Aller au contenu
Aller au menu
Recherche
Aller au pied de page

Outils pour les collectivités

Mettre en œuvre une opération stop pub
Etiquette STOP PUBCette boîte à outils a pour objectif d'aider des porteurs de projet (essentiellement des collectivités avec ou sans compétence déchet et des associations) à organiser une "opération Stop Pub". Elle a été réalisée pour l'ADEME par le bureau d'études AktEco, en concertation avec un comité de pilotage rassemblant des représentants des annonceurs, des distributeurs, des diffuseurs, des collectivités territoriales, des associations de protection de l'environnement, du Ministère du Développement durable et d'EcoFolio, l'organisme agréé de la filière papiers graphiques.

Cette opération de réduction des déchets d’imprimés non adressés (INA) par l'apposition d’un autocollant Stop Pub s’articule autour de 10 étapes clés. Les INA distribués dans les boîtes aux lettres comprennent les imprimés publicitaires distribués sans adresse, la presse gratuite d’annonces et la presse des collectivités territoriales.

Les chiffres clés
En 2009, près de 3,7 millions de tonnes de produits graphiques ont été consommées en France, dont environ 34 % de documents publicitaires et commerciaux distribués ou mis à disposition des particuliers ou des entreprises.
Les  INA déposés dans  les boîtes aux lettres des ménages (imprimés publicitaires distribués sans adresse pour 80 %, presse gratuite d'annonces pour 13 % et journaux des collectivités territoriales pour 7 %) ont représenté en 2009 près de 850 000 tonnes, soit :
  • environ 31 kg par foyer ou 13 kg par habitant,
  • environ 1/3 de la quantité totale des déchets de papiers graphiques des ménages,
  • environ 3,5 % de la quantité totale des déchets des ménages.
(Papiers Graphiques, Données 2009 - réf. 6983, ADEME)
Les enjeux
Dans la prolongation du Grenelle Environnement, la France s'est dotée d’une politique des déchets avec des objectifs chiffrés. L'un des objectifs majeurs est de réduire de 7 % la production des ordures ménagères et assimilées sur 5 ans, en intensifiant la prévention. Le dispositif Stop Pub, qui consiste à signaler sur sa boîte aux lettres que l'on ne souhaite pas recevoir d'imprimés publicitaires distribués sans adresse, a fait l'objet, ces dernières années, d’un respect croissant de la part des diffuseurs distributeurs et a contribué à la réduction des déchets des ménages. C'est pourquoi, en partenariat avec les organismes impliqués dans l'émission et la diffusion des INA, les collectivités locales, les associations de consommateurs et le Ministère du Développement durable, l'ADEME a lancé un projet visant au plan national à optimiser la prévention des déchets des INA, dont le dispositif Stop Pub constitue un des maillons. Pour maîtriser davantage la prévention des déchets des ménages, le dispositif Stop Pub doit faire l'objet d'une démarche concertée, organisée et pérenne. De plus, au delà de son effet potentiel sur la diminution des flux de déchets, une opération Stop Pub peut et doit amener les citoyens à s'interroger sur leurs comportements en matière de consommation responsable (réduction des quantités de déchets et des impacts sur l'environnement).
L'historique du Stop Pub
Logo de la campagne "Réduisons vite nos déchets, ça déborde"La première opération d’envergure nationale fut engagée en accompagnement du Plan national de prévention de la production de déchets établi en 2004 par le Ministère du Développement durable. Il s’agissait d’encourager la création d’un dispositif de prévention concernant la distribution d’imprimés publicitaires sans adresse dans les boîtes aux lettres. Ainsi, un autocollant Stop Pub gratuit a été mis à disposition du public par l'intermédiaire des collectivités locales et des associations. Grâce à cette dynamique nationale, de nombreuses collectivités ont pu mener des opérations Stop Pub quels que soient leur taille et leurs moyens.
La perception des Français
Diverses enquêtes d’opinion, réalisées entre 2005 et 2010 pour le compte de l’ADEME ou des principales entreprises chargées de la distribution des INA (MEDIAPOST et ADREXO), apportent des éléments d’information sur la perception et les comportements des Français sur le sujet. Il ressort de ces études que :
  • la majorité des Français exprime sa satisfaction de recevoir des prospectus et catalogues publicitaires, mais en juge le volume excessif,
  • la proportion de Français manifestant le souhait de ne pas recevoir ces documents et déclarant avoir exprimé ce souhait sur leur boîte aux lettres, par le biais d’un autocollant, est variable suivant les enquêtes (de 8 % selon certaines mesures de terrain jusqu’à 17 % d’après l’enquête ADEME-IFOP « La sensibilité des Français à la prévention des déchets » de mars 2009).
Les 10 étapes clés pour organiser une opération Stop Pub 
  • Etape 1 :   Désigner un porteur de projet
  • Etape 2 :   Faire un état des lieux initial
  • Etape 3 :   Définir des objectifs et des moyens
  • Etape 4 :   Mettre en place une concertation locale
  • Etape 5 :   Optimiser la communication
  • Etape 6 :   Réaliser et mettre à disposition un autocollant Stop Pub
  • Etape 7 :   Définir et utiliser des indicateurs
  • Etape 8 :   Corriger les anomalies
  • Etape 9 :   Faire le bilan de l’opération
  • Etape 10 : Pérenniser le dispositif

 

Depuis les pages "Etapes" vous avez accès aux divers outils et documents téléchargeables.

Même si les 10 étapes sont globalement organisées de manière chronologique, nous vous conseillons de prendre connaissance de l’ensemble des étapes avant de démarrer votre opération Stop Pub.

haut de page