Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Conférence sur l'obsolescence programmée

SIVOM de la région de Mulhouse Alsace Agglomération

2, rue Pierre et Marie Curie
Bp 90019
68948 Mulhouse
Illustration de l’opération :

Echange entre intervenants lors de la conférence

(Crédits de l'image : m2A)

contexte

Mulhouse Alsace Agglomération (m2A) s’est engagée fin 2012 dans un accord de partenariat avec l’ADEME pour l’élaboration et la mise en œuvre d’un Programme Local de Prévention des déchets (PLP) sur son territoire.

Dans ce contrat de performance, la collectivité s’engage à réduire la production d’ordures ménagères et assimilées de 7 % par habitant d’ici 2017.

C’est dans le cadre de son PLP que m2A souhaite proposer un cycle de conférences dans l’objectif d’informer les acteurs et habitants du territoire. 

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

C’est dans la continuité de son projet de faire, des acteurs et habitants du territoire, des publics avertis et sensibiliser aux enjeux environnementaux que m2A souhaite proposer un cycle de conférences sur plusieurs années afin d’informer et susciter la réflexion pour agir en connaissance de cause.

Il est important d’informer et de faire connaître pour susciter l'engagement et la participation de tous. Cette conférence sera suivie d’autres conférences sur cette thématique de la réduction des déchets.

Prendre du recul sur ses actions de réduction, c'est acquérir la connaissance nécessaire à la pérennité de la démarche.Nous nous devons de ré-intéroger nos pratiques. C’est dans cet objectif d’apporter des réponses aux interrogations, que l’agglomération a organisée, à 18 h 30 le 16 juin 2016, sa première conférence sur la thématique de l’obsolescence programmée. 

 

La finalité est de favoriser les rencontres propices à la réflexion sur les enjeux économiques et sociaux liés au développement durable et plus particulièrement sur la question des déchets, afin de prendre le temps de nous interroger sur nos propres pratiques et nos choix de consommation.

Ces échanges sont l’occasion de mobiliser le territoire afin que chacun puisse agir concrètement dans sa vie quotidienne. 

Résultats quantitatifs :

Plus d’une centaine de personnes est venue écouter et échanger avec les intervenants.

Résultats qualitatifs :

Le public a beaucoup réagi et n'a pas hésité à prendre la parole pour donner son point de vue et sa vision. De plus, le choix des intervenants a permis de confronter les idées et d'animer les échanges.

 

 

Mise en oeuvre

Planning :

3 mois:

- Mars: choix des dates, recherche des intervenants possibles et disponibles, validation du choix des intervenants, prise de contact

- Avril: choix de l'animateur et échange pour organiser le soirée

- Avril/ Mai: choix de la salle

- Mai: location du matériel et préparation de la communication

 

Moyens humains :

En charge du projet:

- le service développement durable de m2A

- Stagiaire chargé de mission PLP

 

Était présent:

 

- un journaliste de la région pour animer le débat

 

- Bernard Heger (Expert et ex-lobbyiste du domaine des produits électriques et électroniques de grande consommation et ancien délégué général du Syndicat des industriels de matériels audiovisuels électroniques. Auteur du livre « De l’obsolescence programmée, du recyclage insuffisant et de toutes ces sortes de choses  » (Atlante / Novembre 2015), dans lequel il interroge l’idée et le concept de l’obsolescence programmée. (http://www.atlande.eu/coup-de-gueule-et-engagement/375-de-l-obsolescence...)

 

- Lydie Tollemer (Juriste d’affaire et de la consommation, elle a exercé au centre européen de la consommation (CEC). Elle est l’auteure d’un mémoire sur l’obsolescence programmée publiée et soutenue en fin de master 2 en 2012 (sous la direction de Malo Depincé). (http://www.europe-consommateurs.eu/fileadmin/user_upload/eu-consommateur...)

 

- Laetitia Vasseur (Présidente et co-fondatrice de l’association Hop : Halte à l’obsolescence programmée, spécialiste de l’obsolescence et des diverses formes d’économies alternatives.) (http://www.halteobsolescence.org/)

 

 

Moyens financiers :

- Rémunération des intervenants : 800€

- hébergement des intervenants: 250€

- transports intervenants: 620€

- Rémunération animateur: 1000€

- repas : 350€

- Frais pour organisation soirée (sono, locations matériels):400€

- Communication : 1 380

Total : 4 800€

Moyens techniques :

- Location salle

- location sono et décorations

Partenaires moblisés :

- Commune d'Illzach

- SIVOM de la région Mulhousienne

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

cette action est reproductible très facilement sur tous les territoires.

Difficultés rencontrées :

Thème encore très peu évoqué auprès du grand public et qui reste mal connu à l'heure actuelle.

Recommandations éventuelles :

Prévoir plus de temps dans la mise en place de l'action car difficultés pour trouver une date qui correspond à tous les intervenants notamment quand ces derniers ne vivent pas dans la région.