Retour à l'ensemble des resultatsPartage d'expérience
Format pdf

Animations scolaires "prévention des déchets" : mobilisation des écoles

fiche_exemplaire
expérience
exemplaire

Smictom des Forets

2 Rue Gilles de Roberval
35340 Liffré

contexte

Le SMICTOM des Forêts a recruté en avril 2013 une animatrice afin de mettre en place des animations sur la réduction des déchets à destination des écoles primaires du territoire. Jusqu’ici, seules des animations sur le tri sélectif des déchets étaient organisées. Une proposition d’animations a été envoyée à toutes les écoles primaires du territoire au moins de juin, laissant la possibilité aux enseignants de demander des animations « à la carte » en fonction de leur programme et/ ou de leurs attentes.

Les interventions en classe se font en deux demi-journées espacées de quelques jours à une semaine. La première séance est consacrée à la découverte des gestes de réduction des déchets à travers 3 ateliers ; la seconde séance est consacrée au réemploi, par la fabrication d’un objet à partir d’emballages récupérés. Les outils pédagogiques ont été conçus spécifiquement pour ces animations.

Selon les souhaits des écoles, le programme peut être aménagé : des séances « spécial compostage » sont d’ailleurs organisées dans une école, prévoyant une installation de composteur sur site.

Des visites sur site sont également proposées : déchèterie, Le Relais.

Un projet visant à réduire les déchets doit être mené par la classe pendant l’année scolaire. Lors de sa restitution, un goûter sans déchet est partagé.

objectifs et résultats

Objectifs généraux :

  • faire connaître la notion de prévention des déchets auprès du jeune public
  • sensibiliser 50% des établissements en 2013
  • démontrer par l’exemple qu’il est possible et facile de réduire ses déchets
  • valoriser les actions de réduction des déchets au sein des écoles

Résultats quantitatifs :

  • sur 29 écoles, 8 souhaitent participer aux animations et aux visites (16 classes au total)

Résultats qualitatifs :

  • prise de conscience que les enfants peuvent agir à leur échelle
  • le jeune public est un très bon relais auprès des parents
  • Echange de pratiques entre élèves (bricolage, recettes, décoration, etc)

mis en oeuvre

Planning :

Avril-mai 2013

  • Recherche documentaire et préparation des contenus et supports d’animation.

 

Juin 2013

  • Mailing aux écoles avec la proposition d’animations, possibilités d’inscription dès septembre

 

Septembre à novembre 2013

  • RDV avec les enseignants intéressés et les prestataires (visites sur sites) pour l’organisation des séances d’animation.

 

Depuis novembre 2013

  • Séances d’animation en classe,
  • Visites sur site (déchèteries, prestataires-partenaires (le Relais par exemple)...)
  • Programmation des futures séances avec les autres classes,
  • Suivi et accompagnement des classes dans leur projet

Moyens humains :

1 animatrice "prévention"

Moyens financiers :

  • Coût du matériel : env.100 €
  • Temps de l’agent : 1h30 d’intervention par séance + 2h pour les visites sur site/ classe

Du 01/09/2013 au 31/12/2013 : 5 classes ont participé aux animations et visites

Moyens techniques :

  • Malette Gardi Game, composteur, bioseau et brass’compost pour les séances sur le compostage
  • cartes « déchets » et objets jetables/ réutilisables pour les 3 ateliers
  • fiche « visite de la déchèterie »

Partenaires moblisés :

Le Relais (lorsque le thème choisi par la classe est le textile)

valorisation de cette expérience

Facteurs de réussite :

Cette opération est réalisable sur tout territoire. Il est primordial de rencontrer les instituteurs en amont afin de définir clairement les attentes et objectifs.

Difficultés rencontrées :

Les animations amorcent un projet de classe visant à réduire les déchets au sein de l’école et permettent un engagement concret des enfants et de leurs formateurs.

Recommandations éventuelles :
  • Prendre contact bien en avance avec les écoles afin de faciliter la préparation des animations.
  • Laisser les classes s’approprier le projet de classe pour un meilleur engagement en autonomie.