Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Action compostage

Sictom de la Région d'Auneau

4, Rue de la République
28150 Ouarville

contexte

Le SICTOM de la région d'Auneau s'est engagé, le 1er mars 2011, dans un Programme Local de Prévention des Déchets. Lors de la première année du programme, le syndicat a réalisé des caractérisations : près de 40% des OMr sont des déchets pouvant être compostés. Cette action est donc devenue l'un des principaux objectifs du Programme Local de Prévention des Déchets.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Lors du diagnostic du territoire, le SICTOM de la région d'Auneau avait fixé des objectifs avec une montée en puissance progressive de l'action. Pour 2012, l'objectif était de réaliser 6 sensibilisations contre 15 pour les 3 années suivantes. Ainsi, le syndicat envisageait de sensibiliser, lors de la première année de l'action, 641 personnes et de distribuer 583 composteurs.

 

Le principal objectif que s'est fixé le SICTOM de la région d'Auneau pour l'ensemble des 4 années du Programme Local de Prévention des Déchets est de sensibiliser environ 4 600 personnes.

 

 

 

 

 

Résultats quantitatifs :

Les objectifs de cette action pour 2012 ont été largement dépassés. En effet, 59 communes sur les 60 du syndicat ont participé au 13 animations organisées par le SICTOM. Ainsi, 1 300 personnes ont été sensibilisées et 982 composteurs ont été vendus au tiers du prix réel.

L'investissement financier du syndicat est deux fois plus important que ce qui avait été prévu.

Résultats qualitatifs :

Le SICTOM de la région d'Auneau a demandé aux personnes qui ont acheté un composteur lors des sensibilisations de remplir une charte afin de poser certaines questions. Ainsi, le syndicat a déterminé que :

  • 55,6% des personnes qui ont acheté un composteur ne faisaient pas de compostage avant ;
  • 63.6% des personnes qui ont rempli la charte ont déclaré ne pas composter les déchets organiques de la cuisine ;

 

De plus, un sondage sera effectué en 2013 auprès des personnes qui ont acheté un composteur afin de déterminer si ces derniers sont utilisés correctement.

Mise en oeuvre

Planning :

Le SICTOM de la région d'Auneau a construit les marchés pour la fourniture des composteurs et la réalisation des animations en janvier 2012 afin de les lancer après l'Assemblée Générale du mois de février. Après l'analyse des offres et l'attribution des deux marchés à un même prestataire, l'entreprise retenue et le syndicat ont travaillé sur les outils de communication spécifique aux animations (affiches, flyers).

 

En parallèle, le SICTOM de la région d'Auneau a réalisé une exposition sur le compostage de 8 panneaux qui est prêtée aux collectivités qui en font la demande.

 

Entre les mois de juin, septembre et octobre, 13 sensibilisations ont été réalisées.

Moyens humains :

Le temps de travail effectif est estimé à 130 jours pour l'année 2012. Cela comprend le travail :

  • des agents du SICTOM de la région d'Auneau ;
  • des 59 collectivités associées à l'action (élus et agents des communes) ;
  • du prestataire retenu par le SICTOM de la région d'Auneau pour la réalisation des sensibilisations et l'achat des composteurs.
Moyens financiers :

Au total, le SICTOM de la région d'Auneau a dépensé 63 140€ en 2012 pour l'action compostage. Cela comprend :

  • La réalisation des outils de communication (des affiches, une exposition, des flyers, ...) ;
  • La réalisation par un prestataire des animations (13 sensibilisations et 7 soirées avec des livraisons de composteurs commandés lors des sensibilisations) ;
  • L'achat des composteurs.

 

1/3 du prix des composteurs a été payé par les habitants lors des sensibilisations. De plus, l'ADEME et le Conseil Général d'Eure et Loir ont accepté de financer une partie de l'action a travers des subventions.

Moyens techniques :

Pour avertir la population des animations, des flyers ont été distribués par les mairies dans les boîtes aux lettres des habitants. De plus, des affiches ont été installées et des articles dans la presse ont été publiés.

 

Les communes où se sont déroulées les animations ont prêté une salle. Les composteurs étaient livrés 1 jour avant l'animation et une livraison complémentaire a été faite après chaque animation.

 

Un guide de 4 pages présentant le compostage a été donné lors des animations.

Partenaires moblisés :

Les principaux partenaires mobilisés sont les mairies à travers :

  • le prêt d'une salle par regroupement de communes ;
  • la distribution des flyers fournis par le syndicat ;
  • le retour des bons de réservation des composteurs se trouvant sur les flyers ;
  • l'intégration d'articles dans les bulletins municipaux ;
  • ...

 

De plus, un relais pour chaque commune a été proposé par les mairies pour aider le SICTOM tout au long de l'action et pour répondre aux interrogations des habitants.

 

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action peut être reproduite très facilement dans une autre structure. Il suffit :

  • d'adapter les CCTP des marchés au territoire (nombre d'animations ou de composteurs) ;
  • de prévenir suffisamment tôt les collectivités pour qu'elles puissent s'organiser ;
  • de prévoir la distribution des flyers si elle ne peut être assurée par les mairies ;
  • d'avoir un agent du syndicat pour gérer la régie ;
  • ...
Difficultés rencontrées :

Les habitants peuvent commander un composteur avant l'animation pour l'obtenir lors de la sensibilisation ou le commander après la réunion pour l'obtenir un peu plus tard.

 

De plus, le SICTOM de la région d'Auneau a lancé deux marchés afin de séparer les prestations de fourniture des composteurs et la réalisation des animations. L'objectif était d'éviter d'avoir une seule réponse et donc de ne pouvoir comparer les différents composteurs et les différents tarifs proposés par les entreprises.

Recommandations éventuelles :

Le SICTOM de la région d'Auneau a décidé de limiter le nombre des réunions mais d'agrandir les groupements de communes pour les prochaines années. En effet, les habitants du SICTOM de la région d'Auneau se sont déplacés très facilement dans les communes où avaient lieu les sensibilisations.

De plus, cela permettra de limiter le temps de travail des différents intervenants qui a été très important en 2012.