont également été créés et imprimés sur le gaspillage alimentaire, les éco-manifestations et les éco-achats.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :
  • Interpeller les habitants du territoire sur les actions de prévention des déchets mises en place,
  • Apporter des conseils pratiques,
  • Promouvoir et développer les gestes de prévention pour l'ensemble des cibles : grand public, entreprise, association, administration,...
Résultats quantitatifs :

1200 guides distribués en 6 mois sur 3000 imprimés.

2 campagnes de communication sur les sucettes abri-bus des villes de Gaillac (15 000 habitants) et Graulhet (13 000 habitants).

Résultats qualitatifs :

Une enquête comportementale réalisée en décembre 2013 a permis d'évaluer la campagne de communication (150 foyers interrogées).

30 % des foyers pratiquent au moins un geste de prévention.

16% des foyers ont entendu parler des outils de communication TED sur les éco-achats. 50% d'entre-eux pratiquent des éco-achats.

26 % des foyers ont entendu parler de l'information TED sur le gaspillage alimentaire. 50% d'entre-eux ont des pratiques acquises.

76% des foyers donnent une seconde vie aux objets cassés ou en pannes.

66% des foyers trient systématiquement les déchets dangereux.

11% ont des pratiques à corriger.

 

Mise en oeuvre

Planning :

- Janvier 2013 : lancement de la consultation auprès des professionnels

- Février : choix et notification du prestataire local choisi

- Mars / avril : réalisation des visuels et des guides

- Fin avril : validation et impression des outils (banners, sucettes abri-bus, affiches, guides, bâches A2)

- Depuis mai 2013 : utilisation des visuels et distribution des guides sur les manifestations (marchés, foire, animations,...), mise en ligne sur le site internet environnement de la collectivité

- Septembre 2013 : campagne de communication sur les sucettes des villes de Gaillac et Graulhet

Moyens humains :

- 20 jours de l'animatrice PLP répartit sur 4 mois

- 2 jours de la Direction de la CC de Tarn & Dadou et du directeur de cabinet pour la validation des visuels

Moyens financiers :

6 650 € HT de frais d'agence de communication pour la création

1 620 € HT de réalisation pour les banners

110 € HT d'impression pour 9 bâches avec oeillets format A2

1 100 € HT d'impression de guides

Moyens techniques :

Achat de 9 banners.

Partenaires moblisés :

- Agence de communication locale

- Service communication interne

- Mairies de Gaillac et Graulhet pour le relais sur les sucettes

- Partenaires du territoire pour l'affichage des visuels dans leurs locaux et la distribution des guides

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Créer de nouveaux visuels sur des thèmes plus précis.

Une nouvelle campagne comportementale sera réalisée en fin d'année 5 du PLP pour évaluer la campagne de communication Tarn & Dadou et l'évolution des gestes des foyers.

Difficultés rencontrées :

Visuels percutants et originaux ! Chaque thème a été associé à une image forte, un titre percutant et une donnée chiffrée parlante pour le grand public. Peu de texte.

Bon retour des usagers et des partenaires.

Recommandations éventuelles :

- Définir les objectifs et les messages que l'on souhaite faire passer en amont,

- Définir le public ciblé

- Choisir des visuels et des titres percutants

- Eviter au maximum le texte pour privilégier le visuel