Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Programme de sensibilisation sur le jardin au naturel

Sictom de la Zone Sous Vosgienne

40 B Avenue Jean Moulin
90110 ROUGEMONT-LE-CHATEAU
Angélique Simart
asimart.sictom@orange.fr

contexte

Le SICTOM de la zone sous-vosgienne est inscrit dans un Programme de Prévention des Déchets depuis décembre 2010.

L'une de ses compétences est la sensibilisation du grand public et du public scolaire.

Depuis 2010, le SICTOM a décidé de créer des partenariats avec les associations d'éducation à l'environnement.

Un cycle d’animations s’est engagé au printemps 2012, en différents lieux du territoire du SICTOM. Il comprenait des interventions sur le jardin au naturel (le compostage, les alternatives aux pesticides, les associations de plantes…) sous forme de conférences et d’ateliers pratiques permettant d’illustrer de visu les techniques du jardin au naturel. En tout 10 rendez-vous ont été proposés, 2 ont été annulés faute de participants.

 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

Ces actions envers le grand public ont pour objectif de développer un nouvel « esprit » du jardinage basé sur les techniques du jardinage au naturel : pas d’utilisation de produits chimiques, gestion de l’eau et des déchets du jardin, etc.

L'objectif quantitatif à long terme est de diminuer la part des déchets putrescibles dans les ordures ménagères et de baisser le tonnage des déchets verts en déchèterie.

L'objectif qualitatif est de baisser la part des produits toxiques en déchèterie et dans les ordures ménagères.

Résultats quantitatifs :

En tout, 130 personnes ont été sensibilisées aux techniques du jardin au naturel dont :

-50 personnes lors des 4 conférences

-80 personnes lors des 4 ateliers compostage et visites de jardin

 

Concernant les tonnages, une caractérisation est prévue en 2013 mais il est difficile de mesurer les conséquences de cette sensibilisation car on  peut difficilement savoir si le bouche à oreille a fonctionné.

 

 

Résultats qualitatifs :

Une enquête téléphonique en 2015 permettra de mesurer les changements de comportement car il faut plusieurs années de sensibilisation avant de pouvoir les quantifier.

Mise en oeuvre

Planning :
  • juin 2011: réunion avec les associations pour définir les animations à mettre en place
  • octobre 2011: planification des animations, choix des lieux et réservation des salles pour les conférences
  • novembre 2011: information auprès des mairies pour trouver des particuliers souhaitant accueillir un atelier pratique
  • décembre 2011/janvier 2012: conception d'une plaquette de communication
  • février 2012 à octobre 2012: campagne de communication: diffusion de la plaquette auprès des acquéreurs de composteurs, des collectivités, des offices de tourisme, des écoles, des associations, articles dans la presse et le SICTOM mag', diffusion sur le site internet du SICTOM, des offices du tourisme, des conseils généraux
  • novembre 2012: bilan des animations
Moyens humains :
  • SICTOM: l'animatrice du PLP: 0.07 ETP
  • Maison de la Nature du Sundgau: un animateur salarié de l'association
Moyens financiers :
  • prestation Maison de la Nature du Sundgau: 4250 Euros
  • communication: 2700 Euros
Moyens techniques :
  • L'animateur de l'association a utilisé son propre matériel (fourche, grelinette....).
  • Le SICTOM a distribué de la documentation à tous les participants.
  • Des salles ont été réservées pour les conférences.
  • Les animations ont été effectuées chez des particuliers et à la Maison de la Nature du Sundgau.
Partenaires moblisés :
  • mairies
  • communautés de communes
  • particuliers
  • Maison de la Nature du Sundgau

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette action est reproductible sur un territoire qui comprend des associations actives dans le domaine de l'éducation à l'environnement.

Difficultés rencontrées :

L'animateur ne connaît pas les jardins à l'avance.

Il rebondit spontanément sur ce qu'il observe sans jamais critiquer, il met en valeur le jardin visité et rebondit sur le compostage.

 

Recommandations éventuelles :

La communication est très importante sur ce type d'action, notamment pour trouver des particuliers qui acceptent de faire venir l'animateur et des participants chez eux.

Sur un nouveau territoire, la première année est difficile, il faut reconduire les animations en modulant les formules si on constate peu de participation.

Par exemple, des animations en déchèterie remplaceront les visites de jardin en 2013.